Bibliothèques Lynnaennes - Piles à Lire

Moisson ! [Décembre]

En décembre, je fais plutôt de la place, et il y a donc très peu d’achats.

Je vous en parlais ici. Enfin ❤

En allant chercher ma commande, je suis tombée sur ce livre. Quelques extraits m’ont fait mourir de rire, je n’ai pas pu m’empêcher de le prendre.

La box Fairy Loot de décembre renfermait ce très beau livre, qui m’inspire beaucoup.

In the land of Sempera, the rich control everything – even time. Ever since the age of alchemy and sorcery, hours, days and years have been extracted from blood and bound to iron coins. The rich live for centuries; the poor bleed themselves dry.

Jules and her father are behind on their rent and low on hours. To stop him from draining himself to clear their debts, Jules takes a job at Everless, the grand estate of the cruel Gerling family.

There, Jules encounters danger and temptation in the guise of the Gerling heir, Roan, who is soon to be married. But the web of secrets at Everless stretches beyond her desire, and the truths Jules must uncover will change her life for ever … and possibly the future of time itself.

J’adore le concept du temps lié à la devise, et j’ai hâte de voir ce qu’en fait l’autrice !

Et vous ? Vous avez acheté des livres, vous en avez reçu en décembre ?

Je ne sais pas encore si l’article bilan de lecture arrive encore aujourd’hui ou l’an prochain, donc je vous souhaite une excellente fin d’année et à tout bientôt pour la prochaine !

Bibliothèques Lynnaennes - Piles à Lire

Moisson ! [Novembre]

En novembre, les achats sont tout petits. Si, si.

Parmi les livres qu’une libraire m’a proposé, il y avait cette petite merveille ❤ Je suis tombée amoureuse du dessin de Kinuko Craft avec ses couvertures de Wildwood Dancing.

Tachan m’a bien tentée, d’où les trois derniers achats. Le premier est une jolie découverte de cet été, je poursuis la série.

Les derniers jours de novembre ont également apporté ma Fairy Loot Box. Je vous en présente les livres très rapidement.

Et vous ? Quels achats pour vous en novembre ?

Bibliothèques Lynnaennes - Piles à Lire

Moisson ! [Octobre]

En octobre arrivent quelques petites commandes, et un financement participatif que j’avais presque oublié ^^,

J’ai un faible pour les sélection beau livre chez Vente Privée. Ici, de la photographie de mode, et une histoire de la presse avec plusieurs centaines de très belles reproductions d’Unes.

J’avais participé au financement participatif Ulule des Moutons Electriques pour ces artbooks sur la féérie. Ils sont adorables, petit format, plutôt carré, fins et élégants ❤

Mi-octobre, il y a eu une grande brocante, la Fête de l’automne, et j’y ai fait quelques petites trouvailles.

J’ai fait un petit arrêt chez Noz (j’ai aussi trouvé des cartes de Noël anglaises toutes jolies).

Et la Fairy Loot Box d’octobre est arrivée ! Je suis in love ❤ J’essaie de vous en parler en détail plus rapidement, mais ces livres sont sublimes et ont l’air trop chouettes !

Vous avez déjà lu Leigh Bardugo ? Est-ce que vous pensez que ces contes peuvent se lire indépendamment de son cycle Grisha par exemple ?

C’est tout pour ce mois-ci. J’ai plutôt fait des folies vestimentaires ^^,

Et vous ? Quels achats pour vous en octobre ? ?

Bibliothèques Lynnaennes - Piles à Lire

Moisson ! [Septembre]

En septembre passe un petit salon littéraire et une box arrivée juste après l’article d’août. La box de septembre quant à elle se sera faite attendre, mais elle s’est finalement posée cette semaine.

Magie et secrets de famille, tout ce que j’aime ! Et une expédition pleine d’aventure pour le second.

Résultats de mes pérégrinations au Livre sur la place :

Encore une fois, je ne suis pas du tout fan de la couverture du Choeur des femmes, je pense que j’aurais préféré celle du film.

Le Festival de Géographie est passé avec quelques entrées en PAL.

Et j’ai racheté quelques livres à Snow en même temps puisqu’elle est passée ce qui m’a fait très plaisir ❤

Et vous ? Quels achats pour vous cette rentrée ?

