Bercée sur un court --- moments de tennis

Roland Garros 2017

Cette année, j’ai essayé de suivre à nouveau la quinzaine de tennis française. J’ai quand même pu voir pas mal de beaux moments et de matches très sympathiques, je vous en parle rapidement.

(Oui alors j’adorerais vous faire un billet quotidien, mais 1) flemme légendaire, 2) voir tous les matches en replay, pas évident, surtout que certains ne sont pas dispos comme ceux des légendes, des juniors ou en fauteuil – les deux derniers seront à découvrir l’an prochain, 3) MacFly m’a fait une grosse frayeur la semaine dernière, 4) ai-je parlé de ma flemme légendaire?).

Huitième de finale dames, Caroline Garcia vs. Alizée Cornet, 6-2, 6-4.

J’avais vu quelques matchs déjà, et pas spécialement envie de suivre des joueurs/euses français/es. Et je vous avoue qu’il n’était pas génial, ce match, même si les commentateurs n’y ont pas été avec le dos de la cuillère en les trouvant honteuses. Certes, elles ne jouaient pas très bien et marquaient des points sur les fautes de l’autre essentiellement, mais à ce point … j’ai surtout détesté l’attitude de petite fille gâtée de Cornet, à bouder.

Quart de finale dames, Kristina Mladenovic vs. Timea Baczinsky, 4-6, 4-6.

Un tel mieux. Des joueuses combatives, de beaux coups, un calme agréable aussi. J’ai bien apprécié le petit discours de la Suissesse, en français.

Mar 13, 2015; Indian Wells. Credit: Jayne Kamin-Oncea-USA TODAY Sports

Quart de finale messieurs, Rafael Nadal vs. Pablo Carreno Busta, 6-2, 2-0.

Booon alors il était bien choupi Carreno Busta ^^, j’ai été un peu déçue qu’il abandonne. Il avait du mal face à Nadal, mais en même temps il s’est littéralement arraché dans ce match, jusqu’à se blesser aux abdominaux. Un moment court et intense. (la photo date de 2015, lorsqu’ils ont joué en double à Indian Wells, mais elle est trop belle).

Quart de finale messieurs, Novak Djokovic vs. Dominic Thiem, 6-7, 3-6, 0-6.

J’ai essayé de rattraper ce match en replay. Djoko démarrait plutôt bien, Thiem avait l’air de se débrouiller, sans plus, je vous avoue que je ne comprends pas bien ce qui a pu se passer. J’aurais volontiers repris le match le lendemain mais j’ai été tellement spoilée sur les réseaux sociaux qu’en connaissant déjà l’issue, j’ai laissé tomber.

Demi-finale dames, Jelena Ostapenko vs. Timea Bacsinszky, 7-6 3-6, 6-3.

Jelena Ostapenko, c’était la grande inconnue. Je pensais que Bacsinszky n’en ferait qu’une bouchée, une petite choupette inconnue comme ça. C’est la choupette qui l’a dévorée vivante, avec une force inattendue. Pas toujours un très bon caractère, mais j’ai plutôt mis ça sous le coup de la fougue et du manque d’expérience (pas encore titrée).

Demi-finale messieurs, Andy Murray vs. Stanislas Wawrinka, 7-6, 3-6, 7-5, 6-7, 1-6.

Un match magnifique. Murray s’est bien accroché, Wawrinka s’est obstiné, et chaque point a été âprement disputé. Superbe.

Demi-finale messieurs, Rafael Nadal vs. Dominic Thiem, 6-3, 6-4, 6-0.

C’est arrivé très vite, et je n’ai pas vu les qualités qu’on prête à Thiem sur terre battue, au contraire. Nadal a déroulé tranquillement, sans surprise ni déplaisir pour les yeux.

Finale légendes, Martina Navratilova et Lindsay Davenport vs. Tracy Austin-Holt et Kim Clijsters, 3-6, 6-3, 5-10.

