Lookbook

You are what you wear : past checklist

Il y a quelques semaines, je vous parlais de ma relecture d’un livre déjà beaucoup apprécié lorsque je l’avais lu pour la première fois. Je me suis amusé·e, pendant cette relecture, à répondre à nouveau aux questions que l’autrice pose pour analyser notre manière d’appréhender vêtements et tenues, et j’ai pensé que ce serait fun de vous le faire partager et d’avoir aussi vos réponses.

Dès le début du livre, on démarre avec une première analyse de sa manière de s’habiller, de son style, etc.

Past :

1. Who dressed you when you were younger ? Qui choisissait tes tenues quand tu étais petit·e ?

C’est ma mère qui choisissait mes tenues quand j’étais gosse. Et, heu … on va juste dire que c’étaient les années 90 XD Enfin quand c’étaient des jeans-tshirt ou salopettes, moi j’étais pour. Sortir des robes ou jupes était plus compliqué, surtout lorsque je vois des photos avant mes 3, 4 ans où elle m’habillait comme une petite poupée avec rubans et tout le bazar. Ça, c’était quand la poupée rentrait dans des fringues de son âge.

2. How did he or she dress ? Comment s’habillait-elle ?

Pas à la mode. C’est dommage parce qu’elle s’est toujours intéressée à ce domaine mais n’a pas trop essayé après ma naissance, avec son boulot à temps plein et tout. Je n’ai jamais eu l’impression qu’elle s’habillait pour se faire plaisir ou parce que les éléments lui plaisaient.

3. What were you taught about getting dressed ? Qu’est-ce qu’on t’a appris sur le fait de s’habiller ?

Qu’il le fallait ? XD Qu’il y avait des règles strictes, pas de vêtements trop courts, trop décolletés (oui oui même quand j’étais gosse) qu’il fallait toujours faire très attention à ce qu’on ne voit pas mes sous-vêtements surtout en jupe, que je ne pouvais pas mettre de vêtements de garçon (des fois que j’oublie que j’étais une fille hein) … je suis sûr·e que j’en oublie.

4. Was learning to dress a necessity, a creative process, or both ? Est-ce qu’apprendre à s’habiller était une obligation, un cheminement créatif ou les deux ?

Définitivement une obligation. Même pas une nécessité, encore pire. Je ne m’amusais pas vraiment. J’aimais bien certains de mes vêtements, surtout ceux que ma cousine Claudia m’a donnés (je me demande en revanche comment j’ai pu les mettre, on a des morpho diamétralement opposées même à l’époque, ou alors elle avait un style sacrément baggy au collège). Mais le processus d’apprendre à choisir n’était pas fun du tout.

5. When did you begin dressing yourself ? Quand est-ce que tu as commencé à t’habiller seul·e ?

Au collège, pendant l’année de 6ème, je dirais. Je crois que je mettais en général un jean, un tshirt et des baskets. Pas vraiment le choix ni l’envie ou l’inspiration, d’autant que les filles de ma classe étaient très orientées fringues à la mode ado de l’époque, ce qui m’aurait déjà dégoûté·e puisqu’avec ma taille n’aurais pas pu trouver dans ce genre.

6. Did you find the process exciting ? Est-ce que tu trouvais l’opération chouette ?

LOL. Jamais de la vie. Je m’habillais machinalement, je prenais limite le premier truc que je trouvais (de tout façon les 3/4 de mes tshirts venaient de Décathlon, donc bon).

7. Did you find the process frustrating ? Est-ce que tu trouvais ça frustrant ?

Définitivement. Et ne parlons même pas du fait d’aller acheter et essayer des vêtements. Je ne compte plus les fois où j’étais à ça de fondre en larmes dans une cabine d’essayage, sans parler des vendeurs·euses et de leurs regards et réflexions bien limites.

8. Were you indifferent ? Est-ce que tu y étais indifférent·e ?

Peut-être que j’y arrivais parfois. Mais ça me déprimait juste un peu plus, surtout que je ne vivais pas très bien le collège. Au lycée, ça passait un peu mieux puisque le côté se fondre dans la foule diverse et variée me convenait beaucoup mieux.

9. Have you suffered a wardrobe trauma, such as your dress evoking peer bullying or parent criticism ? / Est-ce que tu as le souvenir d’un élément traumatisant lié à ta manière de t’habiller, comme le point de départ de harcèlement scolaire ou de critique familiale ?

Yup. J’avais régulièrement des réflexions de mes camarades. J’ai le souvenir de réflexions pourries parce que j’ai gardé un haut que je mettais en sport pour aller en classe, un débardeur à bretelles larges avec une veste/un haut à manches longues autour de la taille et après je n’ai plus osé mettre ce genre de haut pendant beaucoup de temps, peut-être le reste de l’année scolaire. Même en famille, le côté pas féminine, je l’ai souvent entendu, ou des réflexions parce que je mettais une robe que j’adorais en fin d’été, début d’automne, parce que ce n’était pas la saison, mais de manière très sèche … ça a l’air idiot now d’autant que je remets régulièrement des vêtements en toute saison, mais je trouvais que ça m’allait bien et il ne faut pas grand-chose pour vous démoraliser en période d’adolescence.

10. How has your style changed throughout your life ? For example, have you gone from punk to minimalist, tight to loose, neutrals to color ? Est-ce que ton style a changé pendant ta vie ? Par exemple, est-ce que tu es passé·e de punk à minimaliste, près du corps à plus lâche, des couleurs neutres aux plus vives ?

