Lectures sur un rocher

Sans aller à l’école, je suis devenu mangaka

mangakaGakkou E Ikenai Boku To 9nin ni Sensei. Syoichi Tanazono (auteur). Sayaka Okada, Manon Debienne (traductrices). 2015 (VO), 2016 (VF), 287 p. Akata. Manga – Seinen.

Le jeune Masatomo aurait pu avoir une vie normale : jusqu’à son entrée à l’école primaire, il était en effet un petit garçon plutôt jovial. Mais hélas, en première année, et peu de temps après la rentrée, sa trop colérique enseignante lui donne un gifle particulièrement violente, et pas du tout justifiée.

Dès lors, la spirale infernale commence pour Masatomo, qui n’ose plus retourner à l’école : peur du regard d’autrui et des rumeurs, incapacité à sortir de chez soi, difficultés d’intégration… Tous les ans, malgré les efforts de ses parents, mais aussi de nombreux professeurs et pédagogues, il n’arrivera jamais à suivre une scolarité « normale ».

Préférant passer ses journées chez lui, à copier des dessins de Dragon Ball… Et si, au fil des pages, une vocation salvatrice était en train de naître ?

Le trait du mangaka est tout dans les arrondis, mais je ne pourrais pas vous en dire grand-chose de plus. Pour être honnête, il m’a ennuyée, d’autant que le manga est très long.

Je ne sais pas si ce n’était pas le moment de le lire – je venais juste de l’acheter, avec d’autres titre de chez Akata, et j’avais besoin de lectures mangas, mais ce récit d’enfant traumatisé par l’école et qui ne peut plus y revenir, physiquement (il se sent malade rien qu’à cette idée) et psychologiquement, ne m’a pas autant touchée qu’il l’a fait avec d’autres lecteurs. Je sais qu’il s’agit d’une histoire vraie, et je suis heureuse que le mangaka ait pu réaliser son rêve, mais je n’ai pas été bouleversée comme je le pensais.

Bon, j’avoue que cette gifle de l’enseignante, surtout lorsqu’il vient dire qu’il n’a pas compris quelque chose … ça m’a fait sortir de mes gonds. Mais au Japon, on a un CP ? Parce que sinon, j’avoue que je ne suis pas fan de renvoyer vers le système scolaire français. Ça m’a systématiquement sortie de ma lecture, donc impossible de s’apitoyer.

Détail, mais sa rencontre avec Akira Toriyama est non seulement très courte, mais il ne dessine pas de visage … j’en ai un peu été déçue. A l’image du manga en général.

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.