J’étais ravie de retrouver Navratilova comme chaque année, et Davenport et Holt que je n’ai pratiquement pas vu jouer. Clijsters, un peu plus. On est plus dans un jeu de double, très beau, certes mais pas aussi agréablement acrobatique qu’un match de légendes comme je l’aime. Sympathique, et belle introduction à la finale qui suit.

Finale dames, Simona Halep vs. Jelena Ostapenko, 6-4, 4-6, 3-6.

J’ai été un peu déçue du début de ce match. Simona avait l’air d’attendre tranquillement les erreurs de Jelena, qui en fait quelques unes. Bien sûr. Première finale, je crois, pour un premier titre, forcément, tu stresses, tu n’as pas l’expérience qu’a Halep qui doit avoir huit ans de plus. Mais elle s’est brillamment accrochée, et est remontée d’une manche perdue et menée 3 jeux à 0 dans la dernière. Brillant. Je l’ai préférée à la finale messieurs !

Finale légendes +35 ans, Mikael Llodra et Sébastien Grosjean vs. Andrei Medvedev et Paul Haarhuis, 6-4, 3-6, 10-8.

Je n’étais pas très bien ce matin, et en plus j’ai eu de grosses difficultés à trouver le direct, qu’ils n’ont pas mis tout de suite sur le site. Les joueurs m’ont fait mourir de rire, très vite. J’ai adoré cette partie, qui a commencé sous le signe de l’humour : ils sont arrivés dépareillés. Un français, Mikael Llodra, en blanc et noir, et son coéquipier Sébastien Grosjean en rouge et noir, et pareil de l’autre côté. Comme je suis arrivée au moment où l’un était allé jouer sur l’autre court j’étais un peu larguée ^^, J’ai adoré Llodra dans ce match, à aller jouer en face puis retourner dans son court pour rejouer sa propre balle ! Et le typique on sort de court pour que les ramasseurs de balle jouent … et croyez-le ou ou pas, une de mes élèves ! Qui fait le point ! Je ne vous dis pas la fierté, même si je ne la connais pas beaucoup. Et ces commentateurs : « on se demande s’ils savent jouer au tennis », à faire des remarques sarcastiques à mourir de rire pendant tout le match ! Un moment génial ❤

Finale légendes +45 ans, Mansour Bahrami et Fabrice Santoro vs. Pat Cash et Mike Chang, 7-6, 6-3.

Paradoxalement, c’est un match bien moins « fun » que le précédent, malgré la présence de Mansour Bahrami que j’adore ❤ On est sérieux malgré quelques blagues et très beaux coups artistiques, mais peu d’acrobaties, malgré la pirouette des tenues dépareillées encore une fois. Est-ce Mike Chang, que je vois jouer pour la première fois, qui est si sérieux? Je ne sais plus si l’an dernier Mansour jouait avec Henri Leconte, mais on se marrait bien avec Pat Cash … Ou que Fabrice est plus jeune que ses camarades et qu’on a un match plus physique ? Autant je guettais, commentais chaque point du match précédent, autant là je faisais différentes choses à côté, j’étais à ça de me mettre à bosser … Ce match m’a un peu déçue, moi qui attends de voir Mansour Bahrami jouer toute l’année 😦

Finale messieurs, Rafael Nadal vs. Stanislas Wawrinka, 6-2, 6-3, 6-1.

Jelena Ostapenko

Je suis partagée. J’adore les deux joueurs, mais j’aimerais bien que Rafael remporte sa dixième victoire comme à Monte-Carlo il y a quelques mois, au terme d’un très beau match même s’il aurait pu être plus disputé. Je ne sais pas si c’est le match précédent qui m’a déçue et lassée, mais malgré le côté accroché, je n’y suis pas 😦 Après visionnage du match … je suis assez déçue de Stan et de son brisage de raquette, mais heureuse du résultat. Et puis voir Rafael par terre sur la terre battue, c’est toujours aussi chouette 🙂

Une quinzaine plutôt plaisante, en attendant Wimbledon !

Bercée sur un court --- moments de tennis

Wimbledon, finale messieurs !

