A year in … me (2016)

Après tous ces petits bilans culturels (livres, musique, films/séries), je vous propose un petit retour sur ce qui m’est arrivé en 2016.

C’est une année particulière pour moi. Particulièrement chouette. Entre autres, parce qu’un beau jour, en revenant de faire mes courses, en traversant le pont, près de ma librairie, je me suis rendue compte que j’étais heureuse. Juste heureuse. Ca ne m’était jamais arrivé.

Ceux qui me connaissent IRL le savent, j’ai un peu galéré après la fac. J’ai cherché du travail comme bibliothécaire sans avoir la moindre réponse positive, tout en vivant chez mes parents, ce qui n’était pas la meilleure des idées. Et un beau jour, je suis devenue professeur documentaliste contractuelle.

Ce premier boulot a été plutôt rock’n roll (présenté comme un poste d’assistante, je me suis retrouvée toute seule dans un CDI alors que je n’avais aucune idée de ce qu’un doc pouvait/devait faire, considérée comme une surveillante améliorée) mais j’ai vraiment aimé ça. Je me suis donc relancée dans un master de documentation (après mes études d’anglais, puis de bibliothèque) pour pouvoir passer le concours …

Ce qu’on ne sait pas, c’est qu’après ce fichu concours il y encore une année bien fun pour être titularisé et donc être définitivement enseignant. Ayant déjà fait une formation dans le genre lorsque je validais mon master, je pensais que je serais « tranquille ». Oui mais je travaille dans le privé, et j’ai donc eu l’immense joie, en 2015-2016, d’avoir à la fois des formations avec mes camarades de différentes matières deux jours par semaine, et trois fois durant l’année avec d’autres professeurs documentalistes stagiaires sur Lyon.

Cette année 2016 a donc été celle de mon année de stage. Je crois que la seule raison pour laquelle je ne suis pas devenue folle, c’est que la plus grande partie de ma sanité a été emportée pendant mes années de master, qui ont été rocambolesques à souhait également. J’ai eu de la chance d’être dans une école beaucoup plus accueillante, dans une ville que j’ai été surprise d’aimer autant, avec des collègues adorables et des élèves tellement choupis que je les appelais mes elfes (après mes trolls … bref).

J’ai eu un peu moins de chance avec la partie enseignement de mon boulot (si je peux gérer sans trop de problèmes la gestion du fonds et l’accueil des jeunes), puisque je n’avais jamais assisté à un cours donné par un prof doc auparavant, et que la personne qui me conseillait n’a pas vraiment choisi la meilleure méthode pour m’apprendre comment en réaliser. Entre autres, en prenant plus d’une heure pour me dire à quel point tout ce que je faisais était mal, excepté éventuellement accueillir mes elfes à la récréation. Dans ma tête, de décembre 2015 à mars 2016, j’avais totalement loupé mon année, voire ma carrière, et j’ai passé des soirées hébétée, voire à pleurer, complètement déprimée.

Parce que j’adore mon boulot. J’adore me lever le matin (bon sauf la partie lever, hein, ça reste dur), retrouver le CDI et mes élèves, mes collègues, parler livres à longueur de temps, encourager mes gamins à se poser et bouquiner, découvrir plein de choses, même leur apprendre comment faire des recherches ou se repérer dans le lieu physique ou plus virtuel du net … je me voyais mal tout arrêter et trouver autre chose.

Je vous passe mes larmes, ma cousine qui a vainement essayé de me remonter le moral lorsqu’elle me voyait aux vacances (et mon adorable cousin, qui, lui, m’a empêchée d’arrêter la fac l’année précédente et faire une croix sur le concours lorsque je voulais tout arrêter ❤ ), mes hésitations à en parler à ma meilleure amie.

Sachez juste qu’au final, tout s’est bien passé, et qu’après moult moult aventures je me suis retrouvée dans deux autres établissements pour de nouvelles aventures (les bizarreries de découpe des postes). J’ai une tonne de boulot, mais j’adore, notamment le premier, celui où je travaille quatre jours sur cinq. Je n’ai peut-être plus des elfes en cours, mais ça ne m’empêche pas d’adorer les retrouver.

Durant cette année, j’ai aussi appris que ce que je redoutais tout en ayant hâte de l’essayer, aka vivre seule, loiin de chez mes parents, était totalement dans mes cordes. J’adore vivre toute seule et profiter de cette satanée indépendance que j’attendais depuis mon adolescence ! Aha !

