Lecture sur un rocher

American Fays

Anne Fakhouri (autrice). Xavier Dollo (auteur). Xavier Collette (illustrateur). Pascale Doré (correctrice). 2014, 419 p. Critic. Fantasy.

Ce Chicago de 1925 a tout du chaudron prêt à exploser ! Entre les Leprechauns mouillés dans la fabrication de faux billets et les gangs qui s’activent en coulisses pour s’emparer des marchés de l’alcool et des speakeasies, autant dire qu’il y a de l’orage dans l’air. Et tandis qu’Al Capone tente de retrouver son influence sur la ville, voilà que des Drys, farouches partisans de la Prohibition, sont atrocement assassinés.

Scarface devient, aux yeux des autorités, le suspect idéal. Furieux et persuadé que les Fays sont dans le coup, il charge une bande de chasseurs de Fays, les No Ears Four, de débusquer les véritables coupables.

J’étais très anxieuse de découvrir ce récit, moi qui adore les fays. Et puis les Années Folles, Chicago, la mafia, la Prohibition, c’est un contexte qui promettait franchement. D’autant que j’avais dans l’idée de très bonnes réactions de Snow et Blacky.

Mais je suppose que mes attentes étaient trop élevées. Malheureusement, je n’ai jamais cru à l’histoire ou aux personnages. Rien que cet épisode du rêve des No Ears Four, ça m’a catapultée complètement hors du récit.

Et j’avoue que je n’aime pas douter de tous et de tout. Avec les Fays, il est difficile de faire confiance aux personnages mais il y a en général un humain ou en tout cas une créature dont on sait qu’iel est sincère mais ici je n’ai pas pu m’empêcher de me demander à chaque arrivée quelles étaient les motivations de chacun et j’ai douté de tous, même et surtout de la pauvre petite nièce innocente de la tenancière de bar (puh-leaaaase, ça c’était très prévisible qu’elle était spéciale).

Je n’ai même pas ressenti de pitié particulière pour ces pauvres Fays à la fin (même si j’ai trouvé que c’était moche, je n’ai pas été surprise. Je commence à avoir une furieuse opinion de la race humaine moi, à force de lire de l’imaginaire).

C’est peut-être parce que, si j’apprécie les univers tenant de la fantasy urbaine où la population est au courant de l’existence des Fays, les enquêtes policières, les récits mafieux ne m’intéressent pas du tout.

Dommage. Un très, très beau livre, pour une histoire qui semblait très prometteuse mais ne m’a pas du tout parlé.

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.