Voilà donc ma dernière journée de tennis avant un bon moment. Le match a été beau, tout en me laissant un petit sentiment d’inachevé : il n’a duré que trois petits sets, deux heures de jeu (tout l’opposé de la finale de l’an dernier et de ses 5 sets !).

Berdych est arrivé plein de confiance sur le Court Central, ayant annoncé dans une interview avoir les clés pour battre Nadal. S’il a commencé fort, comme de coutume, avec son excellent service, et que celui-ci ne lui a pas fait défaut par la suite, ça ne lui a pas permis de remporter le titre face à Nadal, qui s’il n’a pas joué là son meilleur match (pas mal de fautes directes, dont du coup droit qui est un de ses atouts) s’en est néanmoins très bien tiré.

Car le match en lui même ressemble bien à ce qu’on peut qualifier de match parfait, ou presque. Le premier set a duré environ une demi-heure, partagée entre de bons services de part et d’autre, de longues courses en fond de court avec des variations gauche-droite, des amorties, montées au filet, etc. Nadal a pris le service de Tomas Berdych dès que l’occasion s’en est présentée et a remporté le premier set 6-3.

Le break s’est fait beaucoup plus tard dans le deuxième, malgré de nombreuses égalités et balles de break. Nadal a montré de très beaux passings, et gagnants, malgré la bonne « patte » de Berdych au filet, qui n’hésitait pas à y monter pour conclure ses points. L’Espagnol n’a pas eu à servir pour le match, et il a pris celui du Tchèque alors qu’il menait déjà 6-5, pour remporter la manche 7-5. Le début du set suivant a été toujours aussi solide pour chacun des deux, surtout au niveau du service, toujours beaucoup de courses.

Malgré de bonnes volées de Berdych, et ce qui m’a semblé être un engagement sincère et solide, il n’a jamais, tout au long du match, pu convertir la moindre balle de break et prendre le service de son adversaire. Nadal en revanche convertit sa première balle de match sur un superbe passing gagnant. Un peu dommage pour Berdych, qui n’a pas pu tirer parti des occasions qui se sont présentées sur le service de Nadal, qui a fait montre d’un peu plus de régularité et de solidité dans son jeu.


Logo Wikipédia, photos issues du site Wimbledon.

Bercée sur un court --- moments de tennis

Wimbledon, quart de finale messieurs !

Deux matches au programme aujourd’hui, pour moi: Roger Federer – Tomas Berdych et Rafael Nadal –
Robin Söderling.

Bouuuuuh T___T Roger Federer a perduuuu 😦 j’étais très, très triste et très, très déçue. Je me suis, j’avoue, endormie durant le match (j’y peux rien, c’est la chaleur), mais, hum … j’avais pas l’impression d’être la seule à avoir dormi … Et pourtant j’adore Federer, j’adore son jeu, son élégance … même lorsqu’il a remporté le deuxième set, je n’avais pas l’impression qu’il y était, qu’il menait le jeu 😦 Le troisième set est parti 6 jeux à 1 pour Berdych … Je ne diminue pas ses mérites, au contraire. Le Tchèque a très, très bien joué, d’excellents services puissants, un style de cogneur (oui, comme le dit l’article Wimbledon, un peu dans le genre de Söderling qui l’a battu à Roland Garros cet été, au même stade des quarts de finales …), et un grand, grand calme, alors qu’il mène de manière irréprochable contre un joueur exceptionnel, Federer. Peu d’erreurs, également, et Berdych méritait de gagner. Mais j’étais vraiment triste de voir Federer s’arrêter là 😦