Bibliothèques Lynnaennes - Piles à Lire

Moisson estivale ! [Juillet-Août]

Juillet et août sont de petits mois sur la Falaise en matière de moisson.

J’ai récupéré un CD commandé il y a quelques temps mais livré chez les parents (puisqu’à la base c’était une commande d’anniversaire pour ma grand-mère, cet album s’est subtilement glissé dans le paquet). Pellek, le chanteur norvégien que j’adore, est la voix de ce deuxième album des Damnation Angels (après Bringer of Light), et il est encore meilleur.

Daughter of the Burning City n’est donc pas mon choix mais celui de la Fairy Loot Box de juillet. Il prédit une lecture plutôt épique.

A darkly irresistible new fantasy set in the infamous Gomorrah Festival, a traveling carnival of debauchery that caters to the strangest of dreams and desires.

Sixteen-year-old Sorina has spent most of her life within the smoldering borders of the Gomorrah Festival. Yet even among the many unusual members of the traveling circus-city, Sorina stands apart as the only illusion-worker born in hundreds of years. This rare talent allows her to create illusions that others can see, feel and touch, with personalities all their own. Her creations are her family, and together they make up the cast of the Festival’s Freak Show.

But no matter how lifelike they may seem, her illusions are still just that—illusions, and not truly real. Or so she always believed…until one of them is murdered.

Merci Goodreads pour le résumé ^^

J’avais beaucoup aimé le film, qui partait donc de ce club de lecture sur les oeuvres de Jane Austen, et dérivait sur la tolérance lorsqu’un nouvel arrivé dans le groupe propose à une des jeunes femmes de découvrir la science-fiction sur laquelle elle a de nombreux préjugés. Les revisionnages ne sont pas forcément heureux, mais j’ai très envie de voir ce que donne le roman à l’origine de ce film (qui reste cool parce que, hum, Hugh Dancy fan de SF c’est toujours chouette).

Livre choisi dans le cadre de la journée d’achat d’un roman québécois. Le parfum des livres suit Mathilde, une jeune fille qui ne s’entend pas avec ses parents et les quitte, sans ressources. Elle se réfugie dans un café pour écrire, jusqu’à ce qu’elle croise la route d’un libraire. J’espère un peu découvrir des classiques de la littérature québécoise, ou du moins un beau roman sur l’amour des livres comme le laisse présager le titre.

C’est un semi-poche, broché, d’un peu plus de 150 pages, joliment aérées, ça laisse déjà présager une lecture agréable – sur ces quelques arguments pour l’instant je pense que ça peut-être lu par des lycéens. A voir pour des collégiens au niveau du contenu, mais probablement pas avant la 4ème pour un bon niveau !

De passage à Strasbourg, Matilda de Potinons m’a fait découvrir une très chouette librairie manga, Le Camphrier. Après avoir un peu fouiné et demandé l’aide du gentil libraire, je suis tombée sur ces deux mangas de la très bonne maison d’édition et librairie Komikku. J’avais très envie de les découvrir depuis que j’ai lu un petit livre qui propose des extraits de chacun.

Yako et Poko suit une mangaka et son robot assistant dans un futur où, si les robots sont très courants, les ordinateurs sont très peu utilisés et l’accès à Internet est très longs. Tous les deux se lancent dans une quête discrète des stylos Yuko, petit élément vintage plein de charme et de poésie. Je suis très curieuse de découvrir cet univers futuriste doux et minimaliste, avec des personnages adorables.

Mes petits plats faciles by Hana suit Hana, séparée de son mari Goro qui a été muté. Si elle apprécie la cuisine, elle est parfois un peu fainéante mais ne manque pas de cuisiner avec ce qui lui reste dans les placards, selon ses envies et la saison, et nous fait découvrir plein de petits plats japonais. J’aime beaucoup le dessin tout choupi, l’héroïne drôle à souhait et un joli trait crayonné.

Et vous ? Quels achats pour vous cet été ?