En parlant de ma nouvelle Falaise, je l’adore. Elle est toute biscornue, en haut d’un escalier en colimaçon, avec des poutres partout et des trucs bizarres. Elle est tout aussi étrange que moi xD.

Par contre, elle n’a toujours pas de bibliothèques et mes livres sont soit le long du mur soit empilés par lettre de nom de famille d’auteur. J’y travaille. Et vous n’aurez pas de photos, parce qu’il n’y a guère que la cuisine qui soit plus ou moins terminée. Que ce soit le salon, la chambre ou le bureau (j’ai un bureau ❤ une pièce pour mes bouquins de boulot et mon bureau – meuble professionnel gigantesque dont je suis dingue ❤  ) j’ai très peu de meubles et donc des tonnes de trucs par-ci par-là et forcément un décor pas du tout montrable xD

Je dois toujours être en mode étudiante parce que ça ne me phase pas plus que ça. Ca prend le temps que ça prends, je choisis avec soin mes petits trucs (comme ce téléphone fixe vintage style 60s que je viens de dénicher ^^) et je construis ma Falaise au fil des jours 🙂

J’ai eu la chance de rencontrer des personnes adorables cette année, notamment mes camarades de formations dans d’autres matières (je travaille avec l’un d’entre eux cette année d’ailleurs et c’est trop chouette), mes collègues prof doc à Lyon également.

Ça ne me rend pas moins triste d’avoir perdue une amie très chère sans comprendre pourquoi. Je pense que c’est en grande partie le manque de temps que j’ai eu à lui consacrer cette année. Mais je n’en sais rien au final, et je sais que les choses en resteront là.

Heureusement, j’ai mon projet personnel et ma meilleure amie, avec qui j’ai organisé ce projet qui semblerait si évident à certains mais qui l’était beaucoup moins pour moi.

Aux vacances, elle me disait qu’elle aimerait qu’on parte toutes les deux en voyage, puisque finalement notre idée de road trip européen n’avait pas pu avoir lieu il y a quelques années. Et parce que pour moi c’est toujours évident, j’ai suggéré l’Irlande, ce qui l’a enthousiasmée puisqu’elle n’y avait pas encore été.

Et là, j’ai eu peur. Parce que la dernière fois que j’ai parlé voyage avec quelqu’un, j’ai fini par ne plus avoir de ses nouvelles, à croire que je suis maudite (deux fois. Notamment la personne dont je vous parlais un peu plus tôt).

Bon, elle m’a rassurée, et puis on a organisé tout ça (et finalement je ne gère pas trop mal l’organisation xD enfin pour Dublin ce n’était pas trop compliqué, j’en avais encore de bons souvenirs), et vous découvrirez tout ça dans un prochain article, si j’arrive à vous le rédiger.

Passer du temps avec ma meilleure amie, partager ce pays que j’aime tellement et dans lequel je voudrais tellement retourner vivre et puis retrouver cette sensation de bonheur et de liberté irlandaises … une fin d’année parfaite pour compenser des débuts plus difficiles.

Et puis … mon petit projet personnel. Je me suis remise à l’écriture. Timidement, d’abord, une fois mon inspection passée (fichus personnages pas capables de me laisser tranquille >< ^^,), à relire les documents que j’ai rédigés il y a des années pour un récit qui me tient tellement à coeur. Puis plus posément, à écrire quelques notes, remettre des choses au goût du jour, à mon goût.

Et puis au moment des Imaginales. Fiévreusement. A rédiger à nouveau. Je retrouve depuis chaque soir ou presque, mon carnet Filofax et McFly, mes deux acolytes préférés, pour planifier étapes, traits, univers ou affûter mes mots. Et j’adore cette sensation ❤

Je ne sais pas si je vous en ferai davantage part. C’est un élément de ma vie que je partage très peu, excepté avec ma meilleure amie (à qui j’en rebats les oreilles depuis des années, et qui a la grâce de me bêta lire depuis ma reprise ❤ ), et quelques personnes que je connais IRL. Et je ne me sens pas capable d’affronter des questions ou des réflexions comme ça a pu être le cas au lycée. Je ne suis pas prête. Je ne suis prête qu’à écrire.

Et sans entrer dans les détails, j’ai fait une autre découverte sur moi-même cette année. Je me sens tellement plus sereine depuis que j’en suis arrivée à cette conclusion ! Mais c’est peut-être aussi la somme de tous ces chouettes évènements qui me rendent plus calme et plus épanouie, aussi 🙂

**

Wow. En voilà un pâté. Je vais m’arrêter là.