En comparaison, Nadal a montré un jeu éblouissant, même s’il a quelque peu peiné à démarrer. Söderling, toujours cet excellent service, qui lui permet de mener 5 jeux à 0, avant de voir le réveil de Nadal qui breake et monte à 5 jeux à 3, avant de laisser la première manche au compte du Suédois. J’ai été sidérée, dans le début du deuxième set: une balle jugée et annoncée faute de Söderling, renvoyée dans le filet après l’annonce par Nadal, a été challengée et reconnue bonne. Le juge, un Français, au lieu de laisser Nadal servir une première balle, a accordé le point à Söderling ! A raison, l’Espagnol a protesté auprès de la chaise, mais rien n’y a fait. Il aurait pu, comme beaucoup de joueurs, s’énerver et accumuler les erreurs (ou alors se voir coller une pénalité). Il a enchaîné trois jeux de suite à son compte et conclut le set 6 jeux à 3. A nouveau, dans le troisième set, indignation des commentateurs et de moi-même: a 5-4, au moment de tourner, Söderling réclame le soigneur et apparemment, précise ou laisse entendre qu’il ne se lèverait pas tant qu’il ne serait pas là. Il a mis au moins quatre, cinq minutes à arriver, puis deux ou trois minutes de temps réglementaire aux soins, ce qui ne devrait pas se faire juste avant la fin d’un set mais attendre le moment entre la fin et le début. Et la demande devrait se faire pour le tour suivant … Nadal a perdu son jeu de service, pour le set, avec deux doubles fautes (portant le nombre total de doubles fautes produites à trois …), et ils ont joué jusqu’au tie-break, gagné par l’Espagnol, ce que je trouve entièrement mérité car il a véritablement dominé ce set. Dans le dernier, j’ai presque cru que Söderling avait abandonné, entre fautes directes et doubles fautes…

Novak Djokovic et Andy Murray (en-dessous) se qualifient plus facilement, en trois sets pour le premier et quatre pour le second (deux tie breaks, cependant, Jo-Wilfried Tsonga lui a donné du fil à retordre ^^).

Mention spécial à mon chouchou Bahrami Mansour qui disputait un match de double avec Henri Leconte contre Mikael Pernfors et Joakim Nystrom. Entre commentaires criés en anglais (« But DO something, Henri! » « You CANNOT be SERIOUS! », à l’arbitre, en lui ramenant une carte jaune, les YAAAA au moment de jouer), coups complètement déjantés (vollées artistiques, coups droits de dos entre les jambes en fond de court et mini-vollées avec deux balles) et surtout ce talent qui est sien et celui de son coéquipier … Leurs matchs respirent l’humour et la joie de vivre (ouais, sauf quand l’adversaire, c’est McEnroe …. il était plus marrant dans sa publicité « It’s on the LINE ! »), le bon esprit. Un de ces jours, j’irais les voir jouer en live, et j’y mettrai le prix s’il le faut, mais je serai au premier rang ! Ils sont fantastiques ^^


Logo Wikipédia, photos issues du site Wimbledon.

Bercée sur un court --- moments de tennis

Wimbledon, 4ème tour !

Après un dimanche déprimant pour cause de pas de matches à Wimbledon (oui, le dimanche de mi quinzaine, c’est relâche, sauf si retard pris à cause de la pluie ;( , reprise aujourd’hui avec le quatrième tour, pour la plupart des matches assez tranquilles.

J’ai pu voir le début du match de Venus Williams contre Jarmila Groth. Je n’avais pas encore vu jouer Venus en simple, elle a cette tendance un peu agaçante de pousser des cris, très aigus, mais ça me dérange moins que d’autres joueuses. De bons services de part et d’autre, même si dans ce set peu de premières balles de l’Américaine. Elle breake sur une vollée de Groth, pourtant douée à cet exercice, qui reste dans le filet (elle en jette sa raquette). Le second set, apparemment, a été plus enlevé, et Venus le remporte 7-6.

Roger Federer a affronté Jurgen Melzer, dans un match plutôt tranquille, en 3 sets. Breaké d’entrée, Melzer a montré un beau jeu au filet, un service intéressant, qu’il n’a malheureusement pas pu continuer à produire durant tout le match. Ayant loupé un échange, il en jette sa raquette, et est encore tellement énervé qu’il en manque la balle qu’un ramasseur lui envoie pour servir, ce qui m’a amusée.

