Lecture sur un rocher

On désherbe !

Parfois, dans le mois, j’achète des livres.

Mais ces temps-ci, j’ai plutôt tendance à les laisser s’envoler vers d’autres horizons. Je vous propose donc de découvrir ces ouvrages dont je me sépare soit vers le boulot, soit des boîtes à livres. Soit Tesra XD elle a l’immense privilège de venir faire son choix dans mes piles et de les remettre en place ensuite – elle fait ça bien.

Pour cette première édition, on démarre avec un manga.

Une petite série shojo en 7 tomes qui ont déjà atterri sur les étagères du boulot, excepté celui-ci puisque j’attendais de le chroniquer sur le blog.

(Enfin techniquement c’est lui qui s’impatientait puisque j’ai pris trois plombes XD).

Le livre qui m’a tellement exaspérée parce que je me suis forcée à poursuivre alors que dès la première page j’aurais dû comprendre que ce n’était pas du tout pour moi. Aka accouchement sauvage (genre dans les bois) suivi par une expédition pour changer le monde et une tentative de viol. Entre autres, hein, j’ai fini par abandonner mais vraiment après des MOIS à le regarder avec un soupir sur ma table de chevet, genre faut m’y mettre. Et bah, juste, non. Next.

(Pareil, ça m’a pris tout ce temps parce que je viens de le chroniquer au brouillon.)

Et c’est tout pour ce mois-ci, mais il y en a encore une pile dans la pyramide à chroniquer donc je vous dis à dans quelques semaines 😀

Lecture sur un rocher

Feuilles d’octobre

En octobre, je suis immergée dans des livres du boulot, d’autant que je propose une soirée lecture à l’internat pour Halloween.

J’ai découvert Ne vous disputez pas avec un spectre en fouinant pour des achats de boulot. Une géniale lecture d’épouvante, avec un beau contexte, des personnages intéressants, des actions chouettes. Juste une relation amoureuse qui arrive comme un cheveu sur la soupe et une fin bien trop happy end. Spoilers : je l’ai changée pour mes loulous. Je vous raconterai dans le billet.

Deux livres ensuite auxquels je n’ai pas réussi à accrocher. Gothic commence de manière très sérieuse même pour un documentaire et s’il est très bien illustré j’avais plus tendance à tourner les pages sans vraiment lire. Démarrer par l’architecture était particulièrement endormant en plus.

Et Stéréotypes, s’il me parlait franchement (cette séparation de la société selon le type de personne, Altruiste, Perfectionniste) est retombé comme un soufflé dès le début : merci l’accouchement sauvage dans la forêt suivi par une agression sexuelle sur la demoiselle et une randonnée à pieds, no soucy Lucy. J’ai essayé de m’accrocher mais c’est prévisible et raccroche trop de personnages et sous-intrigues pour être efficace.

Parmi les lectures du boulot, L’envol du dragon est adorable mais un peu léger (pas assez du côté maladie pour un thème de société, pas assez du côté imaginaire avec une vague incursion dans la réalité virtuelle).

Rana et le dauphin garde ce côté choupi avec peut-être un peu plus de potentiel d’utilisation (le côté science-fiction, s’il reste fin, est exploitable avec un petit lecteur je pense – je ne parle pas de lecture plaisir mais de lecture pour le cours de français avec thème imposé).

L’école est finie, si je l’ai trouvé intéressant et exploitable pour son côté société ET sf (jackpot XD deux trimestres en un 😛 ne rigolez pas, j’ai une soixantaine de livres à chercher pour chaque thème cette année) avec l’évolution de l’éducation, l’implication des entreprises, la fin reste légère (oui je sais c’est moi qui râle).

J’ai pioché Morwenna un peu par hasard chez les parents. Le début est étrange et si je n’ai pas l’habitude de tant de références littéraires, imaginaires de surcroît, j’apprécie la balade, d’autant qu’on est immergé dans la culture anglo-saxonne en prime.

Le tome deux de la série du Livre perdu des sortilèges m’était vite tombé des mains parce que je n’en gardais aucun souvenir. La reprise du premier s’est faite tout en douceur et j’ai retrouvé toute l’affection que j’avais pour cette histoire et ses personnages.

Relecture de Full Moon – je crois, j’en avais de vagues souvenirs. Ça reste mignon, j’attends de voir. Il n’y a pas grand-chose à dire à part mignon, j’ai l’impression.

Le Dico Manga est un pavé assez conséquent et qui a plus de dix ans. Je l’ai chipé au boulot mais je ne suis pas sûre d’en venir à bout, déjà parce qu’il est énorme et parce que les choix me paraissent parfois discutables.

Ce petit livre sur la paix est en fait un mini documentaire sur des personnalités à base d’infographies. C’est mignon, le dessin est adorable, les informations importantes sont là sans trop en faire mais je n’ai pas vraiment eu de surprise et ne suis pas aussi enthousiaste qu’en découvrant la collection.

Plus tard, je serai moi évoque joliment le sujet de l’orientation et de l’implication parfois malvenue des parents – ici, ils insistent pour que Selina devienne une artiste et vont jusqu’à couper le chauffage et ne plus acheter que les essentiels en provisions pour qu’elle ait une vie aussi tragique que d’autres artistes.

Toujours en mode lecture de boulot avec Je préfère qu’ils me croient mort, on évoque les jeunes Africains amenés en Europe par des arnaqueurs sous prétexte d’en faire des champions du foot. C’est prenant, bien dans le sujet, empathique. Si je n’ai pas été touchée, je l’ai néanmoins trouvé très bien dans son objectif et je le recommanderai sans problème.

