Au bord des mots, lectures sur un rocher

The Life-Changing Magic of Tidying Up

magic-tidying-upJinsei Ga Tokimeku Katazuke No Maho. Marie Kondo (autrice). Cathy Hirano (traductrice). 2011 (VO), 2014 (VA), 213 p. Ten Speed Press Berkley. Développement personnel. 13,33€. Livre lu en anglais.

Pourquoi un tel intérêt pour le rangement ? Parce que la vie commence seulement (véritablement) une fois que l’on a fait du tri. Dans cet essai pratique déjà best-seller, l’auteur nous explique simplement, mais fermement, d’oublier nos bonnes vieilles habitudes : passer une journée par an à tout jeter ne sert à rien ! S’attaquer à chaque pièce l’une après l’autre non plus. En procédant ainsi, dans quelques jours, vous nagerez de nouveau en plein désordre. Le rangement doit être un moment privilégié. Et chaque objet qui nous entoure doit nous procurer de la joie. Vraiment. Si ce n’est pas le cas, alors il faut s’en débarrasser. Tout de suite. 

Après les livres de Dominique Loreau, j’ai commencé à plutôt apprécier le genre du développement personnel. Je ne sais plus comment je suis tombée sur ce petit livre, mais j’étais très curieuse de connaître cette méthode de tri et rangement, surtout en voyant le succès qu’elle a rencontré.

A mes yeux, c’est un livre qui attend son moment de lecture. J’ai préféré ne pas le démarrer avant d’entrer dans une période de tri durant laquelle je voulais m’essayer à la méthode, et tant mieux, parce que j’avais hâte de m’y mettre ensuite. L’écriture de Marie Kondo est très belle et poétique, et j’ai aimé les histoires qu’elle raconte, tant les siennes que celles de ses clients. La traduction n’atténue pas ce côté traditionnel oriental, au contraire, j’avais l’impression que l’auteur écrivait directement en anglais, sans intermédiaire. Ce n’est pas un élément qui m’a sortie de ma lecture. Et la langue n’est pas vraiment un obstacle, on est vraiment sur du vocabulaire courant.

En ce qui concerne la méthode en elle-même, le cérémonial spirituel (s’il a fait hurler certains lecteurs, sur Goodreads je crois bien, et j’ai adoré cette critique hilarante) ne m’a pas dérangée, au contraire, je l’ai trouvé intéressant et profond. Même si je l’appliquais déjà à mes livres depuis quelques années lorsque j’en désherbais, donc ce n’était pas entièrement une nouveauté.

La petite difficulté a plutôt résidé dans la méthode de pliage, et je vous avoue que j’ai été fureter à plusieurs reprises sur des vidéos pour voir comment l’auteure ou d’autres personnes qui suivent cette méthode se débrouillaient avec certains vêtements. Mais c’est juste parce que je ne suis pas douée ^^,

J’ai apprécié la plupart des conseils du livre, sur les éléments à ranger, comment, où. Le tri régulier du sac, par exemple, ou une routine à adopter lorsque vous rentrez du travail. Le côté très plaisant du livre est d’ailleurs le fait qu’il fourmille de conseils et idées qu’on est très tentés d’adopter, alliés à une belle écriture sereine et de jolies anecdotes, vraiment un tout très chouette. (Bon et puis honnêtement il est relié en dur et vraiment joli comme tout, mais c’est mon côté superficiel ^^,).