Le match opposant Lleyton Hewitt à Novak Djokovic a été plus disputé, tous deux ayant un bon service. Amusant, contrairement à la plupart des autres joueurs, Hewitt ne fait rebondir la balle qu’une fois avant de servir. La seule balle de break du premier set est convertie par Djokovic, qui remporte la première manche 7 jeux à 5. Beaucoup de jeu à l’usure, bon jeu au filet d’Hewitt, parfois même service-vollée. Après un deuxième set solide, Djokovic fait appel au médecin et perd le troisième set 6-3, mais réussit à se reprendre dans le 3ème et à breaker Hewitt. Dommage, j’espérais le voir aller plus loin !

Le dernier match que j’ai vu a été tout aussi tranquille que celui de Federer : Nadal contre Paul-Henri Mathieu. Même si les jeux étaient disputés, Nadal fait le break dès le deuxième jeu de service de Mathieu. Qu’il confirme dès son jeu de service suivant. Comme d’habitude, dans son jeu, les balles trouvent systématiquement la ligne ou des angles. Deuxième puis troisième set se passent relativement calmement, voire facilement. Le genre de match que tout joueur aimerait avoir !


Logo Wikipédia, photos issues du site Wimbledon.

Bercée sur un court --- moments de tennis

Wimbledon, 6ème jour !

Je n’ai vu que deux matches aujourd’hui, j’ai dû partir en courses ensuite, et je n’aurais pas dû 😦

Le premier opposait Robin Söderling à Tomaz Belluci, le Brésilien, c’était leur première rencontre. Après un premier beau jeu de Söderling, blanc, avec un ace, des services puissants, Belluci a démarré par une double faute et n’a pas fait passer beaucoup de premiers services. Le Suédois a utilisé son 2ème challenge à perte, une fois encore, dès le 4ème jeu, mais il parvient à breaker le Brésilien sur plusieurs deuxièmes services et s’offre la première manche. Il breake à nouveau à 2-1, après avoir contesté un challenge positif de Belluci, hum, pas très bien, ça). Il empoche facilement le deuxième set. Encore pas très sport : Bellucichallenge un deuxième service service qu’il juge faute, à 30/40, et Söderling va s’asseoir, affirmant qu’il a remporté le jeu … La balle était bien faute, donc double faute, égalité … un peu mauvais esprit, s’engage ensuite la première égalité sur le jeu de Söderling, qu’il remporte, puis Belluci tient le sien, et ils arrivent à 5 partout. Je me suis arrêtée là car le match suivant commençait, mais j’ai vu qu’ils étaient allées jusqu’à 7-5, Robin Söderling remporte donc un autre tour en 3 sets.

Le deuxième, que je vais vraiment regretter car il a l’air d’avoir été magnifique T___T opposait Rafael Nadal à Philip Petzschner, un Allemand, que je découvrais. Il sert très bien, et le premier jeu du match a été très accroché: 5 égalités, Nadal a fini par l’emporter, breakant dès le début, jeu qui allait lui être bien utile par la suite, car par la suite tous deux remportent leur service, celui-ci faisant la différence. Beaucoup d’égalités par la suite sur le service de Petzschner, il finit carrément dans le public pour essayer de renvoyer une balle, emporté par son élan. Et Nadal remporte le premier set sur un ace. Je suis revenue durant le 5ème set T__T vers 3 jeux partout. Petzschner était épuisé, il avait du mal à tenir la distance. Beaucoup de très beau jeu à la vollée et de courses de la part de Nadal dans la fin de ce cinquième set, qu’il a clairement maîtrisé. Selon l’article de Wimbledon relatif à ce match, l’Espagnol aurait reçu un avertissement de la part de l’arbitre, Cédric Mourier, pour coaching illégal pendant le match, soit conversation avec son oncle O_O  jamais vu ça (enfin, techniquement, je l’ai pas vu T___T je vais essayer de le retrouver si je peux 😦 l’article qui lui est consacré laisse entendre une sacrée qualité de jeu !).


Logo Wikipédia, photos issues du site Wimbledon.

Bercée sur un court --- moments de tennis

Wimbledon, 4ème jour !