Je pense que durant tout le collège/lycée je mettais essentiellement des jeans et T-shirts. Plus simples, les seules choses faciles à trouver. Jamais eu de période gothique ou punk – mais ça, c’est uniquement parce que je ne trouvais rien à ma taille dans les magasins de chez les parents (ce qui est ironique parce qu’ils habitent à 10min de Sarrebrück où vous trouvez des tonnes de magasins avec ce type de fringues) et je pense que j’aurais totalement manqué de confiance en moi pour tenter.

A la fac, j’ai commencé à trouver un peu plus de vêtements qui me plaisaient avec une boutique (oui, une seule, faut pas trop en demander non plus) et je suis passé·e à un style un peu plus « sophistiqué », jupes au genou ou plus longue avec chemisier, bottines, maquillage.

Ça a duré pendant mon premier cycle d’université, et lorsque je suis parti·e en Irlande j’ai repris un style beaucoup plus relax, jean et haut coloré – je pense que c’est en partie parce que je me sentais très intimidé·e, toutes mes collègues à l’école étaient über sophistiquées, soignées, etc. Honnêtement, si vous exceptiez le fait que les gamins étaient en uniforme, certains adultes n’étaient pas loin de croire que j’étais étudiant·e là (et j’étais dans une école de garçons …). Mais pour bouger, j’étais beaucoup plus à l’aise. Surtout lorsque j’ai commencé à mettre des vestes tout le temps XD genre mes teddy ou les vestes à capuche sur les petits tshirts.

Le dernier changement, qui suit mon « style » en date, vient de mon arrivée dans mon école actuelle. Lorsque j’ai lâché complètement les jeans pendant plus de six mois … Oui il y a une anecdote et je ne sais pas si je vous l’ai racontée XD Ça et j’ai commencé à recevoir des compliments inattendus (bah c’est honnêtement pas quelque chose dont j’avais l’habitude) et trouver  des vêtements à ma taille dans des magasins proches … les robes et jupes se sont révélées en fait tout à fait pratiques, bien plus que les jeans pour me déplacer (enfin dans mes souvenirs de jeans, ceux que j’ai maintenant sont cools aussi), avec une impression de légèreté. Et puis avec les robes il y a une variation de styles, de genres, de couleurs, de longueurs, que j’adore.

11. What prompted these changes ? Qu’est-ce qui a motivé ces changements ?

Ma situation géographique, celle des magasins alentour, ma confiance ^^, Mon état d’esprit aussi. Et après l’anecdote des jeans, la réalisation que je n’avais pas besoin de me cacher derrière ce qui était certainement une armure, une manière de me fondre dans la foule comme au lycée, le seul moyen pour moi d’être tranquille, ne pas attirer l’attention.

12. What has remained the same ? Qu’est-ce qui n’a pas changé ?

Heuuuu … j’ai encore quelques jeans sur mes portants, mais même ma manière de gérer et de ranger les vêtements n’est plus la même, alors.

13. Who were your style inspirations when you were younger ? Qui t’inspirait point de vue style quand tu étais plus jeune ?

Genre tu veux dire où je prenais des idées de vêtements qui m’inspiraient ? Bah personne. Ça ne m’intéressait vraiment pas. 

14. Have you held on to your clothes from the past ? Est-ce que tu as conservé des vêtements que tu mettais dans le passé ?

Il y a des pièces qui ont 8, 10 ans que je mets encore, mais si tu veux dire des choses que je mettais quand j’étais ado et que je garde genre parce que ça me rappelle des souvenirs … nope. Il y a juste une robe de ma grand-mère que je ne porte pas parce que j’ai peur de l’abîmer, mais c’est tout. Je te rappelle que je trie régulièrement XD Il y a peut-être aussi une veste à capuche Mickey rouge qui date de mon année irlandaise, un peu étroite, que je laisse chez les parents parce que justement je n’ai plus tant de vêtements là-bas et que s’il fait froid bah Mickey est là XD (c’était aussi la période étonnante où j’ai trouvé une tonne de fringues à ma taille dans les magasins, je n’avais jamais vu ça, c’est la première fois de ma vie où j’ai autant acheté).

15. What are your favorite outfits from your past and why ? Quelles sont tes tenues préférées de ton passé et pourquoi ?

J’ai le souvenir de cette robe longue à bretelles spaghettis bleue avec de grosses fleurs oranges dans un style hawaïen quand j’avais dix, douze ans ^^, et une robe longue blanche ou crème que j’avais achetée au marché, avec pareil des bretelles fines. Je trouvais que les robes longues étaient juste magnifiques et tellement royales mais j’ai le souvenir qu’on m’ait laissé entendre très fortement qu’avec mon surpoids ce n’était pas la meilleure des idées.

Il y a eu cette tunique noire No Excuse avec pas mal de transparence, manches longues que tu pouvais faire tomber sur les épaules (je vous en ai parlé, je l’ai usée jusqu’à la corde). Une jupe rouge avec un tissu noir par-dessus mais dont j’étais incapable de trouver quoi porter avec, même un haut style bustier doré faisait soit too much soit trop même style (oui j’étais chiant·e XD). Un haut bustier sans manche en jeans avec des brillants qui se nouait derrière la nuque. Je vous ai déjà parlé de ma jupe longue noire à pois ; certains élément sont encore sur mes portants, mais pour la primaire et le collège il faudrait que je regarde des photos chez les parents (oui enfin au collège … il y avait un débardeur que j’adorais, bleu avec une fleur, et les cyclistes tout simples de chez Décathlon que je portais en été – je désespère d’en retrouver now dans le même genre pour porter sous une robe XD).

En fait, je vais aussi me souvenir de pièces en particulier, plus rarement de tenues complètes, je savais pas faire ^^,.


Je vous propose d’arrêter là pour aujourd’hui. Prochaine édition : la checklist vue au présent.

Et vous, votre style passé, il ressemblait à quoi ? Répondez aux questions en commentaires, je suis curieux·se 😛

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.