Moisson ! [Mai – Imaginales]

En mai arrive l’évènement littéraire attendu de l’année, les Imaginales. Cette année, je ne vous ai pas fait de petit billet pour en parler d’avance (parce qu’apparemment plus les mois passent, plus je deviens paresseuse, c’est très angoissant – ou pas, hein), et je ne pense pas qu’il y aura de petit bilan. C’était chouette, c’était trop court, j’ai hâte d’y retourner et de vous présenter mes petites trouvailles.

J’ai retrouvé avec plaisir cette année la libraire de Farfafouilles, devenue la libraire du Chat Borgne, avec une sélection d’ouvrages toujours aussi sympathiques, notamment cette édition de Faery City, dans ma wish depuis quelques années pour le dessin d’Amandine Labarre (avec une déception : j’ai la franche impression que le jeu de tarot est en carton … c’est über désagréable). Elle m’a offert ce petit livret de Neil Gaiman que j’espère depuis des années sans savoir où me le procurer ❤ J’ai aussi déniché sur son stand Métaphysique du vampire – j’étais en pleine lecture de L’Héritière de Jeanne-A. Debats à ce moment, c’est un roman situé dans le même univers en poussant sur le devant de la scène un autre personnage, Navarre, donc zou, dans la PAL !

Comme chaque année, j’essaie de préparer une liste d’achats que je souhaite faire sur le salon. Elle est rarement achetée à 100% puisqu’il arrive que je change d’avis suivant des recommandations diverses et variées ou que les livres ne soient pas/plus/pas encore disponibles. Heureusement, j’ai choisi d’acheter L’empire électrique, un recueil de nouvelles dans un univers steampunk uchronique (dynastie Napoléon) très prometteur, de Victor Fleury, le vendredi, puisque le dimanche, d’empire il n’y avait plus. Yay. Il était déjà dans ma liste, mais le charmant pitch de son non moins charmant auteur l’y aurait très certainement propulsé en tête.

Mon petit craquage roman du dimanche, issu essentiellement de la liste ^^, et encore, je n’ai pas tout trouvé. Deux romans que je guignais au Chat n’étaient plus disponibles (Bal Masqué victime de son succès, et le premier tome d’Elvira Time en rupture de stock !).

Sur le stand de L’Homme sans nom, j’ai été über ravie de découvrir que J’agonise fort bien, merci, que je venais de terminer, avait une enquête « soeur », pas vraiment suite ni préquelle sous la forme d’A présent, vous pouvez enterrer la mariée, que je voyais comme un autre roman stand-alone. J’avais déjà repéré l’an dernier La 25ème heure pour son côté polar XIXème siècle avec une touche de fantastique, et la adoré la couverture du deuxième tome, j’ai donc profité du beau coffret proposé pour les deux acquis sur le salon. En cadeau, j’ai reçu un recueil de textes sur Noël – absolument pas une fête qui me parle plus que ça (oui, je suis un Grinch et j’assume totalement), mais l’attention est agréable et l’objet très joli.

Arrêt obligatoire auprès de Manon Fargetton avec grand plaisir (et yay je devrais la revoir au Livre sur la Place à la rentrée ^^) pour savoir si la nouvelle édition d’Aussi libres qu’un rêve (que je viens aussi juste de lire, la PAL pré-Imaginales a été de toute beauté) changeait beaucoup, comme pour sa trilogie June – il s’avère que seul le prénom d’une des jumelles a été modifié, une très bonne idée à mon sens même s’ils sont très beaux. Et, bien sûr, il me fallait Les illusions de Sav-Loar, vu mon adoration de L’Héritage des rois-passeurs.

J’en ai profité pour prendre le tome 2 des Nécrophiles anonymes, comme j’avais déjà le troisième, même si je n’ai pas eu l’occasion de papoter avec Cécile Duquenne, juste entr’aperçue sur le salon.

Après moult recherches, j’ai réussi à trouver Sebastian Bernadotte dont la série Agnès Price, fantasy urbaine sous le soleil nordique, me tentait bien, avec qui j’ai partagé mon étonnement du peu d’imaginaire, surtout polar, de cette littérature.