Et vous, votre année 2016 vous laisse-t-elle un souvenir positif ? N’hésitez pas à en partager un fragment dans les commentaires ^^

Nouveau Filofax

Je ne vous en ai pas encore parlé sur le blog, mais pour être une personne organisée – ou du moins essayer – j’utilise un agenda organiseur, plus particulièrement de la marque Filofax que j’adore.

Enfin. Un.

Façon de parler.

Je ne vous ferai pas de photo de famille pour cet article (parce qu’ils sont disséminés à plusieurs endroits, les coquins !), je vais juste vous présenter le petit nouveau, qui va remplacer mon A5 un peu fatigué.

Il s’agit donc d’un A5, modèle Finchley, en violet impérial, que j’ai trouvé d’occasion, mais en excellente condition, sur eBay (parce que la société ne fabrique plus ce modèle qui me fait rêver depuis bien deux ans …).

De face :

La couverture intérieure avant :

Les intercalaires inclus, élégants en crème :

Le papier fourni :

La couverture intérieure arrière :

Et l’arrière :

Je ne me servirai pas de tous les papiers fournis. Mais je vous en reparlerai dans un prochain article sur mon organisation dans le Filofax ^^

Pour comparaison, l’A5 dont je me servais jusqu’à présent, et qui maintenant servira de stockage pour le papier déjà utilisé que je ne jette pas …

Si je trouve le temps ce mois-ci, je me pencherai sur une petite série d’articles qui mettront mes Filofax à l’honneur ^^ Petit jeu : parviendrez-vous à deviner combien j’en ai ? Et à quoi ils me servent, en bonus ?

Et vous alors ? Vous utilisez un Filofax ? Un organiseur ? Je vous ai converti/e à l’agenda organiseur ou au Filofax ? 😛

Imaginales 2016 – en approche !

Je serai présente au salon des Imaginales de jeudi matin (SNCF willing, n’est-ce pas …) au dimanche après-midi !

Les conférences et débats sont toujours aussi prometteurs, voici la petite liste que j’ai retenue :

Jeudi :

11h : L’art de la nouvelle … Ecrire court, frapper fort ! une conférence-débat avec avec Sara Doke, Jean-Claude Dunyach, Estelle Faye, Mike Resnick.

14h : Les personnages d’abord ! une table ronde avec Samantha Bailly, Marie Brennan, Jeanne Cressanges, Jean-Laurent Del Socorro.

17h : Entre réalisme et mystère … de l’imaginaire dans le quotidien ! un café littéraire avec Sophie Dabat, Sylvie Miller, Silène Edgar, H. V. Gavriel.

18h : Uchronies, mondes virtuels et univers alternatifs ! un café littéraire avec Johan Heliot, Agnès Marot, Christopher Priest, Philippe Ward.

Vendredi :

11h : Ecrire des histoires et devenir écrivain professionnel un café-littéraire avec Samantha Bailly, Johan Heliot, Jean-Luc Marcastel, Lionel Davoust.

12h : Quand les romans font des femmes leurs personnages principaux café littéraire avec Charlotte Bousquet, Kristen Britain, Estelle Faye, Stefan Platteau

14h : Le light novel, ces récits jeunesse venus du Japon conférence-débat avec Guillaume Kapp des éditions Ofelbe.

16h : Les villes, des personnages à part entière ? café littéraire avec Lionel Davoust, Jean-Laurent Del Socorro, Romain D’Huissier, Rod Marty.

17h : Dragons dans tous leurs états café littéraire avec Marie Brennan, Pierre Dubois, Xavier Mauméjean, Pierre Pevel.

18h : Griffe d’Encre (2005-2015) : dix ans de passion ! table ronde avec Jeanne-A Debats, Magali Duez, Li Cam, Menolly.

Samedi :

10h : Nord-Américains et francophones : voix de l’imaginaire québécois ! table ronde avec Philippe-Aubert Côté, Jean Pettigrew, Jonathan Reynolds, Jean-Louis Trudel, Elisabeth Vonarburg.

12h : Entretien avec Elisabeth Vonarburg café littéraire Elisabeth Vonarburg.

13h : Le fantastique moderne … Le plaisir de (se) faire peur ? café littéraire avec Jacques Baudou, Jonathan Reynolds, N.M. Zimmermann, Francis Berthelot.

