Apartés - This little life of mine and other stuff·Au défi de lire

Quid des 18 Before 2018 ?

Pour le dernier trimestre 2017, j’avais déniché ce petit challenge de développement personnel chez Kara de Boho Berry : lister 18 objectifs à remplir avant 2018 pour terminer l’année comme on le voudrait. Je crois avoir zappé de vous faire un bilan final de ma liste des 30 ans.

En passant, j’ai donc bien 30 ans et presque 4 mois. Et ce week-end, au téléphone, ma mère m’a quand même sorti quelque chose de très drôle. Râlant par rapport à un de mes oncles qui serait toute la journée sur l’ordinateur, « mais qu’est-ce que c’est que ça, un adulte enfin », « euh maman je suis tout le temps sur l’ordinateur aussi hein » « oui mais lui c’est un ADULTE ENFIN ! ».

J’ai ri, j’espère que vous aussi 😀

Bref. Les objectifs XD

Nous avions donc 4 grands domaines (paie ta formation en doc’ XD ).

Santé.

Créativité.

Établir des traditions personnelles.

Être curieuse et découvrir de nouvelles choses.

Ces thèmes m’ont toujours autant parlé, mais définitivement, 18 c’est beaucoup pour l’illustration que j’en ai choisie.

1- Me remettre à la photographie.

Je pense qu’on peut dire que c’est fait. Je n’hésite plus beaucoup avant de tenter avec l’Iphone – j’ai aussi envisagé l’achat d’un Polaroid, mais déconseillé par mon père spécialiste puisque le papier reviendrait assez cher pour peu de clichés – et apparemment on trouve des app pour ce style maintenant … ouais mais j’aime bien le faire à l’ancienne moi ^^,

En tout cas, si vous allez faire un tour sur ma page Instagram, vous la trouverez plutôt bien entamée, notamment par rapport au défi journalier de décembre – pas fini mais au bout d’un moment trop d’objectifs me pétrifient XD J’ai même découvert le petit widget pour WordPress qui vous permet de voir les dernières photos sur le blog ^^ Maintenant je voudrais être capable de faire 1) de jolies photos comme Kin et Kara ; 2) de jolies photos de lecture en cours comme Marie Juliet ! Mais je considère cet objectif rempli !

2-Terminer la première partie de mon roman.

Oui.

OUIIIIII Ça c’est fait ❤

Avec du stress et des questions et des incertitudes et des hurlements … le premier jet est fini depuis le 16 décembre ❤

La deuxième partie est planifiée dans les grandes lignes mais je me sens pas encore prête à me lancer ^^,

3-Checker ma santé régulièrement.

Alors heu j’ai été revoir ma doc’, mais le dentiste, trop peur, votre Honneur ^^, ce début d’année, promis ! Donc … ça ne compte pas, je pense ^^,

4- Continuer à concentrer mon alimentation sur des fruits et des légumes frais et essayer de rester équilibrée.

Check. J’ai testé les wraps, mais j’en suis revenue, surcroît de préparation qui ne me motive pas toujours. Et puis les légumes d’hiver sont arrivés. Je hais les légumes d’hiver. La période d’adaptation a été un carnage – demandez à la pauvre Snow qui supporte mes récriminations régulières XD Maintenant ça va, j’ai retrouvé un certain équilibre -mais rendez-moi ma laitue et mes tomates n’importe quand ! malheureusement il comporte plus de féculents (pâtes et riz), voire de sauces, ce qui me plaît moyennement.

M’enfin, ma doc a fait remarquer qu’elle était vraiment très contente de voir l’évolution de mon poids, donc ça doit pas être si mal. (J’aurais préféré qu’elle ne m’en parle pas mais bon XD).

5- Mettre en place une routine sportive qui ne me paraisse pas forcée, et que j’apprécie.

Hahahaha lol je vous en ai parlé dans le bilan annuel. I tried, people. Et vous savez quoi? Après deux séances de body balance juste avant les vacances de Noël, deux à la fin de celles-ci, au bout d’une heure du retour au badminton, je me suis fait un claquage.

J’appelle ça être maudite.

To be continued XD

Mais check quand même, na !

6- Écrire tous les jours, notamment dans mon carnet Think Positive.

Le carnet Think Positive est rangé sur son étagère, je ne ressens plus trop le besoin de le remplir. Mais l’écriture chaque jour, dammit, oui, check !

7- Me lever tôt et profiter au maximum de chaque journée.

Mon corps a tellement bien compris cette catégorie à la con qu’il me réveille encore avant le réveil pourtant pas trop généreux le weekend.

Check.

Andouille ^^,

8- Décorer l’appartement.

C’est commencé. J’ai trouvé un système, il faut que je termine, donc pas tout à fait check. Mais j’ai pas mal de projet, d’achats pour ce mois aussi, donc ça devrait bientôt davantage ressembler à quelque chose, je vous prendrai les photos prévues, surtout après le tri des bibliothèques (désherbage + stand-by, on y reviendra).

9- Célébrer l’automne, définir des traditions pour la saison.

J’ai essayé de pleinement célébrer cette saison que j’adore, notamment en cuisine (courge testée ^^, pas forcément adorée, mais j’ai essayé). C’est facile, mais les légumes de saison, ça compte.

J’avais dans l’idée de me créer un jeu de tarot sur le thème de l’automne. J’ai noté quelques idées de dessins, de grands thèmes pour les quatre familles, mais c’est un projet de moyenne envergure qui est un peu passé à la trappe.

Et chaque fois que j’ai pu, j’ai profité de la pluie et du vent ❤

Oui, ça compte :p

Questions traditions, pas vraiment, on y repensera l’année prochaine ! Mais check quand même ^^

10 -Me lancer à la découverte du coin et de la région.

Moins de visites qu’espérées. Je suis allée découvrir l’aquarium avec Tesra, c’était une petite expérience chouette. Pas check, pour le coup.

11- M’inscrire à la chorale des enseignants de mon boulot.

Mais en fait yen a pas XD Je sais pas d’où c’est venu, je l’ai imaginée apparemment !

12 -Me remettre à la calligraphie / découvrir le lettrage.

Pas du tout eu le temps ! Et je n’arrive pas trop à partir d’un site ou de Pinterest pour ça, je serais plus à l’aise avec un livre – et je ne suis pas sûre d’avoir les accessoires (stylos) adéquats.

13- Écrire des cartes (vœux, anniversaire, etc.)

Check ! Ma famille a beaucoup apprécié cette touche vintage et personnelle, et ma meilleure amie aussi ❤ J’ai refait le plein dans le Noz de chez mes parents, et je poursuis cette petite activité.

14- Reprendre mon projet d’apprendre à dessiner.

J’ai découvert un peu le gribouillage à la japonaise, mais pas trop eu le temps d’étendre cette découverte.

15- Faire preuve de sociabilité mais penser à garder du temps en solitaire.

Check 🙂 j’ai passé assez régulièrement un samedi en ville avec les copines, me laissant le deuxième jour pour me poser tranquillement. L’équilibre a été plutôt maintenu.

16- Découvrir de nouveaux styles de cuisine.

J’ai essayé … un peu ! Bon, à part au restaurant japonais j’essaie toujours de prendre quelque chose que je n’ai pas encore testé, mais par souci d’organisation je n’ai pas toujours pu aller dans des restaurants un peu insolites avec Tesra (salle entièrement réservée par exemple pour le libanais, et en novembre on va peut-être pas aller manger en terrasse ^^,).

17- Réaliser quelque chose de surprenant.

Je n’ai pas été inspirée – même si beaucoup de mes idées avaient un rapport avec un voyage en train improvisé en Europe … l’Orient-Express, même. Maaaais … les impôts sont passés par-là, et je n’ai pas de rideaux pour faire ma Scarlett.