Un petit détour sur le stand du Chat Noir, où j’ai pu trouver le premier tome d’Octavie d’Urville et Eros Automaton, que je voulais depuis quelques temps déjà mais avec le swap steampunk dernier j’étais interdite d’achat dans le genre 😛

Dans les invités inconnus avant cette occasion j’ai pu rencontrer Jim Hines, très sympathique (et quel plaisir de parler anglais !), avec son livre jeunesse sur les livres et les bibliothèques et Sofia Samatar (plaisir anglais bis ^^), dont l’imaginaire m’a beaucoup parlé. Petit regret : les livres que j’avais choisis n’étaient pas dispos en VO … même si ce sera un plaisir de découvrir Lionel Davoust avec cette traduction.

Finalement, cette année, je n’ai participé qu’une fois à la tombola – je me suis demandée combien de fois j’étais passée l’an passé puisque le responsable se souvenait très bien de moi xD Le choix était plutôt sympathique, comme d’habitude, et j’ai privilégié une découverte canadienne avec Nancy Kilpatrick, et – what else – des vampires ❤

Après bien des inquiétudes pour le dimanche après-midi (les auteurs commencent à partir T_T), j’ai pu faire la connaissance de Céline Landressie, dont j’ai juste adoré le premier tome de Rose Morte (semaine pré-Imaginales aussi !), je vous en reparle dans quelques jours. La rencontre a été charmante, Céline Landressie est aussi chouette qu’on me l’avait dit ^^Et j’ai eu droit à une très jolie illustration d’Arthus qui trône sur ma cage à épingler ^^

L’an dernier, j’avais partagé un petit goûter très sympa avec Vanessa du Frat et des amies. Cette année, elle s’était proposée de recréer l’occasion, mais le samedi, jour où j’étais de Portes ouvertes au boulot T_T je n’ai donc pu la croiser qu’en coup de vent vendredi et dimanche. J’ai tout de même eu mon cinquième tome de sa série Les Enfants de l’Ô 🙂

Dans ma liste, j’avais également noté Sorcières associées d’Alex Evans, autre roman aux couleurs steampunk, et Jardin d’hiver dont je n’ai pas pu rencontrer l’auteur (illustré par Aurélien Police <3).

Autre petite trouvaille chez une de mes libraires préférées, au Chat Borgne encore une fois : Les vampires, aux origines du mythe (non mais what else, une fois encore, je vous le demande. Je suis contente d’être tombée dessus, parce que d’habitude au Village du Livre je trouve plein de vieux documentaires sur le sujet, fantastique ou science-fiction, ou de belles éditions de romans … cette année c’était BD, mangas, fantasy urbaine et ado. Autant j’aime bien, autant je regrette la sélection habituelle. Et ils n’avaient pas le tome 5 de Psi Changeling, juste la suite).

En cours de lecture du premier tome de Testament de Jeanne-A. Debats, fantasy urbaine à la française avec une touche de SF (informatique, plutôt intéressante), il me fallait la suite (où l’on me prévient aussi que le début plante les codes du genre pour mieux les faire exploser dans cette suite ^^, c’est gentil de prévenir :P).

Totalement imprévus, je l’avoue : parce que ma sélection aux Indés de l’Imaginaire (les Moutons, Mnémos, ActuSF) n’était pas disponible, j’ai craqué sur ce magnifique roman d’Olivier Gechter, Le Baron Noir. Vous n’avez pas idée de son élégance vieillie.

Et puis Les Seigneurs de Bohen d’Estelle Faye. J’allais lui faire un petit coucou avant de partir, comme elle a été très occupée à chaque fois que je passais devant son stand, et puis elle a expliqué à la personne devant moi en quoi consistait le roman. Apparemment, contrairement à ce que je pensais, pas de traversée maritime, ce dont elle m’a assurée lorsque je lui en ai parlé. (Oui non mais en plus elle se souvenait encore de mon antipathie pour ce genre ^^, ça fait toujours plaisir quand on se rappelle de vos bêtises xD).