14h : Auteurs de science-fiction … créateurs d’univers ! café littéraire avec avec Victor Dixen, Pierre Bordage, Jean-Luc Marcastel, Stéphane Przybylski.

15h : Les mondes-univers de l’imaginaire table ronde avec avec Vincent Ferré, Régis Goddyn, Elisabeth Vonarburg, Christian Léourier.

16h : Quand le héros a des crocs café littéraire avec Jeanne-A Debats, Marika Gallman, N.M. Zimmermann, H. V. Gavriel.

18h : Futurs insolites : demain, la Suisse … café littéraire avec Jean-Marc Ligny, François Rouiller, Emmanuelle Maia, Jean-François Thomas

OU (il en fallait bien un)

Scrineo, comment ça marche ? Radiographie d’une maison d’édition conférence débat avec Jean-Paul Arif

Dimanche :

10h : Ogres, zombies… Et autres monstres ! café littéraire avec Paul Beorn, Karim Berrouka, Sophie Dabat, Stefan Platteau, Aurélie Wellenstein.

OU (forcément, encore un doublon)

Le mélange des genres : un atout pour le romanesque ? table ronde avec Francis Berthelot, Philippe Curval, Xavier Mauméjean, Patrick McSpare.

13h : Afrique, Chine, Guatemala, Japon … Imaginaires du monde, café littéraire avec Claire Krust, Emma Lanero, Mike Resnick, Romain D’Huissier.

14h : Futurs à cauchemarder grave … quand la SF nous bouscule, café littéraire avec Dominique Douay, François Rouiller, Jean-Marc Ligny, Denis Hamon.

16h : Des fées, encore des fées, toujours des fées ! café littéraire avec Sara Doke, Pierre Dubois, Nathalie Dau, Chantal Robillard.

Une fois encore, ce sont des choses qui me tentent, je n’assisterai probablement pas à chacune d’entre elles ^^

J’ajouterai éventuellement une petite wish list (oui, vous pouvez rire) demain ou après-demain (ou pas, parce qu’elle est un peu longue) (oh, honnêtement, vous vous en doutiez).

Tag – – Spécial PAL

J’avais beaucoup aimé ce tag chez Snow, et en le voyant repris chez MarieJuliet, j’ai eu encore plus envie de le tenter (même si le but étant de voir à quel point notre PAL est importante et nous mène par le bout du nez … et que vous savez pertinemment que c’est le cas ^^,). Voilà donc un échantillon de ma Pyramide à Lire !

Et de mes anciennes bibliothèques (celles de chez mes parents avant déménagement. Ca, c’est quand on prépare les billets mais qu’on ne les publie pas tout de suite).

(Et les photos sont viles. Je sais, pardon. Celle ci-dessus date d’un concours il y a quelques mois).

1) un livre dont vous ne savez pas de quoi il parle : Die magische Wand. C’est un livre bilingue anglais-allemand acheté en Germanie, quand j’ai commencé à y aller régulièrement, pensant que ce serait pratique pour apprendre cette langue, et au final je n’y ai jamais touché ^^,

2) un livre depuis plus d’un an : Self-made man de Poppy Z. Brite.

3) un tome 2 : celui des Eveilleurs : Ailleurs de Paulina Alphen.

4) plusieurs livres d’une même série : Blitz de Connie Willis ! Si deux tomes ne comptent pas, j’ai quatre tomes de la nouvelle édition des Angélique d’Anne Golon ^^

5) un classique : Vingt ans après d’Alexandre Dumas.

6) un livre qui vous fait vraiment très très envie : dur ! Aussi libres qu’un rêve de Manon Fargetton, je dirais. Mais j’ai à peine lu L’héritage des Rois-Passeurs il y a quelques semaines, je voudrais faire durer les livres que j’ai d’elle – elle en sort un nouveau à la rentrée donc ça va, je devrais avoir des réserves ^^

7)  un livre que vous gardez pour le lire pendant une période précise (grandes vacances, période de Noël…) : je me dis tout le temps que je garde certains pavés pour des périodes de vacance, et au final … je ne les lis pas ^^,

8) un livre que vous avez prêté sans l’avoir lu : Mata Hari : La poudre aux yeux d’Anne Bragance, que mon père a chipé le jour où je l’ai acheté.

9) un poche : Le Roman de l’Orient-Express de Vladimir Fédorovski.