Enfin si mais je vais pas massacrer mes beaux rideaux violets faut pas déconner XD

18- Adapter/adopter des traditions venant de ma grand-mère.

J’ai essayé d’en parler, mais soit j’ai eu du mal, soit ma mère n’a pas vraiment compris mon idée, je n’ai pas trouvé ce que je cherchais.

Alors, sur 18, je checke 10 objectifs atteints, ce qui est plus de la moitié et donc pas mal du tout 🙂

Si je le refais l’an prochain, je vais essayer de fixer des objectifs moins vastes que le dessin/la calligraphie/le tourisme en général, mais plus précis. Par exemple cette visite de Nancy en mode Art Nouveau ou l’expo Mucha de l’automne 2018 au musée du Luxembourg ❤

Et vous ? Vous vous étiez fixés des objectifs pour finir 2017 en beauté ? J’espère que votre 2018 démarre mieux que le mien XD

Apartés - This little life of mine and other stuff·Life as a Teacher Librarian - Pérégrinations de profdoc

A year in … me (2017)

Petit retour sur 2017 d’un point de vue plus personnel !


Je suis ravie de vous dire que cette jolie image va rester pour cette année encore 🙂 2017, si elle a été beaucoup moins « extraordinaire » que 2016 (voyages, concerts, etc.) n’en est pas moins une très chouette année et j’en suis satisfaite !


Vous avez sans doute remarqué que le blog a changé de tête cet été ! Je suis passée par une période de remise en question, j’ai pensé à l’arrêter, même si ça faisait juste dix ans que je bloguais … merci encore à Photobucket pour bloquer les images à moins de payer, sans prévenir, non vraiment, je revois les heures passées à tout remettre en place.

Après, pfiouh, six ou sept ans avec le design dans des tons bleus et verts, on passe au mauve et au rose. J’adore le feeling cocooning et doux de cette nouvelle Falaise. J’espère qu’elle vous plaît aussi ❤

En plus, avec ce thème, je peux jouer avec le bandeau de catégorie juste sous le titre 😛 ce qui m’a rappelé que certaines pages n’étaient pas à jour, normalement, c’est fait. J’en ai ajouté une pour les éditeurs (quels titres chroniqués par maisons d’édition, et en projet des articles de présentation des maisons que je préfère) et les illustrateurs. Pour les autrices et auteurs, il y a une très jolie interview de Mélissa Scanu qui a démarré cette catégorie 🙂 J’aimerais bien être moins timide et développer cet axe !

J’essaie surtout de moins hésiter et de moins me prendre la tête avec ce que je veux faire, sans pression. Pour l’instant, ça ne fonctionne pas trop mal. Je publie deux fois par semaine au lieu de tous les deux jours, et c’est beaucoup moins lourd d’un point de vue rythme.

Ce n’est peut-être pas remarquable, mais j’ai commencé à davantage m’amuser avec les possibilités offertes par les galeries d’images par WordPress, pour proposer différents types de présentation. Mais c’est toujours un travail en cours.

J’essaie aussi – pas ces derniers temps, en revanche ^^, – de m’approprier un peu plus les réseaux sociaux, notamment Instagram que j’ai découvert à l’automne dernier, surtout avec le challenge Boho Berry (je vous en reparle plus bas !). J’aimerais prendre davantage de clichés livresques, notamment des livres que je démarre, mais ma technique photo laisse encore à désirer … tout un travail en perspective !

Et oui, j’essaie de penser à partager sur Facebook et Twitter, et Pinterest (j’adore Pinterest, je pourrais y passer des heures !), mais ça n’arrive pas tout le temps ^^, J’essaie aussi de penser à laisser davantage de petits mots sur vos blogs, merci le nouveau Feedly, mais c’est encore du work in progress 🙂


Si j’ai parfois l’impression de délaisser le blog, c’est pour cette raison. Je vous en parlais déjà dans le bilan de 2016, j’ai repris la rédaction d’un roman qui me tient immensément à coeur. C’était un de mes objectifs 18 Before 2018, et je suis ravie de vous dire que la première partie – devenue roman à part entière – est terminée depuis le 16 décembre.

Enfin le premier jet, hein. Mais comme c’est mon premier premier jet, je suis tellement heureuse ❤

Je suis repartie dans la planification de la partie suivante, maintenant. Encore un saut dans l’inconnu … et j’adore ça ❤

J’ai quelques autres projets pour cette année, notamment l’appel à textes des éditions Voy’el … on verra tout ça !


Quelques mots sur le boulot, puisque c’était une bonne part de mon article de 2016. Je suis bien acclimatée dans mes deux écoles, même si c’est un peu plus difficile cette année dans celle où je passe peu de temps (je fais le shift du vendredi de fin d’après-midi, 14h à 17h, et c’est plus lourd).

En plus, à deux reprises, mon directeur a fait mon éloge – devant les parents d’élèves et une personne haut placée de l’administration, ce qui fait tellement plaisir.

J’ai encore pas mal de choses sur lesquelles je voudrais travailler, comme l’organisation de petits évènements sur la lecture -non mais quand les gamins ne sont ni demandeurs ni motivés, je trouve ça plus compliqué ^^,


Non, toujours pas de photo sur le blog 😛 vous aurez plus de chance sur Instagram ^^,

Début septembre, je vous avais proposé un article d’objectifs d’ici à la fin de l’année (18 Before 2018), et si je ne suis pas sûre de les avoir tous remplis, j’ai fait de mon mieux. Je pense que je vous ferai un billet à part pour voir chacun d’entre eux individuellement. Mais 18 étaient définitivement beaucoup !

L’un de mes objectifs, le suivi santé, a été plus chaotiques, notamment parce que juste avant les vacances de Toussaint mon coach fitness s’est blessé et qu’il n’est revenu que juste avant celles de Noël … je commençais juste à me faire à cette routine sportive et remarquer une amélioration au niveau de douleurs au dos. Manque de bol, il n’a pas pu être remplacé (mais la salle de sport n’a pas oublié de prélever l’abonnement …)

J’en suis donc restée sur le badminton, deux soirs par semaine. Alors, j’adore ça. Mais mon premier objectif était de reprendre le sport, de me faire plaisir avec une activité que j’adore. Et il a vite dévié en une amélioration basée sur l’esprit un peu compétitif du club, même si on ne fait que des petits matchs. Si je ne suis pas vraiment compétitive et déteste les matchs officiels, j’aime bien jouer, pas seulement être une décoration sur un court. Je crois que je me suis mis un peu de pression toute seule dans ce domaine …

Et chaque soir, j’essayais de bosser sur le roman, pendant une à deux heures, voire plus les soirs de week-end. Je me souviens de quelques textos désespérés à Zatoun un vendredi soir, claquée par la journée de boulot (qui commence plus tôt … vous explique ensuite) et angoissée parce que je ne suis pas sûre de pouvoir écrire.

Non, je ne me mettais pas du tout la pression à essayer de finir ce texte d’ici à la fin de l’année XD

Rajoutez à ça de fichus travaux sur la route pour aller bosser et un temps de transport doublé dans le pire des cas, qui m’a décidée à partir une heure plus tôt histoire d’avoir un peu moins de monde devant (ce qui n’empêche pas de poireauter …) et donc beaucoup plus de temps dans la voiture, et toujours une chaise bien chiante au boulot XD

Deux semaines avant Noël ma doc m’annonce que je fais une cervicalgie ^^, mal dans la nuque et dans l’épaule. Maintenant, si ça va un peu mieux, je sens que ça va reprendre dès lundi puisque c’est reprise de voiture pour le boulot et donc du stress lié.