Cette année a vu l’inauguration d’un pôle BD, idée que je trouve vraiment sympa. J’ai eu l’occasion de découvrir Valp, l’autrice qui m’a séduite avec Khéropolis (dont j’aurais aimé prendre le tome 2, mais il n’est sorti que quelques jours plus tard, et il n’y a pas eu d’avant première). Je n’ai pas pu rencontrer Croci, l’auteur de la BD Dracula en ma possession (et de celle consacrée à Auschwitz dont la seule vue de la première m’a traumatisée au lycée), malheureusement (et j’ai résisté à l’envie d’acheter une autre version de Dracu en BD, qui apparemment rassemble deux histoires et dont la couverture est vraiment plus jolie, mais bon, 35€ pour un risque de doublon m’ennuyait un peu).

Dans les petits achats totalement imprévus ^^, il y a eu Saga, série comics que j’ai découverte chez Lelf il y a bien longtemps, Cher pays de mon enfance, qui revient sur des affaires qui ont agité la France il y a quelques décennies, un sujet qui me parle bien. Le dessin est plutôt particulier, j’espère qu’il me plaira autant que celui de Mathieu Sapin. Et puis bon, je pouvais difficilement passer à côté de Metropolis (années 30 siège d’une Belle Epoque sans fin dans une mégapole franco-allemande …). Adolphe est une adaptation de Pascal Croci dont le style m’a encore une fois séduite (non mais c’est bien d’être séduite par des romans ou des BDs, faudrait voir à les lire maintenant hein …).

Et vous ? Quels achats pour vous en mai ? Vous avez fait des folies aux Imaginales ?

Moisson ! [Avril]

En avril, je suis toujours en mode achat de BDs et manga (c’est pas ma faute, j’y allais déjà pour le boulot, je vous en reparle dans le bilan ^^).

Mais avant d’en parler, un petit mot pour les éditions du Riez qui cessent leur activité et essaient de vendre leurs livres pour leur éviter le pilon … j’aime de plus en plus le travail de Veronica Bach, et déjà l’an dernier j’avais déjà très envie d’acheter leur Cabinet de curiosités, voilà qui est chose faite.

Je suis donc repassée par ma librairie BD manga, comme l’atteste cette petite razzia. Je vous ai déjà parlé de The Ancient Magus Bride, et j’avais adoré le premier tome de Mytho. J’ai hâte de retrouver Mathieu Sapin et son style documentaire, ici pour reprendre la campagne présidentielle de 2012 avec des pages bonus pour cette année.

J’avais commandé Ainsi soit Benoite Groult de Catel. J’avais adoré Ainsi soit-elle de cette grande dame, je suis curieuse de découvrir sa vie sous forme de BD, d’autant qu’elle avait dit tout de go à l’illustratrice ne pas être fan de BD.

Et puis deux achats totalement imprévus, même si le second me trottait dans la tête depuis que j’ai lu le blog de ce dessinateur. Lady Mechanika, comic steampunk, et le premier tome des Notes de Boulet. C’est pas ma faute, votre Honneur, il a dessiné un Mirai Trunks dans un futur version steampunk, je n’avais plus toute ma tête xD

Intermède musical avec une petite commande CD sur EMP, site que je vous recommande pour ses vêtements, accessoires et musique metal, gothique, etc. Cette commande a d’ailleurs été plutôt folklorique, il manque un album, resté en stock fournisseur pendant des semaines, et quand ce colis est arrivé, il y en avait un autre qui ne correspondait absolument pas et que j’ai renvoyé ^^, Mais leur service après-vente est très efficace et il devrait arriver mardi (j’espère, j’ai hâte de l’écouter !).

Amaranthe est un groupe de power metal, j’adore le rythme et l’énergie de ces deux albums, Amaranthe et Nexus, la superbe voix de la chanteuse Elize Ryd. J’ai découvert Dragon Force et HammerFall, également power metal, avec PelleK, qui a repris plusieurs de leurs chansons que j’adore, comme Cry Thunder, Symphony of the Night, Heroes Of Our Time pour Dragon Force, et Hector’s Hymn ❤ pour ce dernier. J’adore la musique, les paroles de ces groupes.