10) un livre dont vous aviez complètement oublié l’existence : c’est bête, mais ça m’arrive assez souvent, du fait que mes étagères soient généralement à double contenance, notamment pour la fiction fantastique et les essais en littérature et langue. J’ai acheté Poètes de l’imaginaire juste l’an dernier pour l’opération poésie en septembre, et il m’était totalement sorti de l’esprit !

11) votre prochaine lecture (promis, juré!) : dur, dur. J’aimerais caser un livre de mon challenge ABC histoire, puisque je suis en train d’en lire un pour le SF (mais un essai, plutôt complexe), peut-être mon documentaire sur la Belle Epoque, La France de la Belle Epoque de Jacqueline Lalouette !

12) un Pocket Jeunesse (origine du tag) : La Cité des ténèbres, tome 1 : La Coupe mortelle de Cassandra Clare. J’ai dû fouiller ^^,

13) un livre que personne n’a aimé, du coup, vous avez un peu moins hâte de le lire : Cosmos Incorporated de Maurice Dantec, je n’ai vu que des réactions négatives dessus mais j’ai envie de le lire depuis une lecture commune livraddict d’il y’a bien cinq ans et un pitch qui me tente.

14) un livre que tout le monde a aimé, du coup, vous avez peur d’être déçu : L’aube de la guerrière de Vanessa Terral, mais il y a pas mal d’auteurs que je « redoute » comme ça, parce que j’ai entendu éloges sur éloges (Pierre Bordage, Paolo Bacigalupi, Charlotte Bousquet, Joe Abercrombie, Christopher Priest, Cornelia Funke entre autres).

15) un livre qui va être adapté au cinéma et que vous voulez absolument lire avant (si, si!) : je n’ai pas l’impression que ça va être le cas parmi mes livres de PAL (mais je peux me tromper), je vais vous donner une série de livres que je veux relire avant de regarder tous les films (dont j’ai vu une partie), ça sera Harry Potter. Avant que vous ne m’envoyez des pierres, non, je n’ai pas vu tous les films, je suis allée jusqu’au cinq. J’ai lu les tomes 1 à 4 en français un nombre incalculable de fois, le 5 un peu moins, le 6 deux fois grand maximum et le 7 une seule fois (en VO) pour des raisons diverses et variées (l’une d’entre elles, dont je ne suis pas très fière, a été ma rédaction de fans fictions sur l’univers pendant quelques années). J’ai décidé de me lancer dans cette lecture en allemand (je vous en parle dans mon article sur le tome 1), et j’en suis au 3. J’attends d’avoir tout relu pour me lancer dans les films (j’hésite à intercaler la série en italien avant ^^,).

16) un livre avec une tranche rouge : Brave New World d’Aldous Huxley, la VO du Meilleur des mondes, un livre que j’adore ^^

17) un livre de votre auteur préféré : je n’ai plus d’auteur préféré depuis quelques années, mais je découvre des auteurs géniaux que j’adore. Je vais citer Les enchantements d’Ambremer de Pierre Pevel, surtout dans cette superbe nouvelle édition. Jusqu’à présent, j’ai adoré chacun des livres que j’ai lus de cet auteur. Même s’il m’impressionnait énormément devant les avis plus que chaleureux de mes amis blogueurs.

18) une suite de série mais avouez-le, vous ne vous souvenez plus de l’histoire des tomes précédents : c’est tout à fait moi, ça. Surtout que j’aime bien laisser passer du temps entre chaque lecture d’une série, sauf quand vraiment je suis ultra enthousiaste. Je dirais le tome 3 de la Trilogie Morgenstern (Sabbat Samba) d’Hervé Jubert, j’ai un sentiment général très chouette en tête, mais plus tellement précis.

19) un thriller : zut, j’ai failli faire combo avec la précédente grâce à La mort est mon amie ^^, mais il n’est plus dans ma PAL. Je dirais Les Orphelins du mal de Nicolas d’Estiennes d’Orves !

20) un roman fantastique : Laisse-moi entrer de Lindqvist, mais dur de choisir !

21) une dystopie : We d’Eugène Zamiatine.

22) une romance : Me and Mr Darcy d’Alexandra Potter, pour tenter une austenerie ^^

23) un livre d’un auteur dont le nom de famille commence par C (oui c’est très précis) : Expéron d’Hélène Cruciani.

24) un livre qu’on vous a conseillé : La trilogie des Héritiers et des Magiciens de Katherine Kurtz, la série des Derynis que Snow m’a chaudement recommandée. Mais j’ai énormément de livres sur mes étagères qui proviennent de conseils, notamment de blogs.