(Je me suis aussi peut-être mise une toute petite pression au boulot aussi en essayant de tout faire parfaitement. Mais toute petite).

Là, je vais essayer de bosser le plus possible au travail et moins en ramener à la maison (c’est marrant, quand j’étais étudiante je trouvais ça assez fainéante comme manière de faire ^^,). D’essayer de moins être parfaite dans ce que je fais, de moins viser une efficacité impeccable (c’est le revers de l’organisation, j’ai l’impression. De vouloir bien, on se retrouve à surchauffer pour être impeccable).

Pareil pour le badminton. Et ne pas me vexer lorsque le responsable parle de mettre en place des « matchs pour filles » où seules les filles peuvent marquer le point … Bon, après ça, j’avais mal à l’épaule et ai préféré ne pas y aller pour les dernières séances, mais elle a fait mal, cette sortie. Je déteste les différences garçons et filles et je me bats contre ça depuis mon enfance.

Au moins, ça m’a fait comprendre que ça prenait trop d’importance pour ce que c’était. Et c’est déjà ça.

Oui, les deux derniers mois ont été plus compliqués. Rajoutez à ça mon agacement de lecture (manga … bilan de décembre), il n’y avait guère que le roman qui marchait bien.

Et encore. J’ai pas eu le retour de ma bêta, donc j’ai peur ^^,

Ah, et j’ai aussi appris qu’il y a des moments et des lieux à privilégier pour laisser parler ses convictions. Aka féministes. Aka le #metoo movement. Et que la cantine du boulot n’en est pas un. Et que pour quelques semaines j’en ai été un peu malade, ainsi que des réseaux sociaux, et que j’ai failli tout arrêter … bon ça allait de paire avec un groupe FB pour le boulot dans lequel je me suis sentie bien jugée sur mes pratiques. Au final, j’ai fait un grand ménage et utilise beaucoup moins ce réseau, sauf pour le groupe des Perles de la librairie. Les crises de rire font du bien.


C’est tout pour 2017 🙂

Et vous, votre année 2017 vous laisse-t-elle un souvenir positif ? N’hésitez pas à en partager un fragment dans les commentaires ^^

Apartés - This little life of mine and other stuff

En interview : Mélissa Scanu !

Il y a tout peu de temps, je vous parlais de la sortie imminente d’Autre jour, autre endroit – en commande pour ma part ! A cette occasion, j’ai proposé à l’autrice (je rappelle, je la connais bien et pour cause c’est ma meilleure amie – sinon vous pensez bien que timide comme je suis je n’aurais même pas réussi à proposer mes questions ^^,) de l’interviewer pour le blog !

Du côté de l’auteur

D’où viens-tu, Melissa Scanu ?

Native de Lorraine au sein d’une famille italienne, j’ai grandi à Forbach avant d’atterrir dans le Nord Pas de-Calais où je me trouve toujours.

Envisagerais-tu d’arrêter l’enseignement pour l’écriture à temps complet ?

C’est un projet qui me paraît un peu utopique. Vivre uniquement de ma plume est un rêve, mais j’adore également enseigner, donc le choix est difficile. Mais si celui-ci s’offre à moi un beau jour, je l’envisagerais sérieusement, oui.

As-tu d’autres loisirs ? Pourquoi le flamenco ?

Je suis passionnée de danses latine, notamment le flamenco en effet, mais également la salsa. J’aime la chaleur, la sensualité et ce mélange de force et de grâce qui se dégage de ces danses. J’aime également lire bien sûr, les cultures étrangères, suis passionnée de cuisine, et je m’intéresse un peu à tout.

Comptes-tu aborder tes autres passions dans de prochains romans ?

Il y a toujours un peu de moi dans mes romans, mais pour l’instant je n’envisage pas d’aborder totalement l’une de mes passions dans un roman futur.

Où te vois-tu dans cinq, dix ans ?

Toujours écrivain, enseignante, épanouie dans ces domaines et également dans ma vie personnelle je l’espère.

Autrice, auteure, écrivain ?

J’adhère à « auteure », mais mon côté traditionnel me fait affectionner le terme « écrivain » tout particulièrement.

Du côté de la lecture et des médias

Quel est le premier livre dont tu aies le souvenir ?

Outre les Ratus de l’école primaire, probablement Les Malheurs de Sophie de la Comtesse de Ségur.

Quelles seront tes prochaines lectures ?

Mon travail et mon écriture font que j’ai peu le temps de lire actuellement, mais j’aimerais prochainement me consacrer à certains titres de mes collègues auteurs de chez Gloriana et Plume Blanche.

As-tu des auteurs, des livres incontournables ?

Quelques-uns, même si cette réponse varie selon la période ou mon humeur. Je citerais John Marsden, V.C. Andrews, Roald Dahl, JM Barrie, JK Rowling, Marion Zimmer Bradley, Colleen Hoover et tant d’autres que j’oublie.

Une citation ? De toi ou d’un auteur que tu apprécies ?

J’aime beaucoup celle-ci de Christopher McCandless : « Happiness is only real when shared », autrement dit, le bonheur c’est les autres… Elle me fait relativiser sur ce qui a vraiment de l’importance dans la vie, en outre celle de nos proches, et m’aide aussi dans mes moments « ermite ». Et cela me paraît d’autant plus pertinent en matière d’écriture : l’écriture devient « réelle » une fois qu’elle est partagée : lue et par bonheur et aimée d’autrui.

Es-tu plus film ou séries ?

J’aime les deux, avec tout de même une préférence pour les séries du fait de rester dans un univers et d’apprendre à connaître des personnages plus longuement.

Es-tu plus séries live ou animées ?

Encore une fois j’apprécie les deux, pour des raisons différentes.

Parle-nous d’un livre et d’une série qui t’ont marquée.

J’en suis incapable, il y en a tellement ! Mais puisque je dois me prêter au jeu… Le livre que je cite tout le temps est Peter Pan de JM Barrie pour sa symbolique, et en matière de séries, je citerais toutes les séries fantastiques qui ont marqué mon adolescence : Roswell, Charmed, Lost, Heroes… Elles ont certainement boosté mon imagination.

Ta bibliothèque de lecture idéale ? As-tu des titres incontournables qui t’ont aidée à écrire?

Je n’en ai pas, car celle-ci est en perpétuelle évolution. Je ne me suis jamais inspirée de titres en particulier pour m’aider à écrire, je crois plutôt que mon inconscient a puisé ci et là au fil des années et des lectures accumulées.

Est-ce que tu as des projets liés aux médias ? (télévision, radio, Internet …)

Je n’ai pas de projet concret actuellement mais je suis ouverte à tout.

Du côté de l’écriture

Quand et comment as-tu commencé à écrire ?

Naturellement, dès que j’ai su écrire correctement, peut-être vers l’âge de sept ou huit ans, j’ai commencé à inventer des petites histoires et à les coucher par écrit.

Quel est le premier texte que tu aies écrit ?

Bonne question ! Une histoire de chats qui doit remonter au CE1, peut-être…

Quelle est ta formation en écriture ?

J’ai choisi de faire des études, secondaires puis universitaires, en littérature, parce que cela a toujours été le domaine dans lequel je suis le plus douée. Cela m’a beaucoup aidée sur le plan technique et culturel. Du reste, j’ai principalement appris à force de lire et d’écrire, tout simplement.

Parle-nous de tes différents univers.

Pour parler de mon univers principal et le premier qui m’a vue offrir un contrat d’édition à compte d’éditeur, il s’agit de celui des sirènes. Le résumer en quelques phrases serait trop difficile et même cruel, donc je vous donne un premier rendez-vous l’an prochain avec Seirens, aux éditions Plume Blanche, pour en savoir davantage 😉

Que signifie l’écriture pour toi ?