Bibliothèques Lynnaennes - Piles à Lire

Moisson ! [Juin]

En juin, j’essaie de ne pas prévoir beaucoup d’achats. Et puis Tesra m’a emmenée à la vente de la Médiathèque de Nancy (oui oui tu as vu, je dénonce :P)

Bon, c’est un achat très impulsif. J’avais mis la page en favori sur un site il y a un bout de temps, et je suis retombée dessus par hasard, 10€ au lieu de 30 ou 40 … Il est énorme, et fun fact, trilingue.

Je vous ai classé les livres que j’ai dénichés à la vente de la médiathèque par genre, un peu. J’ai beaucoup plus apprécié que l’année dernière, il y avait bien plus de livres différents, avec les CD, étalés dans la cour, malgré un grand, grand nombre de personnes, on s’est bien amusées !

J’adore les recueils de contes Gründ. Je les trouve tellement beaux, et en général bien recherchés. La faute à ces contes russes que j’ai dévorés enfant ❤ Je peux ajouter la Perse et le Viêtnam à cette collection.

Encore une histoire d’éditeur avec Ouest-France et ses très beaux recueils folkloriques. Enfin, vous me voyiez passer à côté d’un Dubois ? ❤ (Même pas pour mes gamins, je le garde xD).

Etudes féministes et de genre, même si les Yaguello ne sont plus de première jeunesse (j’ai déjà Alice au pays du langage de cette autrice), et un Miss Fisher en allemand (parce qu’elle déchire et puis c’est tout).

Un peu plus scolaire avec plein de petites questions sur différents sujets, du français mais québécois (je ne sais pas, je suis curieuse ^^), et d’histoire contemporaine – j’avais déjà lu le Librio de l’autrice qui en était peut-être un condensé, j’en ai très probablement tout oublié ^^,

Kinshu est un très beau roman épistolaire (même si j’avoue que je n’aurais pas dû essayer de retirer le papier transparent qui le recouvrait, il a vaguement tendance à coller maintenant …). J’ai eu presque un hurlement de joie devant le Nancy Kress que je voulais lire à la médiathèque il y a des années et ça ne s’était pas fait ! Et puis, forcément, ce petit livre sur le végétarianisme qui était déjà dans ma PAL.

Ajoutez-en dix pour le boulot et je vous laisse imaginaire l’état de mon bras et de mon épaule en rentrant. Une petite pensée aussi pour mon sac Batman lego de la Fnouc, qui a décidé après des années d’Imaginales et de salons du livre divers qu’il était fatigué et qu’il ne transporterait plus de bouquins.

Une toute petite vente privée de beaux livres. Pour être honnête, j’en avais déjà acheté beaucoup lors des précédentes. Je poursuis ma découverte de l’univers linguistique désopilant de Jean-Loup Chiflet, et mi-boulot mi-intérêt, un peu de presse.

Et vous ? Quels achats pour vous en juin ?

Bibliothèques Lynnaennes - Piles à Lire

Moisson ! [Mai – Imaginales]

En mai arrive l’évènement littéraire attendu de l’année, les Imaginales. Cette année, je ne vous ai pas fait de petit billet pour en parler d’avance (parce qu’apparemment plus les mois passent, plus je deviens paresseuse, c’est très angoissant – ou pas, hein), et je ne pense pas qu’il y aura de petit bilan. C’était chouette, c’était trop court, j’ai hâte d’y retourner et de vous présenter mes petites trouvailles.

J’ai retrouvé avec plaisir cette année la libraire de Farfafouilles, devenue la libraire du Chat Borgne, avec une sélection d’ouvrages toujours aussi sympathiques, notamment cette édition de Faery City, dans ma wish depuis quelques années pour le dessin d’Amandine Labarre (avec une déception : j’ai la franche impression que le jeu de tarot est en carton … c’est über désagréable). Elle m’a offert ce petit livret de Neil Gaiman que j’espère depuis des années sans savoir où me le procurer ❤ J’ai aussi déniché sur son stand Métaphysique du vampire – j’étais en pleine lecture de L’Héritière de Jeanne-A. Debats à ce moment, c’est un roman situé dans le même univers en poussant sur le devant de la scène un autre personnage, Navarre, donc zou, dans la PAL !