25) plusieurs livres d’un même auteur : une série ou pas? On va dire que non. De Margaret Atwood, après sa superbe Servante écarlatej’ai Le tueur aveugle, La voleuse d’hommes, Surfacing, son essai In Other Worlds sur les littératures de l’imaginaire. The Handmaid’s Tale, la version VO de la Servante est dans ma PAL numérique, tout comme Oryx and Crake et The Year of the Flood. C’est vraiment une auteure que j’ai envie de découvrir davantage. (En parallèle, j’ai une analyse de la Servante comme elle était au programme de l’agrégation d’anglais, et une collection d’essais sur cette auteure ^^,).

26) un livre avec le mot « secret » dans le titre : … 13 selon mon logiciel ^^, mais il compte les titres VO, de série et les sous-titres, ça fausse un peu. Rodolphe et les secrets de Mayerling de Jean des Cars me saute aux yeux, déjà parce que c’est un petit pavé, mais aussi parce que j’ai l’impression d’avoir de bonnes connaissances de l’histoire de Sissi, mais très peu de son fils.

27) le dernier livre que vous avez acheté : juste un ? j’ai fait une jolie petite moisson déjà ce mois-ci ^^, Les magiciens de Caprona de Dianna Wynne Jones, de la série Les mondes de Chrestomanci dont j’ai adoré le premier tome, va donc l’emporter !

28) un autre livre Pocket Jeunesse : je n’en avais qu’un ^^, j’en ai plus en adulte.

29) un livre que vous avez acheté pour la couverture : New Victoria de Lia Habel ^^; j’avais déjà accroché au titre de la série VO (nan mais Gone with the respiration, forcément, ça allait me tenter) et je me suis dit que ce serait une manière détournée de découvrir le mythe du zombie que je ne connais pas du tout.

30) plus de livres que vous n’en lisez en un an (la question vaut 5 points) : définitivement. J’ai un bon rythme de lectures, mais le logiciel m’annonce 755 livres.

Alors? Quel est votre score? Chaque réponse positive vaut un point, sauf la question 30 qui en vaut 5.

De 0 à 5 points: votre PAL est quasiment vide! Applaudissements, ola, standing ovation! Respect total.

De 5 à 15 : vous gardez le contrôle. Vous savez vous montrer raisonnable. Félicitations!

De 15 à 25 : vous accumulez les livres. Vous n’avez pas encore atteint une condition critique, mais vous avez de la lecture en prévision!

De 25 à 35 : avouez, vous avez arrêté de compter les livres de votre PAL. Vous en êtes à ce point!

32 ^^, la dernière question m’a tuée, je pense 😛 mais totalement, je ne compte plus, j’aime bien le savoir par curiosité, mais sans plus.

Je n’impose ce tag à personne, mais je le suggère à Miss Bunny et Maho (si vous ne l’avez pas encore fait !).

Moisson spéciale Imaginales 2015

Par manque de temps, je n’ai pas pu vous proposer une suite de billets consacrés à mon festival littéraire préféré auquel j’ai finalement pu assister mais un jour et demi seulement au lieu des quatre espérés T_T Il y a donc beaucoup moins à en dire, si ce n’est que c’était bien plus intense, et que j’avais bien besoin de cette coupure.

J’ai été ravie des rencontres de cette année, entre les auteurs et les blogueurs revus. Je ne ferai pas de liste, cette fois, j’ai trop peur d’en oublier. Mais sachez que ça m’a fait un énorme plaisir de vous croiser, même si ça a juste été l’affaire de quelques minutes !

Vous n’aurez donc droit qu’à mes (nombreux) (mais j’ai déjà fait pire) (si si) achats pour l’occasion. Et ce coup-ci j’ai suivi ma liste presque à la lettre. Je les ai séparés par maisons d’édition, lieux d’achats (Village du Livre, Librairie Farfafouilles), miscellanées par genre, et la petite photo de groupe. Il manque un petit roman jeunesse de Carina Rozenfeld, Moi, je la trouve belle chez Mini Syros Soon, que j’avais prêté à une collègue, mais sinon, le compte est bon !

