Au bord des mots, lectures sur un rocher

Orphans, tome 5 : Runaways

orphans-5(VF). Virginia C. Andrews (auteur). 1998, 169 p. Pocket Books. Drame. Livre lu en anglais.

 » Une pour toutes et toutes pour une « , telle est la devise de Janet, Crystal, Brenda et Rebecca. Après un parcours difficile et bien des déceptions, les quatre orphelines se retrouvent dans le même foyer d’accueil et deviennent des amies inséparables. Seule cette solidarité leur permet de supporter les brimades et les humiliations dont elles font l’objet. Mais un jour, la coupe déborde. Une solution : la fuite. Traverser les États-Unis. C’est le début d’un incroyable périple semé d’embûches et de surprises en tous genres. Au cours de ce voyage, quatre personnalités vont se révéler, s’affirmer, s’affronter parfois. Mais aucune ne renoncera à ses rêves et jamais elles ne cesseront de s’aimer et de s’entraider.

Enfin, c’est terminé. J’ai fini ma relecture (je n’aime pas laisser une série en plan, surtout que ça se lit rapidement) et je ne me lancerai pas dans les autres séries de l’auteur dans ma PAL. Je vous avoue que j’ai eu du mal à m’y mettre et le terminer, malgré le fait que ce ne soit pas spécialement compliqué à lire. J’étais juste tellement ennuyée par ce groupe de personnage et les péripéties toutes plus prévisibles les unes que les autres.

Je trouvais déjà Raven très cliché dans le livre qui lui est consacré, mais ici … séduite par le premier venu, surprise lorsqu’elle découvre qu’il se moquait bien d’elle. Oui, c’est moche. Mais franchement, c’est vu, revu et réchauffé à bulles, surtout lorsque vous avez déjà lu d’autres livres de l’auteur. Les autres personnages sont des caricatures, entre la petite poupée délicate (Janet), l’intello (Crystal) et le garçon manqué (Brenda, même si je n’aime pas cette expression), qui trouve le grand amour pouf comme ça.

Je vous passe aussi l’histoire de drogue et l’agression sexuelle d’un vieux schnoque dont on ne reparle jamais, enfin pas à un personnage ayant autorité et donc un pervers qui ne sera pas inquiété pour ça. Ou le gamin qui veut « vérifier » que Brenda est bien une fille (parce qu’elle a les cheveux courts et se comporte plus comme un garçon, comme elle est volontaire et n’a pas la langue dans sa poche, et paie ton cliché sexiste à la con). Et l’autostoppeuse qui feint de les apprécier pour les dépouiller. Pas convaincue que même les soap actuels osent utiliser ce ressort encore aujourd’hui.

Ah et franchement, quand Brenda et Raven prennent en photo une autre fille de leur maison d’accueil lorsqu’elle est sous la douche pour la faire chanter, c’est petit et écoeurant. Et ce sont les héroïnes ? On est sensé applaudir ce geste ? Ou pas.

Une lecture qui s’est révélée bien plus pénible que ce à quoi je m’attendais.

Nombre de tomes parus : 5 (série finie).

Tome 1 : Butterfly

Tome 2 : Crystal

Tome 3 : Brooke

Tome 4: Raven

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s