L’écriture est un besoin, tout simplement. Je n’imagine pas ma vie sans écrire ou au moins penser, rêver et développer mes univers, mes personnages, inventer des histoires et les raconter.

As-tu une ou des devises en matière d’écriture ?

Ce n’est pas vraiment une devise, et c’est plutôt simpliste, mais c’est ce que je me dis à moi-même lorsque je bloque ou que je doute, et que je dis à toute personne qui me confie avoir toujours rêvé d’écrire une histoire sans jamais s’être lancé : « Ose ».

Est-ce que tu as une playlist particulière quand tu écris ? Quels artistes, quels genres musicaux préfères-tu écouter à ce moment ?

Il m’arrive de lancer des playlists, surtout quand j’écris de la fantasy. J’ai une préférence pour les OST fantastiques, épiques ou les musiques médiévales. Les chansons (donc avec paroles) peuvent avoir tendance à me déconcentrer.

Tes indispensables pour écrire ? (musique, café, etc.)

Mon ordinateur, tout simplement ! Cela paraît bête, mais j’ai une écriture manuscrite assez fouillis (sauf quand je m’applique) et je suis tellement brouillon que je suis incapable d’écrire (même de simples idées) à la main. Outre cela, du confort (mon canapé est idéal pour cela), et sans être indispensable, un thé et quelques chocolats me sont toujours appréciés lorsque j’écris 🙂

Quel est ton processus d’écriture ?

Généralement, dès que j’ai une idée, je la développe en couchant par écrit toutes les idées qui en découlent de manière à former une histoire. Puis j’élabore un plan plus ou moins détaillé. Je travaille ensuite sur mes personnages, fais des recherches si nécessaire, et seulement après, je me lance dans le premier jet de la rédaction. Vient ensuite le temps de repos, le second jet, le regard sévère de mes bêta-lecteurs, les réécritures, les corrections, et seulement là, j’estime le roman achevé et donc éventuellement présentable à des éditeurs.

As-tu un rituel d’écriture spécifique ?

Pas vraiment, cela dépend beaucoup du projet en cours.

Qu’est-ce qui est le plus simple et le plus compliqué pour toi dans l’écriture ?

Le plus simple est toujours pour moi d’avoir une idée sympa et attrayante qu’on a envie de développer pour une histoire. Le plus compliqué est le fait de trouver suffisamment de matière pour et même, le cas échéant, de disposer de suffisamment de motivation, de temps et de volonté pour mener ce projet à bien.

Qu’est-ce que tu préfères dans l’élaboration d’un texte ?

Rédiger des dialogues. C’est véritablement le moment où je fais vivre mes personnages qui m’amuse le plus.

Quand préfères-tu écrire ? Plutôt seule ou avec de l’animation autour ?

J’ai une préférence pour le matin, même si je peux écrire n’importe quand. De même, je peux écrire seule ou entourée (raisonnablement, et sans qu’on m’observe), tant que je suis chez moi et dans une ambiance relativement calme.

Fais-tu des recherches parfois ?

Quasiment chaque roman demande de faire des recherches à un moment ou un autre, que ce soit sur un métier fait par un personnage, un détail juridique, un élément scientifique… Généralement, j’essaye de les faire en amont de la rédaction, pendant la phase préparatoire, mais il est difficile de penser à tout. Selon le genre du roman, il faut plus ou moins en faire. Ce sont mes textes fantastiques qui me demandent le plus de recherches, notamment biologiques, car comme le dit si bien mon frère qui me bêta-read depuis longtemps « on peut tout inventer, tant qu’on sait l’expliquer ».

Combien de temps l’écriture d’un roman te demande-t-elle en moyenne ?

C’est très variable. Par exemple, pour Autre jour autre endroit, il ne m’a fallu que deux ou trois semaines, alors que pour Seirens, plus de quatre mois ont été nécessaires pour finaliser le premier jet. Il faut dire que ces romans divergent autant par leur genre que leur longueur, et ma motivation et temps libre du moment jouent aussi beaucoup.

D’où te vient ton inspiration ?

De n’importe quoi, théoriquement. Un film, une chanson, une phrase entendue, un sourire, un paysage… Un rien est susceptible de m’inspirer, si j’ai l’esprit suffisamment réceptif à ce moment-là, mon imagination fait alors le reste.

T’inspires-tu de personnes que tu connais dans tes romans ?

Cela m’arrive, généralement malgré moi. Et quand c’est le cas, je me contente de m’en inspirer de loin, seulement pour certains traits, en évitant de copier/coller la personne en question, ce qui peut être dangereux je trouve, en terme d’objectivité.

D’autres projets d’écriture en cours ? en prévision ?

Plusieurs ! Il faudrait d’ailleurs que j’avance 🙂

Y a-t-il un genre sur lequel tu aimerais écrire mais tu ne t’es pas encore lancée ?

Pour l’instant, je reste fidèle au fantastique et à la romance, toujours dans la littérature young-adult. Mais dans un futur plus ou moins proche, j’adorerais me lancer dans une romance historique, mais je n’en ai pas encore eu le courage. Je dois oser, je le sais 🙂

Dans une autre interview, tu mentionnes avoir écrit des fanfictions. Sur quels univers ? Pourquoi ce choix ?

J’ai commencé à écrire des fanfictions à l’adolescence, principalement sur le thème de Harry Potter. Un choix un peu pédagogique puisqu’il m’a aidée à développer mon style tout en restant dans un univers existant, donc sans avoir de recherches à faire en terme d’univers ou de personnages, laissant ainsi l’auteur se concentrer sur l’histoire pure. Cela a boosté mon écriture et ma confiance en moi puisque durant ces années j’ai eu beaucoup de compliments et d’encouragements de lecteurs m’incitant à me lancer dans mes propres écrits.

Est-ce que tu aurais des anecdotes d’écriture à partager avec nous ?

Ce n’est pas une anecdote d’écriture à proprement parler, mais étant enseignante, avec la sortie d’Autre jour autre endroit, mon collège a récemment entendu parler pour la première fois de mon « autre métier » notamment à travers des articles de journaux. Et m’entendre tous les jours dire « Je ne savais pas que vous écriviez ! » ou « Félicitations pour votre roman ! » de la part des collègues ou même de mes petits élèves, c’est assez surréaliste !

Si tu fondais ta propre maison d’édition, quels types de textes te parleraient ?

Je crois que je fonctionnerais au coup de coeur, en commençant par mes genres de prédilection, tout naturellement.

Qu’est-ce qui t’a donné envie d’être publiée ?

Le fait d’avoir envie de partager quelque chose qui vient de mon coeur et de mon âme. Car on écrit pour soi avant tout, mais également pour les autres.

Comptes-tu participer à des évènements en tant qu’auteur ?

J’y compte bien ! Je vais commencer par des séances de dédicaces prévues dans ma région et pour lesquelles j’ai moi-même démarché, et j’espère enchaîner dans le futur sur des salons littéraire sous l’aile de mes éditeurs.

Y a-t-il quelque chose que tu redoutes dans ta carrière d’écrivain ?

Ne pas être lue, d’essuyer de mauvaises critiques et de ne pas avoir les épaules pour y faire face. Tout ceci est encore nouveau pour moi et je suis une grande sensible.

Comment est né Autre jour, autre endroit ?

Cette histoire d’amour trans-continentale et de coup de foudre incontrôlable me trottait dans la tête depuis un moment. En y ajoutant le désir d’écrire une histoire dont une partie se déroulerait en Italie, et ma propre vie sentimentale de cette époque, Autre jour autre endroit a commencé à s’écrire tout seul en quelques semaines d’un été.