J’ai encore fait pas mal de trouvailles vampiriques au Village du Livre. Et en bonus, une superbe anthologie de la SF qui me faisait rêver à la médiathèque et que je n’osais pas ouvrir ^^,

A la Librairie Farfafouilles, j’ai déniché cette fameuse BD alsacienne que je cherchais depuis longtemps, je vais pouvoir lire le tome 2 ! A droite, la guerre de Troie (bizarrement) m’a beaucoup tentée en mode graphique également. Et un très beau livre sur la Hammer et les films qu’elle a réalisés (les Dracula notamment).

Il y a quelques mois, j’avais flashé sur ce beau livre des éditions Voy'[el], je suis ravie d’avoir pu le trouver. Et j’ai voulu tester la série des Nécrophiles anonymes dont les vampires et le pitch me tentaient. Les Egériades est un recueil de nouvelles offert sur notre monde s’ouvrant à celui d’Arthur et des chevaliers, que je suis ravie d’avoir reçu !

Quelques cadeaux offerts par une super copine, qui m’a trouvé celui de droite lors d’un voyage en Italie (<3) et qui connaissait Oren Miller, l’auteure du Roi Sombre, une transposition du Comte de Monte-Cristo dans l’espace. J’aime ce genre de pitch !

J’ai en fait un peu plus craqué au Chat Noir, mais pour des cadeaux que vous ne verrez donc pas. Je me suis en plus restreinte parce que trop de titres du catalogue me tentent (et encore, ce sera pire l’an prochain, je les veux tous !).

Les éditions du Petit Caveau étaient de retour ! J’adore cette maison d’édition, et si je n’ai pas craqué pour d’autres titres, c’est que j’en ai encore dans ma PAL ^^

Ça, c’était le craquage prévu. Enfin la ligne d’en bas. Parce qu’Anno Dracula, je n’y avais pas pensé ^^, J’adore l’habillage du Paris des Merveilles

De la SF diverse et variée. Tortoise m’a convaincue de tester Les promesses d’Atro City, malgré une couverture particulière, et Sale temps sur le voyage dans le temps me parlait bien. Ils vont me donner l’occasion de découvrir les éditions Rivière Blanche, que je ne connais que de nom. Encore un petit craquage avec ce documentaire sur l’utopie, l’anticipation et la science-fiction au XXème siècle … et deux petits récits, un jeunesse avec Moana où il neige en Polynésie et un plus adulte avec Votre mort nous appartient où plus rien, justement, ne semble nous appartenir (je m’attends à pas mal de questionnements avec ce dernier, il faut vraiment que je découvre les éditions Griffe d’encre !).

SF façon Alain Grousset, que je ne connaissais pas jusqu’à lecture du Guide de l’uchronie de Karine Goblet et Bertrand Campeis qui recommandaient La guerre de 14 n’a pas eu lieu. Avec 10 façons de bouleverser le monde, je compte bien découvrir d’autres textes du genre. Et comme j’adore les livres dans les livres, je me suis laissée tenter par cet essai et ce petit roman de SF jeunesse.

Divers romans de style fantasy, sauf pour le dernier (je ne m’attendais pas à ce que ce soit un vrai pamphlet contre le latin … je suis plutôt surprise, pas d’accord avec les arguments avancés dans le résumé, genre c’est la faute au latin si le collège unique ne fonctionne pas … on verra bien ! pour la peine j’ai pris un ouvrage faisant l’apologie du latin à côté :P). Je poursuis ma découverte des Livres-monde dont la lecture du premier m’a beaucoup plu. American Fays me tentait depuis sa sortie (forcément, des Fays, en période d’Années Folles – Prohibition aux États-Unis !). Et Deorum Interfectores (gniii un titre en latin ! Merci Astrid Méan, j’apprécie déjà <3) est une fantasy aux côtés historiques et mythologiques qui m’a fait de l’œil tout de suite, aux jeunes éditions Kitsunegari que je vais donc découvrir aussi 🙂

Voilà pour la petite photo finale ^^ et vous ? Vous avez fait de belles découvertes aux Imaginales ou ce mois-ci ?

Le Livre sur la Place 2014

Cette année, j’ai découvert le Livre sur la Place à Nancy, pour la première fois. Je ne m’attendais pas à faire beaucoup de découvertes, juste aller voir Samantha Bailly et Elsa Brants pour de petites griffes, et m’offrir les derniers romans de Georgia Caldera.