Comme chaque année, j’essaie de préparer une liste d’achats que je souhaite faire sur le salon. Elle est rarement achetée à 100% puisqu’il arrive que je change d’avis suivant des recommandations diverses et variées ou que les livres ne soient pas/plus/pas encore disponibles. Heureusement, j’ai choisi d’acheter L’empire électrique, un recueil de nouvelles dans un univers steampunk uchronique (dynastie Napoléon) très prometteur, de Victor Fleury, le vendredi, puisque le dimanche, d’empire il n’y avait plus. Yay. Il était déjà dans ma liste, mais le charmant pitch de son non moins charmant auteur l’y aurait très certainement propulsé en tête.

Mon petit craquage roman du dimanche, issu essentiellement de la liste ^^, et encore, je n’ai pas tout trouvé. Deux romans que je guignais au Chat n’étaient plus disponibles (Bal Masqué victime de son succès, et le premier tome d’Elvira Time en rupture de stock !).

Sur le stand de L’Homme sans nom, j’ai été über ravie de découvrir que J’agonise fort bien, merci, que je venais de terminer, avait une enquête « soeur », pas vraiment suite ni préquelle sous la forme d’A présent, vous pouvez enterrer la mariée, que je voyais comme un autre roman stand-alone. J’avais déjà repéré l’an dernier La 25ème heure pour son côté polar XIXème siècle avec une touche de fantastique, et la adoré la couverture du deuxième tome, j’ai donc profité du beau coffret proposé pour les deux acquis sur le salon. En cadeau, j’ai reçu un recueil de textes sur Noël – absolument pas une fête qui me parle plus que ça (oui, je suis un Grinch et j’assume totalement), mais l’attention est agréable et l’objet très joli.

Arrêt obligatoire auprès de Manon Fargetton avec grand plaisir (et yay je devrais la revoir au Livre sur la Place à la rentrée ^^) pour savoir si la nouvelle édition d’Aussi libres qu’un rêve (que je viens aussi juste de lire, la PAL pré-Imaginales a été de toute beauté) changeait beaucoup, comme pour sa trilogie June – il s’avère que seul le prénom d’une des jumelles a été modifié, une très bonne idée à mon sens même s’ils sont très beaux. Et, bien sûr, il me fallait Les illusions de Sav-Loar, vu mon adoration de L’Héritage des rois-passeurs.

J’en ai profité pour prendre le tome 2 des Nécrophiles anonymes, comme j’avais déjà le troisième, même si je n’ai pas eu l’occasion de papoter avec Cécile Duquenne, juste entr’aperçue sur le salon.

Après moult recherches, j’ai réussi à trouver Sebastian Bernadotte dont la série Agnès Price, fantasy urbaine sous le soleil nordique, me tentait bien, avec qui j’ai partagé mon étonnement du peu d’imaginaire, surtout polar, de cette littérature.

Un petit détour sur le stand du Chat Noir, où j’ai pu trouver le premier tome d’Octavie d’Urville et Eros Automaton, que je voulais depuis quelques temps déjà mais avec le swap steampunk dernier j’étais interdite d’achat dans le genre 😛

Dans les invités inconnus avant cette occasion j’ai pu rencontrer Jim Hines, très sympathique (et quel plaisir de parler anglais !), avec son livre jeunesse sur les livres et les bibliothèques et Sofia Samatar (plaisir anglais bis ^^), dont l’imaginaire m’a beaucoup parlé. Petit regret : les livres que j’avais choisis n’étaient pas dispos en VO … même si ce sera un plaisir de découvrir Lionel Davoust avec cette traduction.

Finalement, cette année, je n’ai participé qu’une fois à la tombola – je me suis demandée combien de fois j’étais passée l’an passé puisque le responsable se souvenait très bien de moi xD Le choix était plutôt sympathique, comme d’habitude, et j’ai privilégié une découverte canadienne avec Nancy Kilpatrick, et – what else – des vampires ❤

Après bien des inquiétudes pour le dimanche après-midi (les auteurs commencent à partir T_T), j’ai pu faire la connaissance de Céline Landressie, dont j’ai juste adoré le premier tome de Rose Morte (semaine pré-Imaginales aussi !), je vous en reparle dans quelques jours. La rencontre a été charmante, Céline Landressie est aussi chouette qu’on me l’avait dit ^^Et j’ai eu droit à une très jolie illustration d’Arthus qui trône sur ma cage à épingler ^^

