Tech Time

Ainsley

Okay. Je trimballe Ainsley depuis un an et demi. J’ai démarré ce billet quelques jours après son arrivée. Je l’ai complété après six mois, puis un an, et forcément, son utilisation a évolué à chaque fois. Donc bah je ne sais pas trop par quel bout le prendre, cet article.

Point technique peut-être. Ainsley est un iPad pro auquel j’ai rajouté après quelques mois un clavier puis un stylo spécial. J’ai choisi le modèle avec wifi mais pas données cellulaires, parce que le budget n’était pas du tout le même et que je pensais que ça me suffirait (accessoirement, je n’avais pas tout à fait compris le principe des données cellulaires, s’il fallait une autre carte Sim, changer l’abonnement internet, etc.) (Non, j’ai toujours pas spécialement compris maintenant, mais je ne m’en sers pas, donc bon).

Visuellement, il n’y a pas de couleurs très fun. Il est gris sombre, le clavier aussi, le stylo blanc. Ma petite touche, c’est la pochette reçue dans une Fairy Loot box. Je crois qu’elle est sensée servir pour un livre grand format, mais elle convient bien à Ainsley. Le message est très beau et j’adore le rouge orangé, violet et doré.

A la base, je pensais l’utiliser essentiellement d’un point de vue personnel et peut-être une touche au boulot. La vapeur s’est complètement renversée jusqu’à ce que je l’ouvre très peu chez moi, juste lorsque je suis en vadrouille à l’extérieur (surtout depuis l’arrivée de mon petit vampire) et tous les jours au travail. C’est vraiment devenu un outil professionnel à part entière et je ne pourrais plus m’en passer.

Même si j’ai reçu six tablettes cette année au boulot ^^, c’est plutôt pour les élèves, mais pour le fun, je vous donne leurs petits noms : Pénélope, Auguste, Charlie, Hector, Isaac et Éléonore. Oui, c’était mon idée, les noms. Non, je n’ai pas choisi seul·e, mon pré assistant a mis son grain de sel. Oui, les autres élèves trouvent ça bizarre XD Non, je n’ai pas vu la tête des adultes et oui je sais à quoi elle risque de ressembler XD

Je vous propose de démarrer par un tour des utilisations que j’en fais personnellement, les différentes applications, puis dans quelles circonstances je m’en sers au travail.


A la base, je voulais utiliser Ainsley pour lire en numérique. Théophile, mon adorable Tolino que vous pouvez découvrir dans cet article, me laissait un peu dépité par son peu de fonctionnalités (sachant qu’à la base je l’ai choisi pour ne faire que de la lecture, mais mes besoins et envies ont évolué) et je l’oubliais carrément dans un tiroir.

Il m’a fallu trois plombes pour le retrouver, même après déménagement, et le mettre de côté pour Zatoun. Mes lectures en numérique, je les faisais sur MacFly. Très honnêtement, je n’ai aucun problème à lire sur cet ordinateur – je n’ai pas spécialement tenté sur l’iMac, chez les parents, où l’écran est bien plus grand, à part des articles sur internet ou de la relecture d’articles de blog. Mais voilà, j’avais envie de lire davantage en numérique, au format portable, donc c’était le premier objectif.

Il a été pleinement rempli. La lecture est terriblement agréable avec l’iPad, la luminosité ne m’a jamais posé problème, la présence des dictionnaires est toujours aussi pratique et pour prendre des notes directement ou marquer des pages, c’est chouette aussi. Lire en anglais pour des séries longues comme Psi-Changeling est aussi parfait en numérique. J’utilise Books, l’app préinstallée, que je trouve très bien pour l’utilisation que j’en fais.