Et en fait …

C’est presque pire que les Imaginales, du point de vue moissonal (moissonique? enfin j’ai ramené plein de livres quoi ^^,). Mais j’ai des excuses. Si, si. (Même si le gros sac avec le livre apparent est un sac de livres à chroniquer pour le blog, et à droite vous pouvez deviner Oraisons de Samantha Bailly, qu’il faut lire, je ne vous laisse pas le choix, c’est comme ça ; sinon, le sac gris à gauche, le vert dessus et le gris et vert à droite sont des livres venant du salon ^^).

Je pensais que c’était essentiellement de la contemporaine, de la « blanche », ce qui ne m’intéresse mais alors pas du tout … Et en fait il y a beaucoup de BD, jeunesse, Histoire … trop de choses que j’aime en fait 😛

Je ne vous parle pas de ma petite virée au magasin manga deux jours avant. Parce que vous pourriez penser que je ne suis pas sérieuse, juste avant un week-end de salon littéraire, je viens remettre mes séries à jour, mais là le bilan n’est pas catastrophique et j’ai trouvé un petit cadeau d’anniversaire en prime.

Il y a eu pas mal de découvertes (Alcibiade Didascaux, une BD historique sur l’Antiquité ❤ dont j’ai dévoré le premier tome), livres comme éditeurs (Le Verger des Hespérides, une petite maison jeunesse qui m’a charmée), rencontres d’auteurs déjà lus ou vus (Valérie Zenatti qui m’avait bouleversée avec Quand j’étais soldate), ou très spéciaux à mes yeux, comme Georgia Caldera que j’embête régulièrement lorsque je la croise en salon (avec une voisine non moins intéressante, Cassandra O’Donnell, qui m’a parlé de sa future série qui me fait très envie !), ou encore René Bastien, auteurs d’albums/petits documentaires jeunesse historiques qui avait fait une visite de classe lorsque j’étais en CM2. J’adorais ses livres, et je rencontrais un auteur pour la première fois ❤ J’ai eu un choc en découvrant qu’il était au Livre sur la Place, j’ai pu beaucoup papoter avec lui et compléter ma collection de livres sur la Lorraine racontée aux enfants !

Et les petites surprises : un beau livre sur une exposition permanente de SF en Suisse et sur des contes illustrés, un album adapté de Cyrano que j’avais découvert sur Internet il y a quelques années déjà, un thriller SF vu dans les mêmes conditions, une histoire de la littérature (parce qu’on n’en a jamais assez ^^,), une petite BD féérique …

Je vous laisse découvrir tout ça en images ! (on pardonne la vilaine résolution / différente d’habituellement, je teste le nouveau téléphone !).

Imaginales 2014 – Finale

Je vous propose un petit billet final pour fermer cette petite série en beauté. Promis, c’est le dernier !

Voici son thème : Les résolutions pour l’année prochaine !

Déjà, quel que soit ce qui m’attends à la rentrée, revenir. Tant pis si je dois sécher, me faire porter pâle ou me glisser subrepticement dehors, je serais là, au moins sur le week-end. J’aime tellement cette atmosphère, revoir des amis blogueurs avec qui je n’ose pas forcément discuter davantage en ligne durant l’année, pouvoir discuter avec des auteurs, des éditeurs … Donc, vous devriez revoir ma bouille ^^

Un élément qui a l’air tout bête, mais ne l’est pas, ce sont les photographies. Si j’ai eu la petite bête avec moi pendant tout le week-end, j’ai très peu pensé à la sortir, ce qui est dommage, c’est un réflexe que j’ai perdu avec les années. Alors qu’il y aurait des douzaines d’occasions … j’ai dû piocher dans les piles d’autres certaines illustrations pour cet article, ce que je n’aime pas trop faire. Donc, l’an prochain, c’est décidé, je travaille cet aspect.

Même si, c’est aussi pour ça que je n’ai pas le réflexe avec les coupains, je ne souhaite personnellement pas apparaître sur Internet, donc je trouve ça encore un peu moins évident de demander … brefle, on fera ce qu’on pourra ^^

Réaliser un peu plus tôt une PAL Pré-Imaginales, histoire d’être à jour, pas comme cette année, même si j’ai réussi à venir à  bout d’un certain nombre d’ouvrages, même si pas tous avec le même plaisir. Et je suis restée en retrait sur certains romans du Chat Noir parce qu’il me restait différent recueils d’eux que je voulais lire avant … c’est dommage de rester bloquée pour cette raison (enfin mon porte-monnaie en était plutôt content, avouez que c’est étrange !).

Et sur ces quelques petits points, je vais laisser là le sujet en attendant de le reprendre d’ici quelques mois (soyons optimistes!).