Une quatrième journée toute palpitante !

J’ai eu l’occasion de voir le match Dolgopolov-Tsonga sur le premier set et les quatre jeux du deuxième – il s’est poursuivi jusqu’au cinquième, d’ailleurs ! L’Ukrainien, Dolgopolov, est un très bon serveur, malgré quelques doubles fautes qui ont permis à Tsonga, le Français, de le breaker dans la première manche. Un bon esprit également, l’Ukrainien applaudissant un passing gagnant de son adversaire. Tsonga s’est qualifié à 10-8 dans le 5ème set.

Le match suivant a opposé Maria Sharapova à Ioana Olaru, qui jouait pour la première fois sur un grand court et a perdu la première manche 6-1, breakée d’entrée. Elle s’est accrochée dans la seconde, et a montré un très beau jeu et de l’audace, seulement pas assez, malgré avoir breaké son adversaire, qui a une excellente défense, et Sharapova a gagné en deux manches.

J’attendais de voir le prochain match de Robin Söderling, opposé à l’Espagnol Marcel Granollers, que j’ai écourté au premier set. Tous les deux s’étaient déjà affrontés l’année dernière à la même période, et le Suédois avait gagné. Granollers est monté d’entrée à la vollée, mais Söderling a fait le break à la première occasion, soit à 6-5, dans le 1er set. Il s’est qualifié en 3 sets, donc pas de frayeurs ^^

Pourquoi, moi qui cheere régulièrement pour Robin Söderling depuis l’été dernier, ai-je abandonné son match en cours de route ? Parce que … Nicolas Mahut et John Isner finissaient leur match débuté il y a trois jours,à 49 partout dans la 5ème manche ! J’ai été frappée de voir que Mahut avait l’air aussi reposé qu’hier soir, même si Isner était moins fatigué. Le Français n’a pas hésité à faire un bond pour smasher, comme pour dire « je tiens encore trois heures, comme ça  » ! Bon, Isner a répondu avec deux services vollés. Une fois encore, quels services ! Comment continuer à servir comme ça pendant des heures, des jours, sans être écrasés par la pression ? Incroyable ! Le match s’est terminé sur un point un peu dommage : à la vollée, Nicolas Mahut a choisi d’orienter son tir vers Isner, qui a renvoyé un passing gagnant … Au total, le match aura duré plus d’onze heures, gagné 70 jeux à 68 par Isner ! Un record ! Les joueurs et l’arbitre ont d’ailleurs été récompensé pour ce match historique.

Dans le dernier match que j’ai vu aujourd’hui, j’ai découvert un joueur dont je n’avais jamais entendu parler auparavant: Tommy Haase (photographie), qui était opposé à Rafael Nadal. Je pensais qu’il n’aurait aucun souci … hum … c’était avant que Haase marque 8 aces en 3 jeux, et qu’il débreake l’Espagnol à un mauvais moment : 5-6 dans le premier set ! Le Néerlandais est vraiment un excellent joueur. Comme Mahut un peu avant lui, Nadal perd son service et le premier set en volleyant directement du côté de son adversaire. Dans le 2ème set, l’Espagnol prend le service d’Haase d’entrée de jeu, de nombreux points se concluent à la vollée, et il remporte cette manche 6 jeux à 2. Dans le 3ème, Nadal est breaké au même moment où il a breaké Haase au set précédent), et le Néerlandais enchaîne sur un jeu blanc … un jeu d’aces, deux sets à un pour Haase. Se déconcentre-t-il, dans le 4ème? Beaucoup moins de premières balles passent, et il se fait malheureusement breaker sur une vollée restée dans sa raquette; Nadal remporte le quatrième set 6 jeux à 0. Le dernier set voit se répondre jeu blanc à jeu blanc, puis Nadal breake pour mener 3-1 et terminer le set 6-3. Quel match ! Beaucoup de courses en fond de court, vers l’avant, de vollées … du très, très beau tennis, et une magnifique victoire de Rafael Nadal ^^


Logo Wikipédia, photos Wimbledon (excepté celle de Nadal, issue du site L’équipe).