L’an dernier, j’avais partagé un petit goûter très sympa avec Vanessa du Frat et des amies. Cette année, elle s’était proposée de recréer l’occasion, mais le samedi, jour où j’étais de Portes ouvertes au boulot T_T je n’ai donc pu la croiser qu’en coup de vent vendredi et dimanche. J’ai tout de même eu mon cinquième tome de sa série Les Enfants de l’Ô 🙂

Dans ma liste, j’avais également noté Sorcières associées d’Alex Evans, autre roman aux couleurs steampunk, et Jardin d’hiver dont je n’ai pas pu rencontrer l’auteur (illustré par Aurélien Police <3).

Autre petite trouvaille chez une de mes libraires préférées, au Chat Borgne encore une fois : Les vampires, aux origines du mythe (non mais what else, une fois encore, je vous le demande. Je suis contente d’être tombée dessus, parce que d’habitude au Village du Livre je trouve plein de vieux documentaires sur le sujet, fantastique ou science-fiction, ou de belles éditions de romans … cette année c’était BD, mangas, fantasy urbaine et ado. Autant j’aime bien, autant je regrette la sélection habituelle. Et ils n’avaient pas le tome 5 de Psi Changeling, juste la suite).

En cours de lecture du premier tome de Testament de Jeanne-A. Debats, fantasy urbaine à la française avec une touche de SF (informatique, plutôt intéressante), il me fallait la suite (où l’on me prévient aussi que le début plante les codes du genre pour mieux les faire exploser dans cette suite ^^, c’est gentil de prévenir :P).

Totalement imprévus, je l’avoue : parce que ma sélection aux Indés de l’Imaginaire (les Moutons, Mnémos, ActuSF) n’était pas disponible, j’ai craqué sur ce magnifique roman d’Olivier Gechter, Le Baron Noir. Vous n’avez pas idée de son élégance vieillie.

Et puis Les Seigneurs de Bohen d’Estelle Faye. J’allais lui faire un petit coucou avant de partir, comme elle a été très occupée à chaque fois que je passais devant son stand, et puis elle a expliqué à la personne devant moi en quoi consistait le roman. Apparemment, contrairement à ce que je pensais, pas de traversée maritime, ce dont elle m’a assurée lorsque je lui en ai parlé. (Oui non mais en plus elle se souvenait encore de mon antipathie pour ce genre ^^, ça fait toujours plaisir quand on se rappelle de vos bêtises xD).

Cette année a vu l’inauguration d’un pôle BD, idée que je trouve vraiment sympa. J’ai eu l’occasion de découvrir Valp, l’autrice qui m’a séduite avec Khéropolis (dont j’aurais aimé prendre le tome 2, mais il n’est sorti que quelques jours plus tard, et il n’y a pas eu d’avant première). Je n’ai pas pu rencontrer Croci, l’auteur de la BD Dracula en ma possession (et de celle consacrée à Auschwitz dont la seule vue de la première m’a traumatisée au lycée), malheureusement (et j’ai résisté à l’envie d’acheter une autre version de Dracu en BD, qui apparemment rassemble deux histoires et dont la couverture est vraiment plus jolie, mais bon, 35€ pour un risque de doublon m’ennuyait un peu).

Dans les petits achats totalement imprévus ^^, il y a eu Saga, série comics que j’ai découverte chez Lelf il y a bien longtemps, Cher pays de mon enfance, qui revient sur des affaires qui ont agité la France il y a quelques décennies, un sujet qui me parle bien. Le dessin est plutôt particulier, j’espère qu’il me plaira autant que celui de Mathieu Sapin. Et puis bon, je pouvais difficilement passer à côté de Metropolis (années 30 siège d’une Belle Epoque sans fin dans une mégapole franco-allemande …). Adolphe est une adaptation de Pascal Croci dont le style m’a encore une fois séduite (non mais c’est bien d’être séduite par des romans ou des BDs, faudrait voir à les lire maintenant hein …).

Et vous ? Quels achats pour vous en mai ? Vous avez fait des folies aux Imaginales ?