J’ai mis un temps fou à trouver une application pour écrire. Il était hors de question que je repaie l’abonnement pour Word (je l’ai payé bien assez cher sur le Macbook à l’époque et je n’aime pas le fonctionnement du paiement annuel, trop l’habitude de l’acquis pour ce logiciel). Le Drive avec Doc ?  M’a planté plusieurs paragraphes un soir à l’école. Perdus. Pouf. Alors que je traversais déjà une période de crise d’écriture, c’était pas l’idéal.

Je suis retourné à Evernote. J’en avais déjà entendu parlé et je crois l’avoir utilisé il y a quelques années. Mais reprise gratuite, donc synchro sur la wifi uniquement et limité à deux appareils installés. Alors certes c’était bien pratique pour écrire de partout, mais il fallait bien penser à allumer Ainsley lorsque j’étais chez moi (le wifi du boulot a mis du temps à se faire à ma tablette ^^,) pour être sur tous les appareils au même niveau.

Et puis j’ai l’habitude de l’interface de Word pour écrire. Je l’utilise depuis mes débuts sur un ordinateur. Evernote est très dépouillé à côté, surtout la version iPad. Parce que oui, iPad et Macbook sont deux choses différents. Sur Macbook il y a un minimum d’options de mise en page (police, couleur). RIEN sur l’iPad. J’ai découvert ça une fois l’abonnement annuel réglé. Certes, j’ai pensé que ça me permettrait de me concentrer sur le texte, sur l’essentiel. Au final, j’ai du mal à reconnaître mon écriture et mon texte de cette manière. Je pense que c’est une des raisons (ridicules) qui m’ont bloqué.

Changer d’app, curieusement, a tout changé. Par hasard, j’ai découvert Bear. C’est uniquement sur Mac, a un côté encore plus dépouillé qu’Evernote mais qu’il est chou cet ours. L’abonnement annuel est bieeen moins cher qu’Evernote (15 au lieu de 36€ …. même si je n’ai pas d’accès web sur l’ordi du boulot, la différence est assez salée). Et puis pour mon côté maniaque, les carnets de notes sont bien plus maniables avec Bear, il y a des sous-divisions et vous pouvez changer les logos des dossiers ^^,

Blague à part, je suis fan de cette app et parviens à écrire, même pour le roman, bien plus facilement qu’avec Evernote, même s’il y a encore quelques restrictions graphiques, notamment l’impossibilité de créer un tableau, pas de polices différentes, etc. C’est simple et fonctionnel. Et un détail que j’adore : n’importe quelle note peut être téléchargée à différents formats (je ne garantis pas qu’Evernote ne le fasse pas though) et dans les informations vous voyez le temps de lecture. C’est plutôt pratique.

Si le clavier est plutôt cool pour écrire en vadrouille, j’ai testé l’Ipad pencil et je suis in love de ce petit machin. J’adore le confort d’écriture, le fait de pouvoir écrire comme sur du papier et conserver trace après, comme pour les notes de recherches. Annoter des PDF aussi.

Un autre app dont j’ai commencé à avoir besoin a été l’annotation de PDF donc. Books est bien choupi mais devoir systématiquement désactiver l’annotation pour tourner la page et la remettre, ça va cinq minutes (ou sur une centaines de pages du roman en mode correction, ou tout un roman de Melyssa). Il m’a fallu une deuxième tournée de lecture sur le sujet, en novembre, avant de dénicher PDF viewer, qui est génial et me permet d’écrire tranquillement avec le Pencil. Sans compter que je peux à la fois annoter mais aussi créer un document et l’utiliser directement et avoir accès à l’app Document. Beaucoup plus simple. J’avais vu PDF elements mais l’avais trouvé plus lourd et difficile à utiliser avec le stylo. PDF Viewer est über pratique, on en reparle en mode boulot plus loin.

Parmi les app plus connues que j’utilise le plus fréquemment, il y a Messenger (avec le bel arc-en-ciel coloré qu’on peut mettre en place dans les fenêtres de discussion), Goodreads (quand je lisais encore XD bien pratique pour la mise à jour du statut), WordPress (plutôt pour la gestion des commentaires, moins pour écrire des articles, sauf dans le train du retour des Imaginales 2019. Qu’est-ce que c’était agréable).