Un peu déçue, j’ai trouvé ce tome de la saga des Spellmans dans un arbre aux livres, mais c’est le quatrième :/ en revanche, ravie de ma trouvaille chez un bouquiniste tout à côté sur le steampunk ❤

Hier s’est tenu un salon de la BD dans un des collège-lycée où je travaille. Sur le thème de l’air et de l’espace avec des auteurs de série comme Buck Danny ou Tania, c’était très impressionnant, et j’ai déniché de petites choses très sympathiques pour le boulot, je vous en reparlerai dans le bilan. Pour moi, j’ai acquis ces trois jolies BD, adaptation de l’oeuvre de Marcel Pagnol. Le scénariste et le dessinateur travaillent avec les ayants-droits de l’auteur et toute son oeuvre doit être réalisée sous cette belle forme. Je n’ai parcouru qu’un peu La Gloire de mon Père et j’ai entendu les voix des acteurs du film, j’ai revu l’oncle de Marcel, ça m’a rappelé de très beaux souvenirs ❤

Et puis je suis tombée sur ce livre sur les films et séries de SF, forcément, il me le fallait ^^

Accessoirement, j’ai aussi gagné une Pléiade à la tombola xD Je ne sais absolument pas ce que je vais en faire, probablement un cadeau !

Et vous, vous avez fait de belles surprises en avril ? La prochaine Moisson sera très certainement celle de l’année : Imaginales en approche …

Moisson ! [Mars]

En mars, je retourne à une vente de livres que je commence à bien connaître et je refais le plein de BD et mangas parce que j’ai presque grignoté toutes mes réserves !

J’ai ENFIN déniché le premier tome des Livres de sang de Clive Barker, dans l’édition de poche ! A voir si ça me plaît, j’aime beaucoup leurs titres ironiques, et j’ai beaucoup entendu parler de l’auteur. La vente des bibliothèques hospitalières a été mince, mais avec de jolies surprises : un roman de Xinran (dont j’avais adoré Chinoises), un autre de chez Philippe Picquier, et un hors série de la série Spiderwick sur les créatures de ce bel univers (j’ai aussi trouvé les deux premiers tomes pour le boulot ^^).

Suite à une conférence, ma mère m’a aussi offert ce livre de développement personnel, Vers une transformation souhaitable de nous-mêmes. Je ne pense pas que ce soit un message subliminal mais c’est bien la première fois qu’elle me ramène un livre sans que je le lui aie demandé avant, ou laissé une liste ^^,

Deux petites commandes sur Internet : le très bel artbook Seasons d’Alexandra V. Bach (malheureusement, je crois qu’il est rupture de stock 😦 ). Et en tombant sur un favori oublié, je me suis rappelé le livre de Tony Beaufils, du groupe éponyme Qantice ! J’en ai profité pour acheter leur album The cosmocinesy, instrumentales, qui précède The Phantonauts avec lequel j’ai découvert le groupe (et la voix du chanteur PelleK que j’adore <3). Les musiques sont toujours aussi puissantes et étranges.

Ma petite moisson de librairie BD/manga et plus générale (mais en café-librairie *u*). Vous le verrez dans le bilan demain, mais Stray Dog est complètement génial et il me fallait la suite. De manière plus posée, j’étais très curieuse de poursuivre les aventures d’Enola en BD, même si je n’ai lu que le premier tome en roman, et La vague devrait fermer la série de Durpaire et Boudjellal sur La Présidente (j’ai à la fois hâte de savoir et pas du tout, un peu comme pour les élections en somme. Pardon pour  le commentaire politique ^^,). J’ai déjà découvert avec plaisir Gérard, cinq années dans les pattes de Depardieu de Mathieu Sapin, dont je vous reparle demain.

Ma librairie manga proposait un extrait de L’enfant et le maudit qui m’a plutôt intriguée, dans ses traits étranges et son histoire mystérieuse (cette maladie qui affecte certaines personnes, ce maudit qui prend soin de l’enfant, ces contrées dévastées), et puis il y avait un petit badge de The Ancient Magus Bride avec ^^, j’aurais bien pris la suite de cette série, mais il a fallu la commander (j’ai peut-être rajouté deux titres à la liste, mais c’est une autre histoire pour un autre jour ^^,). Et j’adore Le Comte de Monte-Cristo, j’ai très hâte de découvrir cette réécriture (la version SF d’Oren Miller m’avait enthousiasmée), j’ai juste un peu peur parce qu’en le parcourant, j’ai l’impression qu’il y a une part de folie dans les yeux du protagoniste qui entre un peu en contradiction avec l’image que je m’en fais … A voir.