Pourquoi ce choix des Etats-Unis et de l’Italie dans ce premier roman que tu publies ?

Ce sont deux pays qui me sont chers : les Etats-Unis pour toutes ces choses venues de là-bas qui me fascinent, mes études et mon métier, et l’Italie pour mes origines familiales que je chéris. Ce n’était pas forcément prémédité, mais comme il me fallait deux pays éloignés l’un de l’autre pour ce roman, ce choix est venu naturellement.

Un dernier mot ? ^^

Merci beaucoup pour cette belle interview, ma chère Lynnae, ce fut un plaisir ! 😀 Longue vie à ton joli blog si riche !

J’espère vous avoir donné envie de découvrir le (et plus tard, les !) roman(s) de Mélissa ! Autre jour, autre endroit vient donc de sortir, et je vous encourage vivement à aller le commander chez votre libraire 🙂

Apartés - This little life of mine and other stuff·Tentation sur la Falaise - Wish List

Festival International de Géographie 2017

Après un moi, ce serait pas mal que je rédige ce petit compte-rendu xD.

Pour cette troisième édition du FIG de Saint-Dié, je suis donc partie en expédition avec Tesra et une coupine de boulot. Trajet plutôt chouette, on a bien papoté et pas eu de souci sur la route. Et le plus important : j’ai réussi à me garer où je pensais ^^, y a guère qu’à Saint-Dié que je parviens à ne pas trop stresser pour y avoir vécu et situer plus ou moins les rues ^^, et Tesra est une copilote de pointe pour me dire si je suis loin des autres véhicules ou pas 😛

Par un hasard mais complet (non juste des voitures partout), c’est presque à côté que s’était garée Snow, qu’on a retrouvée quelques heures plus tard au salon. Ca faisait longtemps, et j’étais ravie de la revoir ❤ et pas uniquement parce qu’elle me ramenait des livres 😛

En ce qui concerne le lieu en lui même, je crois qu’on a démarré par le salon de la BD, et j’avoue que je suis toujours aussi déçue. Je suis très probablement, une fois encore, influencée par les Imaginales, même si le principe est différent : à St-Dié ce sont essentiellement des BD d’occasion (ouais mais c’est du luxe vu les prix …) et vous êtes pistés dès l’entrée par les vendeurs. Ou du moins c’est toujours l’impression que j’ai. Et c’est désagréable. J’ai fait un petit tour sans plus.

J’ai aussi préféré la « tente » consacrée au pays invité de l’année dernière, l’Australie – mais c’est peut-être aussi parce que le temps était meilleur l’an dernier, cette année avec une pluie bien durable je n’ai même pas pu prendre des photos – l’Iphone n’est pas le meilleur accessoire quand les gouttes s’en mêlent.

Comme d’habitude, j’ai de beaucoup préféré les exposants adulte et jeunesse en livres du salon. C’est marrant, parce que cette année je suis presque tout de suite passée en mode boulot aka à discuter avec auteurs et éditeurs de l’intérêt des livres pour mes classes. J’ai aussi fait ma pleureuse chez bon nombre d’éditeurs jeunesse pour recevoir des affiches, et c’est une des plus belles moissons dans le genre que j’ai faite 😛

Petite anecdote, j’ai rencontré deux auteurs jeunesse dont j’avais juste catalogué les livres quelques semaines auparavant. Je n’ai pas acheté de livres pour le boulot, mais j’ai pris plein de photos (ah ça le téléphone a plus servi à faire des photos de bouquins en prévision d’achats pour le CDI que pour illustrer cet article ^^,).

Du côté adulte, si j’ai eu la désagréable surprise de retomber sur un livre que j’avais détesté, j’ai été plutôt contente de voir plus d’ouvrages sur l’écologie, le développement durable, le végétarianisme. J’ai l’impression que c’est une nouveauté cette année, et Tesra a eu plutôt tendance à confirmer.

Et puis passage obligé par Le Neuf, qui me manque beaucoup depuis que je ne vis plus là-bas (surtout que j’habitais juste derrière ^^,), la papeterie, et oui bon j’avoue MS Mode et Rouge-Gorge (j’ai plus dépensé en fringues qu’en livres cette fois-ci) 😛

Oh et puis on a découvert un petit dépôt-vente de livres et jeux vidéos sur la place du marché, tout nouveau tout beau, où j’ai déniché mes deux Voleur aux cent visages des Clamp, une de mes plus belles découvertes du mois ! J’ai déjà dévoré le premier, c’est du Clamp vintage choupissime ! J’adhère ❤

Mais je suppose que vous voulez une petite moisson en images !

J’ai aussi acheté des livres à Snow mais vous les avez vus dans l’article de Moisson d’octobre.

(Et non, je ne vous montrerais pas mes achats vestimentaires :P)

Encore une fois, un salon sympathique, mais que je vois plus d’un point de vue de doc’, même si c’est toujours l’occasion de passer un chouette moment avec les coupines blogueuses ou non. En espérant meilleur temps l’an prochain !

J’ai acheté l’affiche avec la girafe mais celle avec les pingouins n’existe pas, je suis trop triste 😥

Apartés - This little life of mine and other stuff

Boho Berry Challenge – Octobre : Reconnaissance

Je vous ai déjà parlé de Boho Berry dans mon article 18 Before 2018. J’apprends toujours à connaître cette blogueuse organisation et j’ai découvert il y a quelque temps qu’elle mettait en place, chaque mois, un challenge quotidien d’écriture sur un thème mensuel. Je voulais faire celui d’octobre, mais j’ai zappé … je vais donc y répondre en une fois, en essayant de le faire chaque jour en novembre.

Le thème d’octobre est la gratitude, ou la reconnaissance. Voici les différentes questions établies. Qui resteront en anglais parce que c’est plus beau.

1) FAMILY. Who in your family are you grateful for today?

Et baf on commence par les questions difficiles ^^, Vous avez peut-être remarqué que j’ai une relation compliquée avec ma famille. Mais je sais qu’à chaque fois que quelque chose m’ennuie, je peux appeler ma mère, même si elle ne comprend pas exactement ce qui m’agite, elle essaiera de me calmer.

2) CHALLENGES – Have you faced any challenges lately? How can you be grateful for the lessons you learned?

Rien d’aussi fort, juste quelques situations qui m’ont attristée et déprimée au travail. J’aurais pu m’agacer, avoir des mots. J’ai préféré temporiser et prendre patience.

3) RELATIONSHIPS – Are there any relationships you are grateful for? How do they make you feel?

Il y a ma meilleure amie, qui me donne toujours l’impression de pouvoir parvenir à surmonter n’importe quelle crise, qu’elle soit d’ordre personnelle, professionnelle, créative.

4) CIRCUMSTANCES – Not all circumstances are positive, but how can you be grateful for them anyway?

Mon surpoids. Parce que vous savez quoi ? Il m’a toujours donné une bonne force physique que j’ai mise à profit dans le tennis et le badminton.

5) ENVIRONMENT – Look around your home. Is there something here you’re taking for granted?

Je dirais un peu tous les appareils électriques. Attendez qu’une catastrophe de style Ravage nous tombe dessus ^^,

6) OPPORTUNITIES – What opportunities have you been given (or are on the horizon) that you could be grateful for today?

Mon séjour en Irlande. Ca n’était absolument pas prévu à l’horizon, littéralement, et c’est quelque chose pour lequel je me suis battue, et je ne le regretterai jamais, même si certains aspects ont été franchement catastrophiques.

7) SURROUNDINGS – Wherever you are right now, look around and find something to be grateful for.