Vous avez lu, vous comptez lire certains de ces livres ? De belles lectures pour vous en octobre ?

Bibliothèques Lynnaennes

Moisson ! [Mai]

En mai, il y a l’arrivée de la box d’avril, une vente privée, un petit achat isolé … et les Imaginales.

IRLANDE ❤

Les Vikings c’est chouette aussi mais Irlande quoi ❤

Le fameux Grenier/Camprubi sauvé de l’arbre à livres en avril. Je l’ai démarré (sans le finir) et je le trouve intéressant, graphiquement et dans son récit mais un peu complexe pour mes loulous, donc je garde.

Parlez-moi de listes et d’organisation. Je suis faible. Et l’ouvrage sur la mode dans le domaine du tennis est une vente privée. C’est en anglais et ça m’a l’air plutôt riche et élégant.

Premier jour des Imaginales, jeudi. Je viens juste de découvrir Stéréotypes il y a peut-être une semaine, une dystopie sur la séparation des jeunes en plusieurs groupes selon leur personnalité. Et comme c’est Actes Sud j’ai bon espoir d’un roman fort et pas plat. Mon seul regret, il est bien trop long pour être proposé à mes loulous.

J’ai ENFIN rencontré Anna Combelles dont je voulais lire Coeurs hybrides depuis longtemps, une romance fantastique située à la période de la Belle Epoque (avec peut-être des touches steampunk pour mon plus grand plaisir). Elle m’a conseillé ce recueil de nouvelles fantastiques en prime et je ne demande qu’à voir.

Vendredi, je n’ai pas pu aller aux Imaginales mais j’ai reçu un livre commandé pour les lectures à l’internat. Et vous savez quoi ? J’ai trouvé l’autre de la collection le dimanche ❤ (enfin il y en a peut-être un troisième, à voir).

Deuxième jour d’Imaginales, samedi. J’ai enfin pu revoir Elisabeth Vonarburg. J’ai déjà Tyranaël et La Reine de mémoire en fiction et j’avais repéré sur internet ce petit guide explorateur de l’écriture qui m’a l’air assez technique et donc me tentait depuis longtemps. La ligue des héros est une trouvaille par hasard en allant saluer Xavier Mauméjean pour lui reparler de sa biographie d’Hercule Poirot et sa jolie réédition poche ❤ Le côté steampunk et références me parlait bien. Le label Naos d’ActuSf me posait question (avant que je ne réalise que c’était jeunesse) et en apprenant que c’était un roman de vampire dans un lycée américain, je n’ai pas hésité.

Troisième et dernier jour, dimanche. Alors ça a l’air gigantesque, mais il y en a une bonne partie en occasion : Le Seigneur des neuf soleils de Christian Grenier (parce que Christian Grenier dammit ❤ ) et Awakened viennent de la loterie du fanzine Présences d’esprits (j’adore ce principe XD).  Nuits d’enfer au paradis, un autre recueil de nouvelles romance/imaginaire de Black Moon vient rejoindre le précédent pour mes lectures à l’internat. Et DAMMIT j’ai ENFIN trouvé la SF allemande au livre d’or de la SF, il m’avait été chouré juste sous le nez à Emmaüs il y a bien sept ans. Mon précieux ❤ Deux Lisa Tuttle en excellent état, j’avais gardé un excellent souvenir de son Nid et Dystopia Workshop en propose de très belles éditions. Et puis un petit recueil de détectives pour en découvrir différentes facettes, je continue à envisager d’écrire sur ce thème.

Nouvel arrêt à la librairie Farfafouilles (Stéréotypes de jeudi en venait) pour ce livre sur la série animée Batman ❤ et C’était mieux demain, un recueil de publicités rétrofuturistes charmantes.

En allant bavarder avec Elisabeth Vonarburg, j’ai découvert ce petit recueil sur la SF québécoise, je crois repérée il y a quelques temps sur Internet. Et puis j’ai flashé sur la nouvelle couverture du Livre de toutes les Réponses sauf une de Manon Fargetton – je donnerai l’autre au CDI.

J’ai terminé par un arrêt au stand d’ActuSF / Mnémos et les Moutons électriques. Il est près de la sortie, ce qui est parfait pour un dernier regard avant de partir. Le petit recueil sur les raisons d’aimer l’imaginaire est adorable – je l’aurais volontiers pris pour le boulot mais j’ai peur qu’il reste complexe pour mes loulous. Ayant juste terminé la trilogie Morgenstern de Jubert, avec qui j’ai agréablement papoté, je me suis décidée sans trop hésiter pour Blanche, dont le sujet me tentait bien mais je n’aimais pas du tout les anciennes couvertures. Celle-ci est magnifique ❤ même si j’espère pouvoir lire un tel pavé, ces temps-ci. Et par hasard, parce que diantre Mérédith des Moutons est fine mouche (mais comment il a su que j’adorais les vampires?), je me suis retrouvée avec Espérer le soleil et j’ai pioché par hasard ces Sombres cités souterraines, avec au programme Russie uchronie post-apo pour le premier et mythes égyptiens, frontières floues entre réalité et fiction pour le second.

J’essaie de penser à vous faire une photo de famille. J’ai une pile avec les livres de jeudi et samedi, et ceux de dimanches sont étalés sur le canapé depuis la photo du billet compte-rendu du jour. Et honnêtement, je crois que c’est ma deuxième Moisson la plus modeste depuis que j’ai découvert les Imaginales (la première étant 2012, ma première édition).

Et vous ? Vous avez acheté des livres, vous en avez reçu en mai ? aux Imaginales par exemple ? A tout bientôt avec le bilan lecture !