Un peu d’Histoire avec des personnages dont on n’a pas retenu le nom (Les Oubliés de l’Histoire), de contemporaine avec Il était une lettre) et surtout du policier un peu vintage (années 30 à Berlin) et une enquêtrice dans Jardin d’hiver (j’espère juste que comme c’est un tome 2 le premier ne me manquera pas trop).

Et vous ? De belles surprises en mars ?

Moisson ! [Février]

En février, je fais quelques jolies trouvailles et je reçois le contenu d’un financement participatif.

Darryl Ouvremonde est un très beau et très grand roman, arrivé avec sa petite cour de marque-pages, cartes, badge, etc.

Je me lance dans la découverte de la maison d’édition Plume Blanche avec ce beau livre fantastique, j’adore déjà la couverture. Et j’ai enfin déniché Hétéro par-ci, homo par le rat dans une boîte à livres, depuis le temps que je le cherchais un peu partout !

Vente privée est passée par là ^^, avec une sélection de beaux livres dont je suis particulièrement friande. Je me suis laissée tenter par une touche de vintage, de Belle Epoque et d’art. Ils sont très jolis.

Et vous ? De belles surprises en février ?

Moisson ! [Janvier]

En janvier, les achats sont encore rares, mais surprise ! un cadeau s’est glissé dans le lot !

Le premier et le dernier renvoient à ma période Belle Epoque, qui dure toujours, et La France de la Belle Epoque est un achat de novembre dont j’avais oublié de vous parler. 99 proverbes à foutre à la poubelle est un autre ouvrage du Goût des mots de chez Point, une collection que j’aime beaucoup, qui joue sur le langage, et j’ai eu la chance de rencontrer Jean-Loup Chiflet au Livre sur la Place, très hâte de découvrir ses livres (même si j’en ai déjà un de lui ^^,).

Soul Messenger est un cadeau d’un de mes élèves ❤ c’est la première fois qu’un de mes gamins m’offre un manga, ça fait tellement plaisir 🙂

Comment résister à ces Petites cellules grises ? Recueil de citations de Poirot, j’en suis tombée amoureuse dès que je l’ai vu, plus petit qu’un poche ordinaire, joliment relié de gris. Si vous appréciez ce personnage, il est à avoir ❤

Une toute petite moisson, mais que j’affectionne particulièrement.

Et vous ? De belles surprises en janvier ?

Moisson ! [Décembre]

En décembre, je fais très peu d’achats, notamment parce que peu d’inspiration, présents à dénicher, et trajet en avion avec limitation de bagage – mais je vous avoue que même ma librairie irlandaise préférée ne m’a pas déridée.

Quelques touts petits achats effectués sur un marché aux livres de Temple Bar : forcément, un Horrible History, puisque je les ai découverts en Irlande ; et j’aime beaucoup Stephen Fry (décalé et hilarant dans St Trinian’s), je me fais une joie de découvrir ses Mémoires.

A fleur de peau est un roman écrit spécialement par ma meilleure amie pour Noël ❤ J’ai cru que j’allais fondre en larmes lorsque je l’ai réalisé, surtout que nous en sommes les héroïnes ! On y a juste coupé parce qu’on était en plein aéroport, entre deux navettes de bus … Je l’ai dévoré , et en plus de faire de chacune d’entre nous des personnages, je reconnais bien d’autres noms, et je suis tellement remuée ❤ merci encore ma choupette ❤

Et vous ? Vous avez été gâtés en décembre ? Je vous envoie tous mes voeux d’Irlande, même si je viens de quitter ma belle île, snif ! 😥

Moisson ! [Novembre]

En novembre, je ne fais pas d’achats, pas du tout. Et vous savez quoi ? Ça ne me manque même pas – et ce n’est pas en prévision de Noël, je reçois très peu de livres à cette occasion.

C’est très probablement aussi parce que je n’ai toujours pas acheté de bibliothèques (je dois aller chez Ikea, c’est prévu) (à moins que vous n’ayez d’autres magasins à me suggérer ?) et que les livres trônent en piles par nom d’auteur dans mon salon.

Bordélique, mais classé. Déformation professionnelle ^^,

Et vous ? De beaux achats en novembre ?