Documents quant à lui est propre à Ainsley. J’ai découvert un peu traumatisé que si tu pouvais créer des fichiers il n’y avait pas possibilité de les gérer avec système hiérarchisé de dossiers comme sur un ordinateur et qu’il fallait une application extérieure. Fichiers existe (je l’avais pris sur le tel pour l’attestation durant le confinement) mais Documents est le premier sur lequel je suis tombé. Il me permet donc d’enregistrer par exemple différents documents du roman quand j’ai oublié un détail par exemple.


On passe à l’utilisation pro de ma petite bête.

Prendre des notes, déjà. Qu’il s’agisse de préparer un conseil de classe -je regrette juste l’absence de tableau sur Bear, pour faire une colonne par trimestre), d’écrire le compte-rendu d’une réunion ou de décrire mes impressions lors de l’oral d’un élève, Ainsley est juste parfait. Avec le clavier ou le stylo. Je vais préférer le clavier pour les réunions et le stylo pour les oraux, notamment pour utiliser des abréviations ou des symboles. Ca les traumatise un peu au début et après ça va XD

Annoter des PDF aussi. J’ai l’impression d’avoir déjà sauvé une forêt à me contenter de dégainer l’iPad, rien que pour l’inventaire du CDI. J’avais tenté l’expérience avec mes bibliothèques et c’était juste parfait. Idem avec les collections du boulot. Plus besoin d’imprimer des tonnes de feuilles et j’ai accès à ces documents de partout, surtout que je les annote aussi parfois.

Préparer les fiches lectures des oraux aussi est vraaaiment plus pratique comme ça. Je n’ai plus besoin de réimprimer chaque année mes notes (titre du livre, résumé pour me rafraîchir la mémoire, puis quelques semaines après les bio) juste de rajouter les livres achetés dans l’année et noter le nom de l’élève qui l’emprunte. Plus besoin de me trimballer une tonne de feuilles. Pareil pour les feuilles d’évaluation. J’ai bidouillé à partir de la copie papier de ma collègue un fichier avec 3 feuilles pdf que j’ai juste à remplir, j’aurais eu un document avec l’évolution du travail de l’élève sur une année de fiches lectures.

Ce qui aurait peut-être été utile sans la covid fairy, hm. M’en fiche, ça resservira un jour.

Avoir accès au Drive est aussi toujours un avantage. Je m’en sers déjà énormément pour tous les documents de boulot, il faut juste trouver une borne wifi pour être sûr de pouvoir voir chacun d’entre eux ou les passer en consultation hors ligne avant la réunion.

Entre le boulot et le personnel, Feedly, mon reader d’actualités. J’ai un énorme feed pro dessus, donc ça compte. Sur l’iPad vous pouvez swiper pour marquer l’article comme lu, c’est très bien pour les feignasses comme moi XD

Je crois que j’ai fait le tour ? Encore une fois, Ainsley est l’outil dont je ne pensais pas avoir terriblement besoin et qui s’est révélé indispensable après un an et demi d’utilisation. La preuve, il ne quitte jamais mon sac de boulot.

Et vous ? Vous utilisez une tablette ? De manière perso, pro ? Vous avez des suggestion d’app ou des utilisations dont je n’ai pas parlé ?

4 commentaires sur “Ainsley

    1. Oh alors regarde si tu en trouves un. Ce feeling est juste top. Plus besoin après de retaper tes notes ! Tu peux les enregistrer direct en PDF 😀 Et viens me redire comment tu t’en sers, Light and Smell 😉

      1. J’avoue que pour le moment, mon budget high tech va passer dans le changement de mon téléphone portable vieillissant, mais je n’hésiterai pas à venir t’en parler si je peux un jour craquer pour cet outil bien utile 🙂

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.