L’espace. Je ne suis plus dans un 9 m2 mais j’ai de la place pour bouger, respirer, m’étirer. Je pourrais même faire mon body balance dans le salon (mais pour les exercices au sol, on repassera, malgré le tapis de yoga : c’est du carrelage ^^,).

8) INSIGHTS – Have you gained any valuable insights that you’re thankful for lately? 

Lorsque j’ai une idée, pour le boulot ou l’appartement, ne pas penser immédiatement que c’est idiot ou que ça ne mènera à rien. Mais essayer.

9) CHANGES – Change can be hard — good or bad. How can you be grateful for the changes you’re experiencing?

Je suis extrêmement reconnaissante d’avoir pu prendre mon indépendance et d’avoir mon propre appartement. Je me sens tellement mieux depuis que je vis seule et prends mes propres décisions ! Ca ne date pas d’hier exactement, mais c’est toujours un processus, j’ai l’impression.

10) POSSESSIONS – Did you know it’s OK to be grateful for superficial things too? 😉 What possessions are you thankful for today?

Ma nouvelle chaîne hifi style Belle Epoque ^^,

11) SMALL THINGS – What small things are you grateful for?

Entendre aussi bien la pluie tomber de ma chambre sous les combles ^^ Avoir une petite vue d’arbre de chacune de mes fenêtres ou presque.

12) BIG THINGS – What is something big that you’re thankful for today?

Travailler tous les jours dans un cadre aussi beau, et historique – mes deux établissement scolaires sont de vieilles constructions, et pour partie monument historique. Venez me voir aux portes ouvertes 😛

13) SUPPORT – Connectedness is such an important part of the human experience… how has someone supported you lately, and how can you be thankful?

Zatoun. Je la harcèle souvent de bêtes textos, mais qu’il s’agisse de bêtises ou de choses plus sérieuses, elle est toujours là, notamment quand les deux dernières semaines avant les vacances m’ont tellement pesé (et elle ne me dit jamais que je suis ridicule ❤ ).

14) TECHNOLOGY – Is there a technology that helps you on a regular basis? What tech are you grateful for?

Carmilla, mon iPod qui me permet d’emmener ma musique à chaque fois que je sors de chez moi, surtout lorsque je dois prendre la voiture. Et McFly pour un peu tout. (McFly, c’est mon Mac ^^,).

15) BEAUTY – Look around and find something beautiful that you’re grateful for.

La pile de photographies sur ma table à chroniquer qui n’attend rien d’autre que j’ai de quoi l’accrocher dans mon salon.

16) BLESSINGS IN DISGUISE – Good things don’t always seem like good things at first. What is something that you’re grateful for in hindsight?

Ne pas avoir été embauchée à l’issue de mon stage en médiathèque, puis n’avoir pas trouvé d’emploi en bibliothèque. Sur le coup, ça a fait terriblement mal, et être au chômage a été très difficile à vivre, mais ça m’a permis de découvrir mon boulot de rêve et de me dépasser pour arriver à l’exercer.

17) PAST – What in your past are you thankful for?

Assez bête à dire, mais des valeurs qui ont été ancrées très tôt en moi par mes parents et mes lectures – j’en suis peut-être un peu ennuyeuse, mais je m’en fiche. Et mes univers personnels, nourris de mes livres, de mon imagination et de mes textes personnels.

18) PRESENT – What in your present are you thankful for?

Mon esprit d’adaptation ^^, tellement utile dans mon boulot 😛 Ma capacité toujours présente à m’évader dans d’autres univers.

19) FUTURE – What in the future are you thankful for?

C’est un peu étrange comme question. Mais je dirais … des possibilités. Tellement de possibilités. Et de rêves.

20) KINDNESS – Has someone shown you kindness recently that you can be grateful for?

Une coupine rencontrée au fitness. Qui m’a souri et m’a encouragée à revenir et tester d’autres cours avec elle, et ces cours commencent à devenir un plaisir après avoir été une blague (je ne suis absolument pas coordonnée des membres, donc mes premières classes sont en général une catastrophe) ^^,

21) BOOKS – Books can change lives… isn’t that why we all read so many of them? What book are you thankful for?

Gosh. That’s one mean question ^^, Il y a eu ces quatre guides de l’imaginaire que je relisais sans arrêt à l’université pour m’évader (Atlas des brumes et des ombres, Cartographie du merveilleux, Passeport pour les étoiles et Bibliothèque de l’entre-monde). Les Agatha Christie, qui m’ont encouragée à observer mon environnement avec attention. La Guerre de Troie n’aura pas lieu, parce que la lecture a été faite à l’occasion d’une expérience magique pour moi. Harry Potter, of course. Wildwood DancingPrincess Bride. Le Paris des MerveillesLe Meilleur des mondesA fleur de peau, le livre que ma meilleure amie a écrit pour moi ❤

Je vous ai dit qu’elle était vache, cette question xD

22) HOME – What are you grateful for in and around your home?

Les arbres. Il n’y en a jamais assez, mais j’aime tellement le fait qu’on puisse voir un bouquet de grands arbres de chacune de mes fenêtres ou presque.

23) OBSTACLES – What obstacles have you overcome? Are there any that you’re facing now? How can you be grateful for the obstacles that are put in your way?

Le temps. Mes dieux, le temps est un adversaire cruel. Mais il est aussi un merveilleux opposant. Et plein de petites choses au boulot, grâce auxquelles j’ai toujours l’impression de m’améliorer.

24) MENTORS – Is there a mentor in your life that you’re thankful for? How can you express that today?

Pas vraiment. Il y a eu des gens qui m’ont influencée ou à qui j’ai eu envie de ressembler, mais pas ce côté mentor.

25) CONVERSATIONS – Have you had a conversation recently that you’re thankful for?

Je suis toujours reconnaissante des conversations que j’ai avec ma mère, lorsque je ne me sens pas bien. Mais il y a ces quelques bribes avec ma meilleure amie, sur l’écriture, sur les vies que l’on mène actuellement, qui me rassurent et me confortent toujours dans l’impression que je ne fais pas de mauvais choix.

26) INSPIRATION –  Inspiration can come from many places. What/who inspires you and how can you express gratitude?

Tout est source d’inspiration ! Dans la réalité, mes interactions avec des collègues, des élèves, le cours de mon travail, mes activités sportives, les découvertes culturelles. Dans la fiction, les livres que je lis, les séries, les rêves …

27) TALENTS – We ALL have talents to be grateful for… what are some of yours?

L’écriture.

28) LAUGHTER – They say that laughter is the best medicine… what made you laugh recently?

Une partie de badminton où mon partenaire et moi étions tellement mauvais ! Alors qu’on ne se débrouille pas trop mal d’habitude ^^, lui loupait tous ses services lorsqu’il est naturellement fort, je passais les miens qui sont nuls, et je loupais mes amortis que je réussis pas trop mal d’ordinaire. Je n’ai pas pu m’arrêter de rire nerveusement pendant une bonne partie du match ! Qu’on a fini par gagner, je crois bien …

29) MUSIC – What music are you thankful for?

PelleK, Amaranthe dernièrement, Tarja. Ces musiques qui me font tout oublier.

30) HELPING OTHERS – Have you helped another person lately? How did that make you feel? Can you turn that into gratitude?

J’ai relu des thèmes avec une coupine en master de traduction. J’ai adoré. La traduction me manque tellement ! Et donné un petit coup de pouce à ma meilleure amie qui s’inquiétait de son peu de visibilité sur le net à l’approche de la sortie de son futur roman

31) LESSONS THIS MONTH – What lessons have you learned during this month of reflection and gratitude?