Bercée sur un court --- moments de tennis

Wimbledon, 2ème jour !

Encore une belle journée de tennis ^^ suite et (presque) fin du premier tour aujourd’hui.

Elle a commencé avec une Serena Williams très en forme, opposée à la Portugaise Michelle Larcher de Brito, qui lui a tout d’abord mis un beau 6-0 (des coups forts, un service excellent, régulière). Larcher de Brito a néanmoins marqué 4 jeux dans le second set, mais, honte à moi T__T je me suis endormie devant mon écran … donc je n’ai pas vraiment pu apprécier son jeu. La photo vient du site de Wimbledon, illustrant un article sur la victoire de Serena, avec ce commentaire assez culotté :

And in 63 minutes, Williams had moved safely into the second round, beating Michelle Larcher De Brito 6-0, 6-4 (note to R. Federer: if you remember from years gone by, Roger, that is how you begin a title defence).

En 63 minutes, Williams s’était tranquillement installée dans le 2ème set, pour battre Michelle Larcher de Brito 6-0 6-4 (note à Roger Federer: si tu te souviens des années passées, Roger, c’est comme ça qu’on commence à défendre son titre).

… bon, pas très gentil, vraiment, je vous l’accorde. Je ne m’y attendais pas du tout. Il a gagné, peut-être en 5 sets, mais de beaux sets … et on parlait de Serena Williams … enfin une remarque qui n’avait pas sa place.

Puis, première priorité du jour, Rafael Nadal ^^ très beau match, comme de coutume, « straight sets » comme disent les britishs (soit, il n’en a pas perdu un seul), contre Kei Nishikori, qui n’a pas mal joué, mais manqué un peu de régularité et fait de nombreuses fautes directes. Pour sa défense, il revenait d’une période de blessures. A tout juste 20 ans, le joueur japonais sera sûrement à suivre de près ! Ha, par contre, après son match, j’ai remarqué que Nadal précisait au journaliste qui l’interviewait que Wimbledon était son tournoi préféré … hum, c’est un peu ce qu’il dit chaque année à Roland Garros lol. Et, j’avoue, je préférais la tenue flashy de Paris ^^ (et je commence à passer en mode subjective ^^)

Seconde priorité du jour, Robin Söderling, un autre match en « straight sets », contre Robbie Ginepri, l’Américain. Deux cogneurs du fond de ligne, bons relanceur, bons jeux de jambe, mais le Suédois montant plus facilement à la vollée et en réalisant de belles^^

J’ai pu aussi voir la fin du premier set entre Na Li, la Chinoise, au beau jeu régulier, et Chanelle Scheepers, la Sud-Africaine découverte cette année à Roland Garros où elle était allée jusqu’au 4ème tour. C’est Na Li qui a gagné, mais j’avoue que ce qui m’a davantage marquée dans ce match, ce sont des détails: il s’agissait du Court 5 et il ne dispose pas d’affichage électronique pour le score. Donc, une ramasseuse de balles y était préposée et changeait à chaque jeu, voire chaque point pour le tie-break, le rectangle indiquant le score !

Un match très intéressant également, pris en cours de route aussi: Fabio Fognini contre Fernando Verdasco. J’ai pu voir le tie-break du 3ème set, remporté par Verdasco, l’Espagnol, et le 4ème, ainsi que le match, remporté par Fognini, l’Italien. Une très, très belle fin de match, Verdasco étant tête de série n°8 et un bon joueur, tous les deux ayant un service puissant et ayant souvent remporté leurs jeux blancs.

Finalement, le dernier match dont la fin a été reportée à demain: Nicolas Mahut, Français, contre John Isner, Américain. Nicolas Mahut menait 2 sets à 1 mais Isner a remporté le 4ème set au tie-break, j’ai été un peu déçue de ne pas voir le match se terminer ce soir.

Vivement demain après-midi pour de nouveaux moments de tennis ^^


Images du site Wikipédia (logo Wimbledon) et Wimbledon (photos des joueurs).