A prendre les choses avec davantage de patience et à me faire davantage confiance. Et se laisser guider par l’inattendu ^^

J’espère que ce petit exercice vous aura plu ! N’hésitez pas à reprendre certaines questions sur vos blogs ou dans les commentaires. On se retrouve bientôt avec le thème de novembre, qui me parle particulièrement !

Apartés - This little life of mine and other stuff·Tentation sur la Falaise - Wish List

Festival International de Géographie 2017 – présentation

Diantre, sans Snow, je zappais que c’était tout bientôt ^^,

J’ai découvert ce salon en 2015, lorsque j’ai commencé à travailler dans les Vosges ❤ vous le saviez, vous, que Saint-Dié était la capitale mondiale de géographie ?? Pas moi !

Dans le domaine de la géographie, il y a chaque année un thème et un pays invité. Cette année donc, l’Afrique du Sud (que j’ai un peu étudiée à la fac), et le thème des Territoires humains, mondes animaux. Je comprends un peu plus que les années précédentes ^^,

Si la première année j’avais été terriblement intéressée par le pôle jeunesse du salon (j’y ai rencontré Estelle Faye avec qui j’ai beaucoup papoté ❤ ), j’aime beaucoup découvrir des livres et éditeurs sur des thèmes différents qu’à Epinal ou Nancy, sur de la géographie ou de l’histoire, ou encore de très beaux livres (l’éditeur Au bord des continents notamment l’an dernier, avec ces petites merveilles).

Je viens donc essentiellement pour le côté littérature. Je me faisais une joie de découvrir le pôle BD, l’an passé, mais il a été une vraie déception (je vous laisse imaginer les responsables qui vous suivent dès votre entrée sous la tente détrempée, et qui vous font des réflexion dès lors que vous essayez de regarder les BD dans les caisses. J’ai horreur de ça). D’ailleurs il s’agissait surtout d’éditions originales, ou pas loin, j’ai l’impression – ou alors je n’ai pas eu l’occasion de bien voir …

(Encore une fois, paf les Imaginales ont fait tellement mieux …).

Dans la liste des auteurs, aucun qui me passionne particulièrement ou même que je lis. Juste une journée à me balader, sans attente particulière, sinon de faire quelques découvertes inopinées.

Et de retrouver Snow ❤ Ca fait tellement longtemps qu’on ne s’est pas vues ! Me happy !

Ah, et retrouver un restaurant que j’adorais quand je vivais là ❤ et ma librairie préférée Le Neuf ❤ (bon, j’avoue, la ville me manque un chouia…).

Vous serez dans les parages pour le FIG ? Ça vous tente ?

(Elle est trop mignonne avec des pingouins aussi ! Laquelle préférez-vous ?)

Apartés - This little life of mine and other stuff

Tag des copines

Mahochita a eu la gentillesse de me taguer (il y a deux ans. Je vous jure. Pardon, Maho ^^,). Je rattrape doucement les différents articles (et croyez-moi j’ai d’autres tags qui datent T_T).

Le Tag des copines, en quoi ça consiste ?

  • on tague 5 copines : Zatoun (si si, ça te fera étrenner ton blog tout neuf. Tu me dois une critique de Cyrano d’ailleurs :P), Kin, Biancat, Tesra, Snow.
  • Répondre aux questions
  • Ajouter une questions pour les suivantes à la fin de la liste (elle devient déjà bien longue, avec 32 items !)

Voilà les fameuses questions.

1. Corne ou marque-page ?

Il y a quelques années, je vous aurais dit sans hésiter marque-page uniquement. Maintenant, je fais les deux. J’utilise un MP pour suivre ma progression, et les cornes pour marquer un passage qui m’a marquée, dont je vais sûrement parler dans mon billet, ou dont j’ai envie de me souvenir. (Allez-y, brûlez-moi XD)

2. As-tu déjà reçu un livre en cadeau  ?

Oui, mais surtout lorsque j’étais plus jeune, jusqu’à l’adolescence. Harry Potter à l’école des sorciers était d’ailleurs un cadeau d’anniversaire ! Maintenant, il faut que je donne une liste précise à ma mère pour qu’elle accepte, sinon, niet 😦

3. Lis-tu dans le bain ?

Non, et ça ne me tente pas du tout. Je ne suis pas à l’aise dans une baignoire ^^,

4. As-tu déjà pensé à écrire un livre ?

J’y pense depuis des années. Je suis lancée et j’adore ça ❤

5. Que penses-tu des séries de plusieurs tomes ?

Ça dépend. J’y suis habituée avec les mangas. Pour certaines séries, j’en suis ravie (les Fly qui passent les trente tomes), je regrette lorsque ça pourrait être allongé (Mär, Märchen Awaken Romance aurait bien pu passer le 15ème !). C’est pareil en matière de roman. S’il y a matière à, je suis ravie, j’aime passer du temps avec des personnages, dans un univers que j’aime.

Si je sens qu’on tire sur la corde, je me lasse et je râle (comme avec Les colombes du Roi-Soleil. Une fois qu’on passe le quatuor principal et qu’on a écumé les quelques filles mentionnées dans le tome 1, je suis agacée de voir que la série continue avec des personnages peu ou pas aperçues au début … j’ai l’impression qu’on continue pour continuer, ça ne me plaît pas du tout).

6. As tu un livre culte ?

Je vais avoir du mal à vous en donner un, mais je promets, je me limite à deux (j’ai toujours mon article des incontournables sur le feu, d’ailleurs). Le Lion de Joseph Kessel est le livre qui me suit depuis l’enfance, mais que je n’ose pas ouvrir depuis que j’ai une dizaine d’années, notamment parce que j’ai peur qu’il soit décevant par rapport au souvenir brillant que j’en ai. Et La Guerre de Troie n’aura pas lieu de Jean Giraudoux. Ça fait douze ans que je l’ai découverte, je l’adore toujours autant.

7. Aimes-tu relire ?

Oui, j’aime beaucoup me replonger dans des livres que j’ai aimés, ou a contrario, retenter après une expérience malheureuse. J’ai longtemps eu les mêmes livres dans la bibliothèques et je passais mon temps à les lire et les relire ^^

8. Rencontrer ou ne pas rencontrer les auteurs des livres qu’on a aimé ?

Avec plaisir, oui ! C’est une expérience parfois bouleversante, surtout lorsqu’on est timide, et qui peut être complètement géniale. En rencontre vraiment très chouettes aux Imaginales, il y a eu Jean Marigny, le spécialiste du vampire, Gail Carriger, Estelle Faye au Festival International de Géographie …

9. Aimes-tu parler de lectures ?

Énormément. C’est d’ailleurs un élément à part entière de mon métier !

10. Comment choisis-tu tes livres ?

De manière diverse et variée. La couverture peut jouer, le nom de l’auteur, le titre, le résumé. Je suis aussi plutôt influencée par les avis des amis, souvent blogueurs. Ça dépend !

11. Une lecture inavouable ?

Je ne parle pas de toutes mes lectures avec tout le monde, notamment ceux qui ne lisent pas mon blog, mais ici, les seules que je n’évoque pas en détail sont celles pour le boulot, à moins que je ne pense que ça puisse vous intéresser, comme les livres sur les séries télé que j’ai lues pour mon mémoire. Sinon, je n’ai pas trop de scrupules à parler d’un livre ou d’un autre.

12. Des endroits préférés pour lire ?

Avant de dormir, avec de la musique. Je n’ai pas d’espace dédié pour la lecture. Lire dans le train, j’aime beaucoup aussi !

13. Un livre idéal pour toi serait…

Un livre qui me touche par son thème, son écriture, ses personnages … qui me donne envie de hurler à quel point je l’ai aimé, d’enquiquiner tout le monde avec cette lecture. Surtout, une fois la dernière page tournée, d’avoir une envie dévorante de retourner à la première page et de le relire sans le reposer.

14. Lire par-dessus l’épaule ?

La mienne ou celle d’un ami ? Ce n’est pas trop mon truc. J’aime parler de ma lecture, parfois pendant, mais j’aime surtout être dans mon univers à ce moment.

15. Télé, jeux-vidéos ou livres ?

J’aime les jeux vidéos, comme Zelda, mais je manque de temps et de matériel. Et, hum, je n’ai pas de télé. Ce qui représente un obstacle à l’utilisation de ma Super Nintendo. Je passe donc mon temps avec les livres ou McFly.

16. Lire et manger ?

Oui, si je suis extrêmement prise dans ma lecture. De manière plus générale, oui, sans problème, si je suis en cours de lecture numérique ou en en ligne.

17. Lecture en musique, en silence, peu importe ?

J’ai besoin de musique autour de moi, je n’arrive pas à me concentrer dans le silence.

18. Que deviendrais-tu sans livre ?

Cinglée, probablement.

19. Tu achètes un livre sur internet et tu le reçois un peu abîmé. Que fais-tu ?

Ça va dépendre de l’état. Si c’est le dos, comme ça arrive assez souvent, ça peut passer, je peux mettre un peu de scotch pour le rajuster. Je n’aime pas renvoyer un objet, donc j’hésiterais beaucoup, mais en tout cas je manifesterais mon mécontentement au vendeur.

20. Quel est l’élément qui t’as donné le goût de la lecture ?

Je ne sais pas. J’ai toujours aimé lire. J’ai des photos à deux, trois ans en pleine lecture. Je vous dirais bien qu’on m’a lu des histoires dès le début, mais je ne saurais pas vous le dire exactement.

21. Que pensez-vous de toutes ces adaptations cinématographiques ?

Encore faudrait-il que je les voies, et pas trois ans après. Je vais rarement au cinéma. Je n’ai même pas vu tous les Harry Potter ^^, donc, honnêtement, je ne me sens pas très concernée. Je suis contente que ça donne envie à des jeunes de lire, même si souvent, ils n’aiment pas le livre après avoir vu le film.

22. Si tu ne devais retenir qu’un seul personnage rencontré dans tes lectures, lequel serait-ce ?

Cette question est incroyablement dure. D’autant que je m’attache facilement aux personnages … J’aime énormément Mirai Trunks, pour son message d’espoir et tout ce qu’il a apporté à Dragon Ball, mais il y a Drago Malefoy. Insupportable, égocentrique, hautain, avec un sens de la formule mémorable et une personnalité entre l’ombre et la lumière qui m’a toujours fascinée et accompagnée dans mes projets d’écriture.

23. Quels sont les 5 livres de ta PAL qui te font le plus envie ?

Aucune idée ^^,

24. Si tu ne pouvais plus lire qu’un seul type de livre, lequel serait-ce ?

Difficile à dire puisque j’apprécie énormément de varier. Je dirais de la science-fiction …

25. Comment classez-vous vos livres dans votre bibliothèque ?

Dans ma nouvelle Falaise et mes bibliothèques fraîchement montées (par moi en prime les enfants *u* mode fierté ^^), j’ai choisi de tenter le classement par ordre alphabétique de nom d’auteur. J’adore l’impression éclectique que ça donne, notamment au niveau des couleurs, des tailles, des formats. PAL et livres lus se battent en duel avec beaucoup d’élégance 🙂

Chez mes parents c’est un peu plus compliqué. Pour la plupart les lus et pas encore sont séparés, sauf pour les mangas, et ensuite ce sont des étagères par genre.

26. Quel personnage vous a le plus touché ?

… Encore une question trop dure ^^, et trop proche de la 22, je trouve. Pluton, dans Sailor Moon, peut-être ? Avec son sens du devoir, sa maturité, sa douceur.

27. Quel livre rêves-tu de voir adapté au cinéma ?

The Immortal Empire de Kate Locke ou The Parasol Protectorate de Gail Carriger. Parce que ce sont deux superbes univers steampunk et fantasy urbaine pleins d’humour !

28. Si vous aviez la chance de vivre dans un livre, lequel choisiriez-vous ?

C’est un peu une solution de facilité, mais je dirais Thursday Next …. ou comment vivre dans beaucoup de livres, et dans un univers complètement loufoque !

29. Quels auteurs rêverais-tu de voir collaborer ?

Jasper Fforde et Gail Carriger ? Je trouve que l’imaginaire pourrait se marier de manière sympathique …

30. Une personne rencontrée dans un livre qui te ressemble ?

(Claudia, si tu dis Hermione, je t’assomme xD)

(Non elle lit pas le blog mais elle est capable de dire ça^^,) Alors il paraît que Dimity de Finishing School me ressemble, selon Snow … mais à part ça, pas vraiment.

31. Possèdes-tu des objets tirés de livre ?

Oui, et plutôt pas mal. Entre autres, une écharpe et des gants Serpentard ^^,

32. Oserais-tu soumettre l’un de tes écrits à ton auteur préféré afin d’avoir son opinion ? 

Vraiment, non, je ne pense pas.

33. Aimes-tu posséder plusieurs éditions d’un même livre ?

Oui, j’ai un côté très collectionneur. Je compte une dizaine d’exemplaires de ma pièce de théâtre préférée, chacun avec ses petits détails. (Ça commence à faire beaucoup d’ailleurs ^^,).

34. Est-ce que tu as une routine particulière quand tu as acheté un livre ? (ma question)

Je ne sais pas si c’est très clair, mais j’espère que ma réponse vous éclairera. Quand j’ai acheté un livre, je commence par m’assurer que toutes les étiquettes sont proprement retirées, et si je n’ai pas trop la flemme, je vais chercher le dissolvant et du disque coton pour bien nettoyer la colle (attention, avec certaines vieilles éditions ça décolore, mais pour les mangas, le dissolvant fonctionne d’enfer).

Je note la date d’achat, le lieu et le prix (des fois que j’aie envie d’y retourner ^^) sur la page de titre au crayon. Je passe sur Livraddict et Goodreads pour l’ajouter à mon profil.

Avant, j’en profitais pour enregistrer les couvertures dans un dossier sur mon Mac, pour garder trace de mes achats (et pour faciliter la rédaction des billets de Moisson et pouvoir les ajouter au blog). Là, par souci de place et comme je n’ai pas besoin de conserver tous ces dossiers, j’enregistre rapidement la couverture sur le Bureau de l’ordinateur juste le temps du transfert sur l’hébergeur WordPress.

Enfin, je le rentre dans mon logiciel de catalogage, Numento. Avant, je m’enquiquinais à créer la fiche une par une (je vous dis pas le temps que ça prenait en revenant de salon littéraire ou d’achats d’occasion). En achetant Ludwig, mon smartphone, j’ai découvert qu’on pouvait utiliser un lecteur de code-barres, mais ça n’est pas très pratique. Et finalement, me suis rendue compte, après bien sept ans d’utilisation (T_T, je suis un boulet, j’en suis consciente), que je pouvais récupérer les informations sur Amazon.

Donc je cherche ces données de base, et une fois les fiches créées, je change les informations, parce qu’elles souvent erronées ou je n’aime pas la manière dont elles sont écrites.

Après, seulement, il va dans ma bibliothèque.

Je vais m’arrêter là pour la description du logiciel parce que ça peut prendre du temps ^^,

J’espère que vous avez apprécié ce tag. N’hésitez pas à me proposer vos réponses aussi !